Cannes 2018 / Everybody Knows d’Asghar Farhadi : critique

Publié par CineChronicle le 9 mai 2018

Synopsis : À l’occasion du mariage de sa soeur, Laura revient avec ses enfants dans son village natal au cœur d’un vignoble espagnol. Mais des évènements inattendus viennent bouleverser son séjour et font ressurgir un passé depuis trop longtemps enfoui.

♥♥♥♥♥

 

Everybody Knows - affiche

Everybody Knows – affiche

Everybody Knows a ouvert le 71e Festival de Cannes. Asghar Farhadi revient en compétition officielle après et Le Passé et Le Client. Ce huitième long-métrage, deuxième tourné hors Iran, était très attendu grâce à son casting prestigieux avec Penélope Cruz, Javier Bardem et Ricardo Darín. Il révèle également plusieurs acteurs en herbe, dont Carla Campra, qui incarne la fille de Laura (Penélope Cruz). Everybody Knows se modèle à partir de l’environnement du pueblo viticole espagnol. La place principale, où les événements se passent, au vu et au su de tous, est au cœur du village. Pourtant, la végétation dissimulatrice alentour rend cette transparence apparente incertaine. Ces deux ambiances rentrent dans un conflit arbitré et chronométré par l’horloge du clocher de l’église, imposant un compte à rebours troublant. La photographie de José Luis Alcaine, qui travaille régulièrement avec Almodóvar depuis trente ans, retranscrit à l’écran l’atmosphère locale en combinant des codes classiques du thriller à un réalisme chaleureux et familial. Cette composition audiovisuelle apparaît dès la première séquence où les coupures de journaux et l’horloge du clocher habité par des oiseaux se mêlent aux images de vacances en famille dans la campagne castillane. Par la suite, elle imprègne cette bourgade espagnole jusqu’au bout, que ce soit par la lumière ou la musique. Everybody Knows adopte une position atypique en montrant l’action d’une perspective collective, malgré une caméra souvent proche des personnages. Le suspense ne se construit pas de manière linéaire, les fausses pistes ne deviennent jamais assez concrètes pour être démontées, laissant une multitude de possibilités ouvertes. Ici, ce n’est pas tant le mystère qui porte la narration, mais le jeu de cette fine frontière entre les dissemblances de perceptions et les mensonges. Everybody Knows est sans doute en-deçà du niveau habituel des œuvres de Farhadi. Son empreinte personnelle y est moins palpable et la production internationale, au lieu d’enrichir, finit par atténuer son aura cinématographique. Certains mécanismes souvent utilisés par le cinéaste, comme l’exploration des relations interpersonnelles ou l’intrusion du passé dans le présent, paraissent plus faiblement exploités. Pourtant, la démarche mise en place pour revisiter le genre reste originale et mérite d’être saluée pour son aboutissement plutôt remarquable. Le drame espagnol du réalisateur iranien a inauguré honorablement le Festival de Cannes 2018.  

 

Erica Farges

 

  • Notes de la rédaction cannoise
  • Philippe Descottes ♥♥♥♥
  • Nathalie Dassa ♥♥♥♥♥
  • Cyril Perraudat ♥♥♥♥♥

 

 

   

  • EVERYBODY KNOWS (Todos Lo Saben)
  • Sortie salles : 8 mai 2018
  • Réalisation : Asghar Farhadi
  • Avec : Penélope Cruz, Javier Bardem, Ricardo Darín, Eduard Fernández, Bárbara Lennie, Inma Cuesta, Elvira Minguez, Ramon Barea, Carla Campra, Sara Sálamo, Roger Casamajor, José Angel Egido, Sergio Castellanos
  • Scénario : Asghar Farhadi
  • Production : Alexandre Mallet-Guy et Alvaro Longoria
  • Photographie : José Luis Alcaine
  • Montage : Hayedeh Safiyari
  • Décors: Maria Clara Notari
  • Costumes: Sonia Grande
  • Musique : Javier Limón
  • Distribution : Memento Films
  • Durée : 2h12

 

Commentaires

A la Une

Top 10 des stars aux multiples rôles

De plus en plus de productions donnent l’opportunité aux stars de pouvoir incarner des multiples rôles dans un même film…. Lire la suite >>

Musique / Concert John Williams à Chicago : une absolue perfection

La dernière fois que John Williams avait dirigé le Chicago Symphony Orchestra était en 2012, pour l’enregistrement de la musique… Lire la suite >>

Cannes 2018 : Palme d’or pour Une affaire de Famille de Hirokazu Kore-Eda (palmarès complet)

La présidente Cate Blanchett, accompagnée de son jury, a décerné la palme d’or à l’excellent Une affaire de Famille de… Lire la suite >>

Cannes 2018 / Sprint final (jour 11, photos)

Deux films en Compétition avant la diffusion du Palmarès samedi soir. Les pronostics de la presse française et internationale et… Lire la suite >>

Cannes 2018 / L’enfance maltraitée et les réfugiés (jour 10, photos)

Entrée en lice du quatrième et dernier film français de la Compétition, Un Couteau dans le cœur de Yann Gonzalez… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVENGERS : INFINITY WAR 767 431 3 4 384 210
2 EVERYBODY KNOWS 391 207 1 391 207
3 RAMPAGE - HORS DE CONTROLE 255 384 2 600 178
4 TAXI 5 251 720 5 3 436 623
5 MONSIEUR JE-SAIS-TOUT 186 907 1 186 907
6 ACTION OU VERITE 177 182 2 405 407
7 DEATH WISH 145 073 1 145 073
8 ABDEL ET LA COMTESSE 109 355 1 109 355
9 LARGUEES 104 657 4 707 924
10 PIERRE LAPIN 102 360 6 1 657 915

Source: CBO Box office