Synopsis  : En 2029, après leur échec pour éliminer Sarah Connor, les robots de Skynet programment un nouveau Terminator, le T-1000, pour retourner dans le passé et éliminer son fils John Connor, futur leader de la résistance humaine. Ce dernier programme un autre cyborg, le T-800, et l’envoie également en 1995, pour le protéger. Une seule question déterminera le sort de l’humanité : laquelle des deux machines trouvera John la première ?

 

♥♥♥♥♥

 

Terminator 2 3D - affiche

Terminator 2 3D – affiche

C‘est à une véritable renaissance que nous convie James Cameron avec la reprise en 3D et restauration 4K de son monumental chef-d’œuvre, et désormais classique incontournable de la science-fiction, Terminator 2 : Le jugement dernier (ou T2 pour les plus cinéphiles).  CineChronicle était présent à la projection de presse unique IMAX le 5 juillet 2017 de La Villette. La sortie officielle dans les cinémas équipés Gaumont Pathé est programmée pour le 14 septembre prochain. Suivra une sortie en Blu-ray, DVD et VOD le 3 octobre. Mais revenons sur ce qui constitue à ce jour, et à n’en pas douter, le meilleur opus de la saga Terminator. Alors en pleine possession de ses moyens artistiques et financiers, James Cameron propose une suite à son Terminator (1984), qui se terminait avec la destruction sous une presse hydraulique du super-cyborg quasi indestructible, interprété par Arnold Schwarzenegger. Une machine envoyée du passé dans le but de tuer Sarah Connor (Linda Hamilton), avant qu’elle n’enfante un certain John Connor, futur libérateur de la dictature des machines, conséquence de la création de Skynet, une organisation de chercheurs travaillant sur l’intelligence artificielle. Dans ce premier film, Kyle Reese, un soldat de la résistance – et humain – (Michael Biehn) est à son tour envoyé du passé afin de protéger Sarah dont il tombe amoureux. Une intrigue qui joue sur la temporalité, capable de donner la migraine à n’importe quel spectateur. Ce qui n’empêche pas Terminator d’être un immense succès au box office mondial (78 371 200 de dollars engrangés) et de lancer la carrière de réalisateur de James Cameron. On passe sur un Piranha 2 : Les tueurs volants tristement massacré au montage. De son côté Arnold Schwarzenegger est déjà célèbre, grâce à Conan le Barbare (1982) et sa suite Conan le destructeur (1984). Oublions son premier rôle dans le très nanardesque Hercule à New York (1971).

.

Terminator 2

Terminator 2

.

Fort de la renommée du premier Terminator, James Cameron peut dès lors envisager une suite, et le luxe de la réaliser lui-même. Avec Terminator 2 : Le jugement dernier, il fait revenir le personnage du T-800, toujours campé par un Arnold Schwarzenegger au jeu monolithique, dix ans après les évènements du premier opus. Quelques années de moins séparent les deux films, respectivement de 1984 et 1991. À travers cette suite, produite avec l’aide de StudioCanal, James Cameron opte pour une direction différente et quasi inédite dans l’histoire du cinéma. Passant de « méchant » à « gentil », le Terminator est cette fois programmé pour protéger John Connor d’un adversaire encore plus terrible : Le T-1000. Alors peu connu – et aujourd’hui surtout pour ce rôle –, le comédien Robert Patrick prête son physique étrange et au visage taillé au couteau, à cette machine à tuer impitoyable. Fait d’un alliage particulier, le T-1000 est en effet capable de prendre toutes les formes, et même d’imiter à la perfection les êtres humains. Une idée qui rappelle un peu le concept de The Thing de John Carpenter (1982). Les effets spéciaux totalement révolutionnaires à l’époque, avec ce T-1000 qui se transforme, demeurent toujours impressionnants même aujourd’hui, et la réussite de ce méchant d’exception est pour beaucoup dans cette suite.

.

Terminator 2 3DTerminator 2 3DTerminator 2 3DTerminator 2 3D

.

Mais Terminator 2 : Le jugement dernier possède de nombreuses autres qualités qui lui ont valu d’être un immense succès à sa sortie, bien plus que le premier opus. À commencer par son casting qui oppose le jeune Edward Furlong avec le Terminator/Schwarzenegger dans une relation de fils à père, inédite à l’écran. À la fois touchante et pleine d’humour dans ses échanges et ses répliques devenues célèbres (« Hasta la vista, baby », « Viens avec moi si tu veux vivre »), la confrontation entre le jeune garçon « borderline » et la machine sans cœur, qui apprend à s’humaniser au contact des humains, reste l’un des aspects les plus efficaces de T2. Il en va de même pour la psychologie et l’évolution du personnage de Sarah Connor. De la jeune femme fragile et apeurée de Terminator, il ne reste rien dans ce second volet. Cette femme est à présent devenue une guerrière musclée impitoyable, dans un monde au seuil de l’apocalypse (Le jugement dernier). Avec ce personnage de combattante, incarnée superbement par Linda Hamilton, qui a subi un entraînement quasi-militaire, T2 prend parfois les allures d’un post-apo à la Mad Max. Les séquences d’action, nombreuses, sont magnifiquement chorégraphiées et sans temps mort. Courses-poursuites, fusillades, scène de fin du monde comme si on y était ; le film est rempli de moments d’anthologies.

