Série / Mosaic de Steven Soderbergh : critique

Publié par Lucia Miguel le 4 février 2018

Synopsis : Olivia Lake, auteure à succès de livres pour enfants, est tuée au cours du réveillon du Nouvel an. Les soupçons vont très vite se porter sur plusieurs personnes, dont le petit ami de la victime.

♥♥♥♥

 

Mosaic - affiche

Mosaic – affiche

L’année démarre fort sur le petit écran avec Mosaic, minisérie signée par le cinéaste et producteur Steven Soderbergh. À l’instar de David Fincher et de J.J. Abrams, ce féru de nouveaux formats expérimentaux revient avec un polar innovant et surprenant, après The Knick et The Girlfriend Experience. Mosaic est une série interactive, à savoir qu’elle est conçue à la fois comme une série TV et une application mobile (à laquelle nous n’avons hélas pas eu accès en France). Donc deux supports pour un même récit ; le format digital permettant de choisir le point de vue et donc de s’éloigner de la linéarité de la narration classique. Cette expérimentation sert à mettre davantage en évidence les différentes perspectives du récit pour dévoiler plusieurs vérités. Mosaic se déroule dans le village imaginaire de Summit, Utah, une sorte d’oasis dans les montagnes pour les riches et les haut placés. Dans ce microcosme favorisé, Olivia Lake (Sharon Stone), auteure à succès de livres pour enfants, rencontre Joel (Garrett Hedlund), un aspirant artiste alcoolique, et Eric (Frederick Weller), un arnaqueur qui va très vite tomber amoureux d’elle et la demander en mariage. Les deux hommes ont tôt fait de profiter de l’instabilité d’Olivia, qui accorde trop vite sa confiance sans se poser de questions. Cette première partie entraîne sa mort violente ; l’intrigue va donc se construire autour de l’enquête policière centrée sur sa disparition et poser la question : Qui a tué Olivia ? Eric est accusé mais il clame son innocence. Joel fuit la ville avec sa petite amie pour s’installer dans une réserve de crocodiles en Louisiane. Quatre ans plus tard, Petra, la sœur d’Eric (Jennifer Ferrin), décide de jeter la lumière sur l’affaire et se rend à Summit, où elle mène son enquête, en parallèle du détective qui a envoyé son frère en prison.

 

MosaicMosaicMosaicMosaic

 

Plus l’investigation avance, plus la piste passionnelle se dissout pour révéler un complot impliquant des membres de la police et des entrepreneurs tout-puissants qui agissent dans l’ombre. Si le récit peut paraître long et pesant, c’est aussi parce que Soderbergh accentue ces effets de lenteur propre à l’investigation, avec ses impasses, ses zones d’ombre et ses multiples pistes ouvertes. Comme l’indique le titre, la narration est une mosaïque donc, qui se construit et se déconstruit à partir des différents points de vue. Cette fragmentation évoque d’ailleurs Twin Peaks (on pense également au cadre montagnard et isolé qui rapproche les deux séries). D’autres références sont plus ou moins évidentes, comme la présence d’une Red Room, dont le dévoilement est filmé en mode Kubrick, avec une caméra mouvante qui suit cette soeur enquêtrice, en train de s’introduire dans cet espace, rythmé par une musique d’ambiance enveloppante. La mise en scène a bien évidemment sa grammaire visuelle, avec ses cadrages éloignés sur les personnages, pénétrant progressivement dans leur intimité. Se multiplient aussi plongées et contre-plongées, qui renforcent les rapports de domination entre les personnages. La caméra a donc toujours son propre point de vue. La photographie joue aussi avec différentes tonalités ; une teinte bleutée pour la froideur des relations et des couleurs chaudes lorsque les sentiments de proximité affleurent.

 

Et enfin Sharon Stone, qui représente un choix remarquable. Elle est l’une des seules stars matures actuelles à véhiculer une aura aussi fascinante. Soderbergh n’a pas besoin d’expliquer les raisons d’une telle adoration de la part d’Eric et de Joel. Après sa disparition, Jennifer Ferrin reprend dignement le flambeau en incarnant une Petra avec justesse et puissance. Si la série semble mettre l’accent sur le point de vue des hommes, ce sont bien deux figures féminines qui font avancer le récit et dévoilent la vérité, à l’image du brillant dénouement qui place les deux femmes face à face. Soderbergh montre ainsi avec cette série interactive qu’il est passé maître de l’expérimentation visuelle et narrative, faisant coïncider sur un même plan la forme et le fond d’une enquête. Son intérêt pour les nouveaux formats va d’ailleurs bien au-delà du récit éclaté de Mosaic. En témoigne son prochain long métrage, Unsane, attendu au cinéma cette année, entièrement tourné sur iPhone. Car pour lui, ce langage audiovisuel n’a pas atteint ses limites, et les possibilités expérimentales sont encore multiples et inexplorées, surtout dans les genres comme le thriller et le policier.

 

 

 

  • MOSAIC
  • Diffusion : depuis le 23 janvier 2018
  • Chaîne / Plateforme : HBO (États-Unis), OCS City (France)
  • Création et Réalisation : Steven Soderbergh
  • Avec: Sharon Stone, Garrett Hedlund, Jennifer Ferrin, Davin Ratray, Frederick Weller, James Ransone, Jeremy Bobb…
  • Scénario: Ed Solomon
  • Production: Steven Soderbergh, Michael Polaire, Casey Silver
  • Durée : 6 épisodes de 52 minutes.

 

Commentaires

A la Une

La série des frères Coen pour Netflix tournée en numérique

Joel et Ethan Coen tournent en numérique pour leur première série, The Ballad of Buster Scruggs, produite par Netflix.  … Lire la suite >>

Arnold Schwarzenegger rejoint Michael Fassbender dans Kung Fury 2

Arnold Schwarzenegger rejoint Michael Fassbender et David Hasselhoff dans Kung Fury 2, toujours réalisé par David Sandberg.      … Lire la suite >>

Box office France : Cinquante nuances plus claires et Les Tuche 3 au coude à coude

Au top hebdo du 7 au 13 février, Cinquante nuances plus claires déloge de peu Les Tuche 3 tandis que… Lire la suite >>

Le monde de la musique en deuil avec la disparition de Johann Johannsson à 48 ans

Johann Johannsson, le compositeur de Premier Contact, récompensé pour Une Merveilleuse Histoire Du Temps, est décédé ce vendredi 9 février… Lire la suite >>

Alex Garland développe une série télévisée pour FX

Alex Garland, le réalisateur de Ex-Machina, planche sur une série télévisée en huit parties pour FX, alors que Annihilation est… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CINQUANTE NUANCES PLUS CLAIRES 1 257 650 1 1 257 650
2 LES TUCHE 3, LIBERTE, EGALITE, FRATERNITUCHE 1 254 001 2 3 455 008
3 LE LABYRINTHE : LE REMEDE MORTEL 751 040 1 751 040
4 LE 15H17 POUR PARIS 204 845 1 204 845
5 PENTAGON PAPERS 198 541 3 978 336
6 CRO MAN 191 950 1 191 950
7 JUSQU'A LA GARDE 122 946 1 122 946
8 WONDER WHEEL 102 050 2 253 371
9 LE VOYAGE DE RICKY 92 127 1 92 127
10 THE GREATEST SHOWMAN 91 857 3 479 607

Source: CBO Box office