Cannes 2017/ Faute d’Amour de Andrey Zvyagintsev : critique

Publié par Antoine Gaudé le 18 mai 2017

Synopsis : Boris et Genia sont en train de divorcer. Ils se disputent sans cesse et enchaînent les visites de leur appartement en vue de le vendre. Ils préparent déjà leur avenir respectif : Boris est en couple avec une jeune femme enceinte et Genia fréquente un homme aisé qui semble prêt à l’épouser… Aucun des deux ne semble avoir d’intérêt pour Aliocha, leur fils de 12 ans. Jusqu’à ce qu’il disparaisse.

 

♥♥♥♥♥

 

Faute damour de Andrey Zvyagintsev - affiche

Faute d’amour de Andrey Zvyagintsev – affiche

Après Léviathan (2012), allégorie « monstrueusement » politique, le cinéaste russe Andrey Zvyagintsev continue son exploration sans concession d’une Russie renfermée sur elle-même, indolore à la souffrance des uns et des autres, voire totalement amorphe. Faute d’Amour, prix du Jury au 70e Festival de Cannes, est une sorte de cri du cœur, silencieux et torve, prenant les traits malicieux d’une « histoire d’amour » sordide entre la plantureuse Génia et le bourru Boris en pleine instance de divorce. Couple frustré (un travail redondant avec des collègues lourds), égoïste (des séances de maquillages et de selfie), et visiblement irresponsable, ils sont entièrement tournés vers leur avenir, tout aussi détestable que leur présent, où chacun a refait sa vie sans penser à leur enfant commun. Et lorsque le drame survient, le mal est déjà fait. Servi par une esthétique sinistre où chaque plan de forêt ou de ruines doit évoquer la très grande froideur d’un film qui a délaissé tout son côté humain, Faute d’Amour n’en reste pas moins bavard (quelques saillies amusantes), figé (les deux parents n’évoluent pas) et totalement hermétique à toute empathie, malgré ses élans gentiment provocateurs (scènes de sexe ou à la morgue). En ritualisant, voire parodiant chaque geste ou chaque posture, Zvyagintsev fait preuve d’un terrible sarcasme dans la manière dont il se délecte à offrir des personnages aigris, odieux et méprisables. De cet improbable exercice misanthrope, il ne reste rien, ni de l’enfant ni de la vie si bien que la Russie en sort toute petite et misérable.

 .

.

  • Note de la rédaction cannoise
  • Nathalie Dassa : ♥♥♥♥♥

.

.

.

  • FAUTE D’AMOUR (Loveless)
  • Sorties salles : 20 septembre 2017
  • Réalisation : Andrey Zvyagintsev
  • Avec : Djan Badmaev, Alexey Rozin, Matvei Novikov, Marina Vasilieva, Andris Keishs, Alexei Fateev…
  • Scénario : Andrey Zvyagintsev, Oleg Negin
  • Production : Alexander Rodnyansky, Sergey Melkumov, Gleb Fetisov
  • Photographie : Mikhail Krichman
  • Montage : Anna Mass
  • Décors : Andrey Ponckratov
  • Musique : Evgeny Galperin
  • Distribution : Pyramide Distribution
  • Durée : 2h07

.

Commentaires

A la Une

La sélection de Cannes Classics 2018

Cannes Classics, section parallèle dédiée au cinéma du patrimoine du Festival de Cannes, a dévoilé sa belle sélection dans le… Lire la suite >>

Les Tommyknockers de Stephen King adapté au cinéma

Universal Pictures a remporté les droits pour porter sur grand écran le bestseller Les Tommyknockers de Stephen King, paru en… Lire la suite >>

David Leitch va adapter le jeu vidéo The Division

David Leitch a été choisi pour diriger l’adaptation cinématographique du jeu vidéo à succès The Division, avec Jessica Chastain et… Lire la suite >>

Les Maîtres de l’Univers ont trouvé leurs réalisateurs

Sony Pictures a trouvé le duo pour mener la nouvelle adaptation cinéma des Maîtres de l’Univers, avec les frères Aaron et… Lire la suite >>

Cannes 2018 : Compléments de sélection

Comme annoncé par Thierry Frémaux lors de la conférence de presse le 12 avril dernier, voici les films qui rejoignent… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 TAXI 5 1 524 218 1 1 524 218
2 PIERRE LAPIN 377 820 2 873 308
3 READY PLAYER ONE 360 023 3 1 719 988
4 RED SPARROW 231 629 2 563 592
5 TOUT LE MONDE DEBOUT 192 720 5 2 221 367
6 GASTON LAGAFFE 147 036 2 383 792
7 SHERLOCK GNOMES 145 139 1 145 139
8 L'ILE AUX CHIENS 139 267 1 139 267
9 LA CH'TITE FAMILLE 87 095 7 5 502 509
10 DANS LA BRUME 85 451 2 208 848

Source: CBO Box office