Résumé : Le deuxième volume de la collection Darkness, censure et cinéma propose de vous raconter l’histoire du sexe à l’écran. Une approche cinéphile et juridique singulière qui détaille les méandres d’un genre aux multiples sous-genres, et qui explore les limites de l’indécence qui préoccupe encore les professionnels de l’industrie cinématographique comme les défenseurs de la morale.

♥♥♥♥♥

 

Darkness, censure et cinema - Sexe et deviances - LettMotiff

Darkness, censure et cinema – Sexe et déviances – LettMotiff

Après Gore et Violence, les éditions LettMotif continue leur exploration des mauvais genres cinématographiques. Le sexe donc et ses (nombreuses) déviances qui se voient ici étudiés avec sérieux et minutie. À la direction de cet ensemble foisonnant et érudit, Christophe Triollet, juriste et fondateur du fanzine Darkness, qui signe pas moins de dix articles permettant de revenir sur les conditions législatives entourant (et souvent entravant) la représentation du sexe sur les écrans internationaux. Car l’un des grands intérêts de cet ouvrage est de dépasser le seul cadre de l’hexagone pour proposer un véritable tour d’horizon de ce cinéma interdit au tout public. Les États-Unis, mais aussi l’Espagne, l’Italie, ou la Serbie se voient ainsi intégrés à la réflexion du collectif, à travers des exemples précis et une approche plurielle. Aux questions juridiques relatives à la sortie de certains films (L’Essayeuse ; Clip ; Baise-moi ; ou le plus récent Sausage Party) devenus de véritables phénomènes de société, répondent des perspectives plus esthétiques ou anthropologiques. Ainsi de la question de l’obscénité qu’analyse avec beaucoup de soin Isabelle Labrouillère, ou de problématiques plus concrètes (la zoophilie, la nécrophilie, l’agalmatophilie) qui convoquent un certain nombre de prolongements formels (modalités de la représentation du corps) et civilisationnels (ancrage contextuel et culturel des pratiques). Les formes multiples qu’incarne le sexe à l’écran permettent par ailleurs de dépasser les frontières des seules cinématographies de genre (pornographie, cinéma d’exploitation) pour proposer un corpus élargi à de nombreuses productions, films d’auteur compris (Shame de McQueen ; La Vie d’Adèle de Kechiche ; Tristana, Le Fantôme de la liberté, ou La Vie criminelle d’Archibald de la Cruz de Bunuel). Aux nombreuses brèves censoriales clôturant l’ouvrage (parmi lesquelles on apprendra que Games of Thrones fut boycotté pour satanisme, ou encore que les questions de censure étaient prises très au sérieux par Stanley Kubrick), signalons la présence d’un bref entretien avec Christophe Bier, auteur du Dictionnaire des films français pornographiques et érotiques 16 et 35mm, dans lequel l’historien revient sur la difficile réception du cinéma pornographique gay, ainsi que sur la situation du Beverley, la dernière salle spécialisée en France. Comme son prédécesseur, ce second volume se présente comme un incontournable pour tout amoureux du cinéma et de ses marges.

 

 

 

  • DARKNESS, CENSURE ET CINÉMA – SEXE & DÉVIANCES (tome 2)
  • Auteur.s : Sous la direction de Christophe Triollet
  • Édition : LettMotif
  • Collection : Censure & cinéma 
  • Date de parution : 9 novembre 2017
  • Format : 380 pages
  • Tarif : 29 € (papier) – 12,90 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Ang Lee va réaliser un biopic sur Bruce Lee, avec son propre fils dans le rôle principal

Le réalisateur de Tigre et Dragon et de L’Odyssée de Pi est annoncé aux commandes d’un biopic sur Bruce Lee,… Lire la suite >>

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 : Une bande-annonce pour la conclusion de la trilogie spatiale de Marvel

La dernière aventure des Gardiens de la galaxie se dévoile à travers une première bande-annonce.       Depuis la… Lire la suite >>

Indiana Jones et le Cadran de la Destinée : Premier trailer pour le cinquième opus de la saga

Le nouveau film Indiana Jones se révèle à travers une première bande-annonce entre nostalgie et grande aventure.      … Lire la suite >>

Easy Rider : Une nouvelle version du film culte en préparation

Plus de cinquante ans après sa sortie, Easy Rider de Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson pourrait avoir… Lire la suite >>

Copenhagen Cowboy : Un nouveau trailer coloré et énigmatique pour la série de Nicolas Winding Refn

La nouvelle série du réalisateur de Drive, à destination de Netflix, se dévoile un peu plus à travers une envoûtante… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 392 564 3 2 810 290
2 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 201 751 7 2 024 616
3 COULEURS DE L'INCENDIE 129 914 3 620 671
4 LE MENU 124 279 1 124 279
5 RESTE UN PEU 113 050 2 265 745
6 LES MIENS 98 004 1 98 004
7 MASCARADE 77 221 5 798 310
8 LES FEMMES DU SQUARE 66 258 2 172 086
9 ARMAGEDDON TIME 60 612 3 309 249
10 NOVEMBRE 58 451 8 2 298 497

Source: CBO Box office

Nos Podcasts