Deauville 2017/ Becoming Cary Grant de Mark Kidel : critique

Publié par Antoine Gaudé le 6 septembre 2017

Synopsis : Un documentaire consacré au côté sombre du légendaire acteur américain Cary Grant.

♥♥♥♥♥

 

Becoming Cary Grant - affiche

Becoming Cary Grant – affiche

Présenté à Deauville après Cannes Classics en mai dernier, Becoming Cary Grant de Mark Kidel raconte la vie tourmentée du génial acteur de Cukor (Sylvia Scarlett), de McCarey (Cette sacré vérité), de Hawks (L’impossible Mr. Bébé), de Stevens (La chanson du passé) et bien sûr de Hitchcock (Soupçons, Les enchaînés, La mort aux trousses). Si les extraits des films cités suffirait presque à notre bonheur tant le talent de Cary Grant reste unique, et ce, dans une époque qui comptait ce qui se faisait de mieux (Gable, Bogart, Stewart, Fonda, Tracy…), ils invitent surtout à revoir les films, et c’est sûrement le plus important. Ridel parvient tout de même à sortir des documents précieux et rares telles que des vidéos filmées par Grant lui-même ou des interviews, de lui et de ses proches, qui lui servent à construire la narration de son documentaire. Il retrace ainsi toute la vie de l’acteur, sa naissance en tant qu’Archibald Leach à Bristol, ses acrobaties chez les Pender, son départ à New York, ses débuts à Broadway, ses premiers films à la Paramount, sa renaissance en tant que Cary Grant, ses femmes, ses réalisateurs, sa fille. Cette narration à base d’images d’archives, de photos, d’interviews et de films suffisait largement sauf que le réalisateur entrecoupe ces images par des séquences reconstituées d’une laideur douteuse, presque ringarde, à l’image des scènes de thérapie suivie par Grant. Pour tenter d’approcher la personnalité ambiguë de l’acteur, Kidel y dévoile la sombre histoire autour de son enfance – du décès de son frère à la disparition de sa mère (finalement interné par son père) – qui l’obligera à se lancer dans une étrange thérapie sous LSD à partir de la cinquantaine. Sa méfiance à l’égard des femmes (trois mariages ratés), sa timidité, son désir d’ailleurs, son costume… prendraient ainsi leur source à Bristol, dans son enfance en Angleterre. Si le documentaire tente à tout prix de trouver dans ses films des échos à sa vie personnelle, parfois de manière un peu superficielle, facile ou forcée, Becoming Cary Grant, produit et diffusé par Showtime, mérite un coup d’œil, juste pour se rappeler qui était Cary Grant, ce que c’était d’être Cary Grant, et de s’apercevoir, avec un peu de mélancolie, qu’aucun acteur de notre génération ne peut supporter la comparaison.

.

.

.

  • BECOMING CARY GRANT
  • Sortie : prochainement
  • Réalisation : Mark Kidel
  • Avec : Judy Balaban, Mark Glancy, Barbara Jaynes, David Thomson…
  • Voix-off narrateur : Jonathan Pryce
  • Production : Christian Popp
  • Scénario : Mark Kidel, Nick Ware
  • Photographie : Jean-Marie Delorme
  • Montage : Cyril Leuthy
  • Décors : Valérie Valéro
  • Musique : Adrian Utley, The Insects
  • Distribution :
  • Durée : 1h25

.

Commentaires

A la Une

Un projet de biopic sur Sammy Davis Jr en préparation

Paramount développe projet de biopic sur Sammy Davis Jr, artiste américain aux multiples talents qui fut membre du Rat Pack…. Lire la suite >>

Des photos de plateau du nouveau Terminator avec Linda Hamilton

Linda Hamilton est de retour en Sarah Connor comme le démontre des photos de plateau du nouveau Terminator dirigé par… Lire la suite >>

Box Office France : Jurassic World Fallen Kingdom maintient Ocean’s 8 à distance

Au top hebdo du 12 au 19 juin, Jurassic World Fallen Kingdom conserve la tête devant un Ocean’s 8 en… Lire la suite >>

Aquaman : Black Manta se révèle en image

La promotion d’Aquaman s’emballe doucement avec la divulgation d’une photo de Black Manta aka David Hyde, le méchant de l’univers… Lire la suite >>

Première bande annonce de Dumbo réalisé par Tim Burton

Les studios Disney ont récemment dévoilé une première bande annonce du remake en live-action de Dumbo, célèbre chef-d’oeuvre animé de… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JURASSIC WORLD : FALLEN KINGDOM 671 556 2 2 068 467
2 OCEAN'S 8 318 773 1 318 773
3 DEADPOOL 2 123 324 5 2 363 871
4 SOLO : A STAR WARS STORY 115 994 4 1 217 299
5 HEREDITE 89 652 1 89 652
6 COMMENT TUER SA MERE 67 081 1 67 081
7 LE CERCLE LITTERAIRE DE GUERNESEY 61 610 1 61 610
8 MIDNIGHT SUN 49 648 1 49 648
9 DESOBEISSANCE 49 119 1 49 119
10 TROIS VISAGES 48 354 2 130 941

Source: CBO Box office