Livre / Les Variations Hong Sang-soo : critique

Publié par Charles Villalon le 10 mars 2018

Résumé : En une vingtaine d’années et autant de films, Hong Sang-soo s’est imposé comme l’un des auteurs les plus singuliers du cinéma contemporain. Dépeignant avec acuité les affects et les atermoiements de ses « congénères » aux prises avec les affres de la passion amoureuse, ses films se sont constamment démarqués au sein de la production cinématographique sud-coréenne par une forme aisément identifiable et le choix de thématiques récurrentes. Son œuvre, qui s’enrichit de nouveaux opus à un rythme toujours plus soutenu, n’en témoigne pas moins d’une évolution artistique certaine que viennent souligner de multiples récompenses et rétrospectives dans les festivals du monde entier. D’une exemplaire économie de moyens semblent découler une invention narrative et une esthétique toujours plus assurée dans sa discrétion même. Tenter d’appréhender les spécificités de cette œuvre dont l’évidence est aussi admirable que déroutante, se présente ainsi comme une nécessité. Pour ce faire, Les Variations Hong Sang-soo, décliné en deux volumes, se propose de réunir les contributions d’une douzaine de critiques ou universitaires et de donner la parole à certains des proches collaborateurs du cinéaste, ou à ceux qui ont œuvré à la diffusion de ses films en France et en Corée. Cette double approche doit permettre de dessiner les contours d’une poétique propre à cet artiste, de cerner la singularité de sa méthode, les spécificités de son style ou encore ses audaces dramaturgiques, tout en précisant le rôle de ceux qui accompagnent son processus de création.

♥♥♥♥

 

Les Variations Hong Sang-soo

Les Variations Hong Sang-soo

Parmi les nombreuses singularités et les nombreux topos qui caractérisent l’œuvre de Hong Sang-soo, le plus saillant est sans nul doute celui de la répétition. Répétition des œuvres entre elles, qui reprennent des personnages semblables et des motifs narratifs et formels voisin. Répétition à l’intérieur des films eux-mêmes également, où les scènes, par le biais du rêve ou du changement de point de vue, sont continuellement rejouées. À travers ces répétitions, on peut deviner l’horizon perecien –ou faulknerien– de la tentative d’épuisement qui se dessine. Une particularité plus étonnante encore de cette œuvre aussi abondante que passionnante, c’est que cette répétition affecte jusqu’à sa réception critique. Les commentaires qu’elle suscite à chaque nouvel opus du réalisateur, en effet, tendent à se ressembler, comme si c’était sa filmographie toute entière, et non simplement le dernier film, qui devait être inlassablement discutée. C’est la raison pour laquelle Les Variations Hong Sang-soo, livre collectif publié sous la direction de Simon Daniellou et Antony Fiant, intéresse en premier lieu. Cette première publication française consacrée au cinéaste coréen pose la question qui réside à l’état latent dans toutes les critiques des films de Hong Sang-soo : qu’est-ce qui, dans cet œuvre si simple, si intime et si mystérieuse, nous fascine et nous séduit tant ? Le point de vue global que chacun des auteurs de cet ouvrage collectif porte sur l’œuvre convient parfaitement à ce corpus d’une extrême cohérence. Car si chaque film jouit d’une valeur autonome, il semble de fait difficile d’en faire l’analyse sans les rapprocher les uns des autres. Les contributeurs ici réunis interrogent, de manière générale, les mêmes lignes fortes du cinéma de Hong Sang-soo, mais chacun s’attache également à en scruter un aspect particulier  : Jacques Aumont questionne l’agencement du fortuit et du volontaire dans la composition du plan hongien, Jean-Charles Villata analyse le rapport entre l’utilisation de longs plan-séquences et le traitement psychologique des personnages. L’un des textes les plus stimulants est signé Park Heui-Te. Non seulement il replace l’oeuvre hongienne dans le contexte du cinéma réaliste coréen –précision loin d’être inutile pour un spectateur français– mais la fine analyse qu’il en donne, se basant notamment sur l’évolution de la durée des plans au fil des réalisations, nous la donne à voir et à méditer avec une plaisante précision. L’ensemble des textes, dont les propos parfois se recoupent, offrent un panorama très riche, une exploration profonde du cinéma de Hong Sang-soo. Ce robuste premier volume donne résolument envie de se plonger dans le suivant, à paraître prochainement. Ce deuxième tome compilera des témoignages des collaborateurs récurrents du cinéaste. L’occasion rêvé pour confronter les théories ici exposés à l’épreuve de l’expérience pratique.

 

 

 

  • LES VARIATIONS HONG SANG-SOO
  • Auteur : Collectif, sous la direction de Simon Daniellou et Antony Fiant
  • Éditions : De l’incidence éditeur
  • Date de parution : 16 janvier 2018
  • Format : 256 pages
  • Tarif : 21 €

Commentaires

A la Une

Cary Joji Fukunaga réalisera le nouveau James Bond

Le réalisateur Cary Joji Fukunaga est désormais aux commandes du vingt-cinquième James Bond, tourné dans les studios Pinewood. Il remplace… Lire la suite >>

Second trailer enchanteur du Retour de Mary Poppins avec Emily Blunt 

Les studios Disney ont dévoilé une seconde bande annonce aux couleurs vives afin de promouvoir Le Retour de Mary Poppins,… Lire la suite >>

Un trailer pour Silvio et les autres de Paolo Sorrentino

Toni Servillo se dévoile dans le trailer de Silvio et les autres, biopic sur Silvio Berlusconi réalisé par Paolo Sorrentino…. Lire la suite >>

Once Upon A Time in Hollywood en tournage dans le Manoir Playboy

Quentin Tarantino tourne son prochain film Once Upon A Time in Hollywood dans le légendaire Manoir Playboy.      … Lire la suite >>

Interview de Jim Cummings, le réalisateur de Thunder Road

Nous avons rencontré Jim Cummings quelques heures seulement avant son départ pour le Festival du Cinéma Américain de Deauville où… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 PREMIERE ANNEE 341 290 1 341 290
2 LES DEGUNS 194 384 1 194 384
3 MADEMOISELLE DE JONCQUIERES 150 424 1 150 424
4 EN EAUX TROUBLES 144 234 4 1 420 451
5 BLACKKKLANSMAN 138 847 4 995 915
6 PHOTO DE FAMILLE 126 000 2 352 153
7 LES VIEUX FOURNEAUX 84 178 4 764 524
8 HARRY POTTER A L'ECOLE DES SORCIERS (REP 2018) 83 491 1 83 491
9 SEARCHING - PORTEE DISPARUE 64 588 1 64 588
10 MISSION : IMPOSSIBLE - FALLOUT 57 267 7 2 938 255

Source: CBO Box office