La Gueule du Loup de Jérôme Ségur : critique

Publié par CineChronicle le 19 février 2016

Synopsis : Après avoir disparu de nos terres à la fin des années 50, le loup revient en France en 1992 via l’Italie et s’installe peu à peu dans le parc du Mercantour. Une longue lutte commence alors entre les partisans de l’animal et ses farouches opposants. Les éleveurs accusent la bête sauvage de décimer leurs troupeaux. Les écologistes et amis de la nature la considèrent quant à eux comme un élément de la richesse de notre faune. Entre querelles, mythes, peurs et fascination, où se situe la réalité ?

 

♥♥♥♥♥

 

La Gueule du Loup - affiche

La Gueule du Loup – affiche

Jérôme Ségur possède un parcours assez atypique. D’abord contrôleur de gestion dans un grand groupe, il devient ensuite photographe en 1990. Ses clichés sont publiés dans des magazines du monde entier. Il se lance la même année dans la production de documentaires destinés à la télévision, via sa société ZED. Il coréalise avec Jean Queyrat, Les Chevaliers d’Ivoire en 2007. L’œuvre, programmée sur Canal+, sillonne les festivals internationaux. Elle constitue le point de départ d’une série de reportages qui reçoivent de nombreux prix dans différentes manifestations. Jérôme Ségur a pour sujet de prédilection la relation entre l’homme et son environnement. Il aborde à nouveau cette thématique dans La Gueule du Loup, son premier opus à sortir sur grand écran. Le réalisateur recueille le témoignage de huit intervenants autour de cet animal mystérieux. Son retour dans l’Hexagone au début des années 1990 a engendré des combats acharnés. Cinq éleveurs, un amoureux des loups, un historien et un fondateur de zoo livrent leur expérience et leur analyse autour de cette bête à la fois sauvage et objet de tant de controverses. La Gueule du Loup permet d’en apprendre plus sur cet animal mythique et passionnant. L’éclairage des différents intervenants est d’ailleurs habilement mis en scène. Les protagonistes, tous attachants et emblématiques, reviennent plusieurs fois dans le film. Cela donne un rythme agréable et une progression qui permet de garder l’intérêt du spectateur. On apprend beaucoup sur cette querelle entre « pros » et « antis » loup ; entre les victimes du prédateur et ceux qui le protègent. L’originalité du thème mérite d’être salué.

 

La Gueule du Loup de Jerome Segur - ZED

La Gueule du Loup de Jerome Segur – ZED

 

Mais même au-delà des informations sur cette bête à la fois légendaire et bien réelle, Jérôme Ségur propose une vision pertinente du monde rural en opposant notamment archaïsme et modernisme. On peut se rendre compte du fossé qui se creuse entre les habitants des villes d’un côté, et ceux qui résident à la campagne et travaillent la terre de l’autre. Le réalisateur ne se contente pas de faire parler les éleveurs, il dresse leur portrait, les suit au plus près dans leur quotidien et dépeint leur mode de vie, à la fois simple et rude. Malgré des conditions d’existence pénibles et stressantes, leur activité s’effectue souvent dans la plus grande indifférence. La Gueule du Loup offre aussi une esthétique superbe ; les paysages filmés sont splendides. Le Mercantour et ses montagnes agrémentent l’œuvre avec bonheur ; la nature est littéralement sublimée. Seul bémol : Jérôme Ségur reste souvent dans le constat. Il porte à l’écran une situation mais sa démonstration n’évolue quasiment pas. Les questions demeurent sans réponse. On aurait aimé en savoir davantage sur le loup, sur les enjeux de sa présence, sur l’avenir possible entre ses partisans et ses détracteurs. Le cinéaste laisse parler les intervenants en leur posant très peu de questions. Un peu plus d’implication aurait engendré notre totale adhésion.

 

Christophe Binet

 

 

  • LA GUEULE DU LOUP réalisé par Jérôme Ségur en salles le 9 mars 2016.
  • Photographie : Jérôme Ségur
  • Montage : Michèle Hollander
  • Musique : Flavien Berger
  • Production et Distribution : ZED
  • Durée : 1h20


Commentaires

A la Une

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Un jour sans fin pourrait être décliné en série

Le fameux Jour de la marmotte maintes fois vécu par Bill Murray pourrait revenir sur le petit écran, dans une… Lire la suite >>

Yes, God, Yes : Natalia Dyer se laisse aller à la tentation dans un trailer divinement drôle

La star de Stranger Things poursuit ses débuts au cinéma dans un premier rôle hilarant, celui d’une lycéenne catholique confrontée… Lire la suite >>

Le Maestro Ennio Morricone nous quitte à 91 ans

Le compositeur italien principalement connu pour ses nombreuses musiques de film est décédé le 6 juillet 2020 des suites d’une… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 167 748 16 380 533
2 DE GAULLE 100 544 17 716 749
3 L'OMBRE DE STALINE 67 452 2 84 880
4 EN AVANT 67 233 17 682 890
5 INVISIBLE MAN 43 494 18 672 280
6 THE DEMON INSIDE 39 963 2 50 232
7 FILLES DE JOIE 28 192 2 28 192
8 RADIOACTIVE 25 701 16 69 150
9 L'APPEL DE LA FORET 22 152 19 1 203 400
10 NOUS, LES CHIENS... 22 113 2 22 113

Source: CBO Box office

Nos Podcasts