Bong Joon-ho et Ted Sarandos

Bong Joon-ho et Ted Sarandos

Le réalisateur coréen Bong Joon-ho et le directeur des contenus Netflix Ted Sarandos ont donné leur point de vue sur la levée de bouclier autour de Okja et de The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach en Compétition officielle à Cannes. Selon eux, cette polémique est révélatrice de la rigidité de l’exception culturelle française.

.

.

.

Okja - affiche

Okja – affiche

Lundi 15 mai à Séoul. Bong Joon-ho est accompagné de Ted Sarandos, en qualité de représentant Netflix, pour la promotion de son nouveau film, Okja, coproduit avec Plan B, la société de production de Brad Pitt.

.

C’est l’occasion pour les deux hommes de répondre aux critiques de la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) qui voit dans cette affaire un moyen de court-circuiter les salles de cinéma. Après le premier communiqué et la réponse du Festival de Cannes, la polémique se poursuit donc.

.

« Je ne prends pas au sérieux cette récente polémique » affirme Bong Joon-ho, « au final, les salles de cinéma et le streaming digital coexisteront », avant de réaffirmer sa gratitude à Netflix  « Pour moi, en tant que cinéaste, la liberté artistique est bien plus importante que la manière dont le film est distribué ». Netflix a endossé en grande partie le budget de Okja (50 million de dollars) en laissant carte blanche au réalisateur. Ce dernier a eu du mal à trouver des financements auprès des sociétés de production classiques.   

.

Claudia Cardinale - affiche 70e Festival de Cannes

Affiche 70e Festival de Cannes

Ted Sarandos est revenu sur l’impossibilité en France de diffuser simultanément les films en salles et sur les plateformes à la demande, politique issue de l’exception culturelle qui permet de soutenir la fréquentation des cinémas. Il a rappelé que « de nombreux films arrivent au Festival de Cannes sans aucune distribution », affirmant ensuite que les habitudes des spectateurs évoluent. En conséquence, « la distribution change, du coup les festivals (…) vont vraisemblablement changer ».

.

Pour rassurer leurs détracteurs, les deux hommes ont comparé le débat actuel à l’arrivée des télévisions dans les ménages, qui contrairement aux craintes de l’époque, n’a pas enterré les salles de cinéma.

.

Cela reste une mauvaise nouvelle pour les cinéphiles français qui ne verront jamais ces films en salles. Ils devront payer un abonnement Netflix pour les découvrir. Par ailleurs, cette polémique informe sur la chronologie des médias en France : il est nécessaire qu’elle évolue pour être en phase avec les nouveaux modes de visionnage et l’arrivée des plateformes SVOD sur le marché de la production. Affaire à suivre..

.

Paul Laborde

Commentaires

A la Une

Cannes 2017 : Palme d’or pour The Square de Ruben Östlund (palmarès complet)

Le président Pedro Almodovar, accompagné de son jury, a décerné la palme d’or à l’excellent The Square de Ruben Östlund qui… Lire la suite >>

Cannes Soundtrack 2017: Oneohtrix Point Never remporte le prix de la meilleure BO pour Good Time

Oneohtrix Point Never alias Daniel Lopatin remporte le Prix Cannes Soundtrack pour Good Time des frères Safdie, parmi les films de la… Lire la suite >>

Cannes 2017/ les pronostics pour le palmarès de la 70e édition

Le 70e Festival de Cannes touche à sa fin. Avant de connaître les choix du Jury présidé par Pedro Almodovar,… Lire la suite >>

Cannes 2017/ Quatre femmes à l’affiche (Jours 9 et 10 – photos)

Diane Kruger, Marine Vacth, Emmanuelle Seigner et Eva Green sont les vedettes des trois derniers films de la Sélection officielle… Lire la suite >>

Cannes 2017/ Des bas-fonds de New-York à Il était une fois dans l’Est de l’Europe (Jour 8, photos)

Avec deux fictions pas très éloignées des réalités, la Compétition officielle de Cannes invite, en secousses, à un voyage d’Ouest… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ALIEN : COVENANT 675 785 1 675 785
2 LES GARDIENS DE LA GALAXIE 2 333 945 3 2 553 225
3 GET OUT 239 606 2 804 226
4 FAST & FURIOUS 8 124 233 5 3 698 165
5 PROBLEMOS 96 600 1 96 600
6 BRAQUAGE A L'ANCIENNE 84 040 2 295 211
7 BABY BOSS 74 074 7 3 605 867
8 DJANGO 67 058 3 374 537
9 AURORE 64 954 3 330 921
10 LES SCHTROUMPFS ET LE VILLAGE PERDU 54 468 6 1 651 718

Source: CBO Box office