Opération Beyrouth de Brad Anderson : critique

Publié par CineChronicle le 28 mai 2018

Synopsis : Beyrouth, 1972. Le diplomate américain Mason Skiles (Jon Hamm) se balade avec une aisance folle parmi tous les acteurs de la diplomatie libanaise. Ce bel équilibre bascule le jour où des agents identifient son jeune protégé, Karim, comme étant le frère d’un terroriste ardemment recherché, suspect principal des attaques de Munich. Lors d’un cocktail, des terroristes entrent au domicile de Skiles et ouvrent le feu. Les conséquences seront terribles.

♥♥♥♥♥

 

Operation Beyrouth - affiche

Opération Beyrouth – affiche

Il aura fallu vingt-sept ans pour que le scénario écrit par Tony Gilroy, à qui l’on doit la trilogie Jason Bourne, prenne enfin vie sur grand écran. Cette vaste histoire d’espionnage dans un Liban dévasté par le terrorisme a beau se dérouler en 1982, elle résonne étrangement avec notre actualité. