Après ‘Gainsbourg, (vie héroïque), Joann Sfar s’est attelé ardemment à l’adaptation en 3D de sa bande dessinée à succès ‘Le chat du Rabbin’, qui devrait sortir sur les écrans en juin 2011. Tour d’horizon et bouquet d’images !

.

.

Le dessinateur a refusé 7 propositions d’adaptation en live et en animation, avant de finalement se décider à effectuer lui-même la réalisation. Car le génial maître d’Imhotep a une idée très précise de ce qu’il veut voir sur grand écran. Avec un budget de 12,5 M€ et une durée de 80 minutes, Le Chat du Rabbin (voir site officiel) est un film de dessins, qui traite de thèmes universels et destiné à tous. Ce n’est pas un dessin animé qui s’adresse à la part enfantine de chacun à l’instar de Persepolis de Marjane Satrapi. Cependant si l’auteur veut s’approcher au plus près d’un film live, il refuse le minimalisme : « Pour Persepolis, Marjane a choisi de porter très fidèlement son graphisme à l’écran. Moi au contraire, j’aimerais faire quelque chose de vraiment cinématographique. Il y aura de grands espaces, de la profondeur de champ, des décors très détaillés ».

.

Afin de maîtriser l’ensemble du processus, il crée avec le coréalisateur Antoine Delesvaux et le dessinateur Clément Oubrerie d’Aya de Yopougon (également en production pour le cinéma par le même trio), une structure de production Autochenille – en référence à l’un des personnages du tome 5 de la BD et du script, la voiture de la Croisière Noire de Citroën – ainsi qu’un studio d’enregistrement Banjo. Joann Sfar veut mettre en scène un film de dessinateur : « Il faut que mes dessins soient vivants. Si je me borne à filmer, je n’aurai pas la matière de mes rêves » déclare-t-il. Les acteurs ne prêtent pas seulement leurs voix aux personnages mais aussi leurs attitudes, leurs mimiques, leurs comportements. Pour cela c’est en costumes qu’ils jouent leurs rôles, afin que les illustrateurs puissent capturer leurs gestes, leurs expressions, les plis d’un vêtement, les mouvements d’une chevelure, la démarche caractéristique que donnent les babouches… Le modèle du héros lui-même, Imhotep, a été photographié sous toutes les coutures, dans tous les endroits imaginables, durant sa sieste, dans un fauteuil, sur un bateau…

.

Pour réaliser ce projet, Joann Sfar a choisi de s’entourer de jeunes talents tels Agnès Maupré, Grégory Elbaz, Gabriel Chemoul, Hugo Ferrandez, mais aussi d’artistes accomplis comme Zyk (Lucky Luke) aux décors, et Jean-Christophe Dessaint, directeur d’animation (Lucky Luke, Bob l’Eponge, Batman). Il a également fait appel à l’équipe avec laquelle il avait collaboré sur Gainsbourg (vie héroïque) et entre autres à la monteuse Maryline Monthieux « pour avoir des solutions de cinéma live sur du dessin animé comme des mouvements de Steadicam, des champs contrechamps, des contre-plongées et des cadrages de dingue ». Sfar retrouve le compositeur Olivier Daviaud, qui lui concocte une musique cosmopolite sur mesure et avec sa coscénariste, Sandrina Jardel, il réinvente à partir des tomes 1, 2 et 5 de sa BD, une histoire originale semblable à celles que les lecteurs ont aimées. La série des 5 tomes de la BD a été vendue à plus de 700 000 exemplaires et traduite en 15 langues dont l’anglais, l’allemand, le finnois, l’arabe et l’hébreu.

.

