Synopsis : À Los Angeles, Sam, 33 ans, sans emploi, rêve de célébrité. Lorsque Sarah, une jeune et énigmatique voisine, se volatilise brusquement, Sam se lance à sa recherche et entreprend alors une enquête obsessionnelle surréaliste à travers la ville. Elle le fera plonger jusque dans les profondeurs les plus ténébreuses de la Cité des Anges, où il devra élucider disparitions et meurtres mystérieux sur fond de scandales et de conspirations.

♥♥♥♥

 

Under the Silver Lake - affiche

Under the Silver Lake – affiche

Après nous avoir séduit avec The Myth of the American Sleepover, révélé à la Semaine de la Critique, et totalement enthousiasmé avec son thriller de genre It Follows présenté entre autres à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes, David Robert Mitchell revient sur la croisette pour concourir en Compétition officielle. Avec Under the Silver Lake, le cinéaste nous replonge dans une banlieue américaine située dans les collines mystérieuses d’Hollywood et excelle à nouveau dans le mélange des genres dont il instaure peu à peu sa marque de fabrique. Under the Silver Lake est un polar noir où se mêle brillamment l’esthétique des années 50 et 80. On suit l’excellent Andrew Garfield dans la peau d’un trentenaire sans emploi qui part en quête de sa sensuelle voisine soudainement disparue (Riley Keough, également aperçue dans The House that Jack Built de Lars von Trier, présenté hors compétition). Ce personnage nihiliste fait le choix de mettre de côté ses priorités (payer son loyer avant expulsion) pour se lancer dans une aventure sinueuse et labyrinthe qui va le plonger dans ses propres obsessions. Il va progressivement se fondre dans l’imagerie cinématographique, musicale et de la pop culture qui absorbe la Cité des Anges pour résoudre les multiples énigmes sur son chemin et trouver, par extension, un sens à la banalité de son existence. Le scénario prend du temps à dessiner le parcours souterrain du film et certaines pistes se révèlent souvent vaines. Mais si le récit se révèle un peu moins profond que ses précédents films, Robert Mitchell maîtrise efficacement son objet filmique, manipulant les histoires alternatives entre scandales, disparitions, meurtres, conspirations et messages subliminaux, via de nombreux thèmes, comme la vulnérabilité sociale, la perte de repères, la paranoïa, la nostalgie, la superficialité, les privilèges… L’excellente partition de Richard Vreeland aka Disasterpeace, qui retrouve le cinéaste après It Follows, a une place maîtresse -quasi omniprésente-, installant efficacement un suspense absorbant. Le compositeur n’hésite pas à lorgner, par instants, du côté de Bernard Hermann. Idem pour les images léchées du directeur photo Michael Gioulakis via la splendide texture visuelle qui fait scintiller les hauts lieux convoités de Los Angeles. David Robert Mitchell puise à nouveau son inspiration chez David Lynch et Mulholland Drive s’immisce dans l’étrangeté de Under the Silver Lake. Le réalisateur ne lésine d’ailleurs pas sur les références hollywoodiennes plus ou moins évocatrices -peut-être un peu trop- (Hitchcock, Donnie Darko, Kiss Me Deadly, classiques américains, Marilyn Monroe, Janet Gaynor et tant d’autres) pour nourrir l’atmosphère, accentuer la tension et révéler les secrets dans les profondeurs d’Hollywood. Under the Silver Lake s’avère ainsi un bel hommage personnel de David Robert Mitchell à l’histoire de Los Angeles « bâtie sur des rêves et des images animées ».

 

 

 

  • UNDER THE SILVER LAKE
  • Sortie salles : 8 août 2017
  • Réalisation : David Robert Mitchell
  • Avec : Andrew Garfield, Riley Keough, Topher Grace, Callie Hernandez, Don McNamus, Jeremy Bobb, Riki Lindhome, Zosia Mamet…
  • Scénario : David Cameron Mitchell
  • Production : Michael de Luca, Chris Bender, Jake Weiner, Adele Romanski, David Robert Mitchell
  • Photographie : Mike Gioulakis
  • Montage : Julio C. Perez IV
  • Décors : Michael Perry
  • Costumes : Caroline Eselin-Schaefer
  • Musique : Disasterpeace
  • Distribution : Le Pacte
  • Durée : 2h19

 

Commentaires

A la Une

Top 10 des stars aux multiples rôles

De plus en plus de productions donnent l’opportunité aux stars de pouvoir incarner des multiples rôles dans un même film…. Lire la suite >>

Musique / Concert John Williams à Chicago : une absolue perfection

La dernière fois que John Williams avait dirigé le Chicago Symphony Orchestra était en 2012, pour l’enregistrement de la musique… Lire la suite >>

Cannes 2018 : Palme d’or pour Une affaire de Famille de Hirokazu Kore-Eda (palmarès complet)

La présidente Cate Blanchett, accompagnée de son jury, a décerné la palme d’or à l’excellent Une affaire de Famille de… Lire la suite >>

Cannes 2018 / Sprint final (jour 11, photos)

Deux films en Compétition avant la diffusion du Palmarès samedi soir. Les pronostics de la presse française et internationale et… Lire la suite >>

Cannes 2018 / L’enfance maltraitée et les réfugiés (jour 10, photos)

Entrée en lice du quatrième et dernier film français de la Compétition, Un Couteau dans le cœur de Yann Gonzalez… Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVENGERS : INFINITY WAR 767 431 3 4 384 210
2 EVERYBODY KNOWS 391 207 1 391 207
3 RAMPAGE - HORS DE CONTROLE 255 384 2 600 178
4 TAXI 5 251 720 5 3 436 623
5 MONSIEUR JE-SAIS-TOUT 186 907 1 186 907
6 ACTION OU VERITE 177 182 2 405 407
7 DEATH WISH 145 073 1 145 073
8 ABDEL ET LA COMTESSE 109 355 1 109 355
9 LARGUEES 104 657 4 707 924
10 PIERRE LAPIN 102 360 6 1 657 915

Source: CBO Box office