.

Terminator 2 3DTerminator 2 3DTerminator 2 3DTerminator 2 3D

.

Bénéficiant des progrès de la technique 3D, cette nouvelle version en relief a été développée pendant un an et de A à Z au sein de la société Lightstorm de James Cameron et de StereoD. L’équipe technique a déjà été couronnée de plusieurs Oscars pour la conversion 3D de Titanic, et travaille actuellement sur les suites de Avatar du même réalisateur. T2 bénéfice de cette technologie et de sa superbe restauration 4K, mais délaisse tout le tape-à-l’œil du procédé. Ici, le relief ajoute un surcroît d’immersion au sein de l’action, contrairement à Avatar, conçu spécifiquement pour la 3D et qui jouait davantage la carte de la pure expérience sensorielle. La restauration sublime permet de faire revivre un film de vingt-cinq ans ans d’âge. Le célèbre thème musical de Brad Fiedel est repris dans ce second volet. À cette fantastique bande originale s’ajoute Guns N’ Roses avec l’utilisation de leur morceau You Could Be Mine lors d’une éblouissante séquence de poursuite entre une moto et un camion. Au passage, James Cameron s’amuse à faire un clin d’œil visuel au groupe dès l’apparition du Terminator, armé d’un fusil caché dans un emballage de roses. Un des nombreux morceaux de bravoure que compte cette suite qui a l’aspect d’un grand huit cinématographique étourdissant, soutenu par le solide travail, essentiellement nocturne, du directeur de la photographie Adam Greenberg, qui officiait déjà sur Terminator. 

.

Au-delà de la maestria visuelle et technique de T2, toute l’intelligence de James Cameron est finalement de nous livrer ici un film d’action et de science-fiction profondément humain. Une leçon que devrait retenir Hollywood avec leurs productions de suites, franchises et autres remakes sans âme.

.

.

.

  • TERMINATOR 2 : LE JUGEMENT DERNIER (Terminator 2 : The Judgment day)
  • Version 3D restaurée 4K
  • Ressortie salles : 14 septembre 2017 (cinémas Gaumont Pathé)
  • Ressortie vidéo : 3 octobre 2017 (Blu-ray, DVD et VOD)
  • Réalisation : James Cameron
  • Avec : Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Edward Furlong, Robert Patrick, Joe Morton, Earl Boen, Xander Berkeley, Jenette Goldstein…
  • Scénario : James Cameron, William Wisher Jr.
  • Production : James Cameron
  • Photographie : Adam Greenberg
  • Montage : Mark Goldblatt, Richard A. Harris, Body Dorn, Conrad Buff
  • Décors : Joseph C. Nemec, John M. Dwyer
  • Costumes : Marlene Stewart
  • Musique : Brad Fiedel
  • Distribution : StudioCanal
  • Durée : 2h15
  • Date de sortie initiale : 16 octobre 1991

.

Commentaires

A la Une

Aquaman : Black Manta se révèle en image

La promotion d’Aquaman s’emballe doucement avec la divulgation d’une photo de Black Manta aka David Hyde, le méchant de l’univers… Lire la suite >>

Première bande annonce de Dumbo réalisé par Tim Burton

Les studios Disney ont récemment dévoilé une première bande annonce du remake en live-action de Dumbo, célèbre chef-d’oeuvre animé de… Lire la suite >>

Box Office France : Jurassic World 2 largement devant

Au top hebdo du 5 au 12 juin, Jurassic World Fallen Kingdom impose sa puissance au sommet. Deadpool 2 double… Lire la suite >>

Très Court Festival 2018 : Rencontre avec Eric Judor, président du jury

C’est Eric Judor qui a présidé la vingtième édition du Très Court Festival dont la remise de prix s’est tenue… Lire la suite >>

Très Court Festival 2018 : It’s All Right, It’s Ok rafle le Grand Prix

Le 9 juin au soir a eu lieu la remise de Prix pour la vingtième édition du Très Court Festival…. Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JURASSIC WORLD : FALLEN KINGDOM 1 396 911 1 1 396 911
2 DEADPOOL 2 210 205 4 2 240 547
3 SOLO : A STAR WARS STORY 202 459 3 1 101 305
4 TROIS VISAGES 82 587 1 82 587
5 MON KET 74 989 2 214 175
6 LE BOOK CLUB 70 496 1 70 496
7 DEMI-SOEURS 68 500 2 174 140
8 VOLONTAIRE 63 154 1 63 154
9 AVENGERS : INFINITY WAR 57 738 7 4 947 104
10 CHAMPIONS 45 052 1 45 052

Source: CBO Box office