Hafsia Herzi

A la distribution de ce superbe conte, dans lequel on découvre des personnages attachants et la culture juive séfarade, on découvrira Maurice Bénichou (le rabbin Sfar), Hasfia Herzi (l’héroïne de La Graine et le Mulet, sa fille Zlabya), Jean-Pierre Kalfon (le Malka des lions), Eric Elmosnino (le professeur Soliman), Fellag (le Cheik Sfar) ainsi que François Morel qui prêtera sa voix au chat. Le dessinateur et l’acteur s’étaient rencontrés lors de la soirée de lecture et illustration, organisée par Gallimard et la Fnac à l’occasion de la sortie de l’adaptation en BD par Joann Sfar du ‘Petit Prince’ de Saint-Exupéry.

.

Synopsis du film : Alger, années 1920. Le rabbin Sfar vit avec sa fille Zlabya, un perroquet bruyant et un chat espiègle qui dévore le perroquet et se met à parler pour ne dire que des mensonges. Le rabbin veut l’éloigner. Mais le chat, fou amoureux de sa petite maîtresse, est prêt à tout pour rester auprès d’elle… même à faire sa bar mitsva ! Le rabbin devra enseigner à son chat les rudiments de loi mosaïque ! Une lettre apprend au rabbin que pour garder son poste, il doit se soumettre à une dictée en français. Pour l’aider, son chat commet le sacrilège d’invoquer l’Eternel. Le rabbin réussit mais le chat ne parle plus. On le traite de nouveau comme un animal ordinaire. Son seul ami sera bientôt un peintre russe en quête d’une Jérusalem imaginaire où vivraient des Juifs noirs. Il parvient à convaincre le rabbin, un ancien soldat du Tsar, un chanteur et le chat de faire avec lui la route coloniale…

.

Par GGJ

.

Bouquet d’images du film animé ‘Le Chat du rabbin’, prévu en salles le 1er juin 2011

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Articles sur le même thème

  1. ‘Joann Sfar (Dessins)’ vu par Mathieu Amalric
  2. Titeuf en 3D au printemps 2011
  3. Le Petit Prince en 3D entre les mains de Mark Osborne
  4. La nuit des enfants rois (The Prodigies) : bouquet d’images
  5. Les studios Disney fête leur 50e film d’animation (vidéo)

.

Commentaires

A la Une

Cary Joji Fukunaga réalisera le nouveau James Bond

Le réalisateur Cary Joji Fukunaga est désormais aux commandes du vingt-cinquième James Bond, tourné dans les studios Pinewood. Il remplace… Lire la suite >>

Second trailer enchanteur du Retour de Mary Poppins avec Emily Blunt 

Les studios Disney ont dévoilé une seconde bande annonce aux couleurs vives afin de promouvoir Le Retour de Mary Poppins,… Lire la suite >>

Un trailer pour Silvio et les autres de Paolo Sorrentino

Toni Servillo se dévoile dans le trailer de Silvio et les autres, biopic sur Silvio Berlusconi réalisé par Paolo Sorrentino…. Lire la suite >>

Once Upon A Time in Hollywood en tournage dans le Manoir Playboy

Quentin Tarantino tourne son prochain film Once Upon A Time in Hollywood dans le légendaire Manoir Playboy.      … Lire la suite >>

Interview de Jim Cummings, le réalisateur de Thunder Road

Nous avons rencontré Jim Cummings quelques heures seulement avant son départ pour le Festival du Cinéma Américain de Deauville où… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 PREMIERE ANNEE 341 290 1 341 290
2 LES DEGUNS 194 384 1 194 384
3 MADEMOISELLE DE JONCQUIERES 150 424 1 150 424
4 EN EAUX TROUBLES 144 234 4 1 420 451
5 BLACKKKLANSMAN 138 847 4 995 915
6 PHOTO DE FAMILLE 126 000 2 352 153
7 LES VIEUX FOURNEAUX 84 178 4 764 524
8 HARRY POTTER A L'ECOLE DES SORCIERS (REP 2018) 83 491 1 83 491
9 SEARCHING - PORTEE DISPARUE 64 588 1 64 588
10 MISSION : IMPOSSIBLE - FALLOUT 57 267 7 2 938 255

Source: CBO Box office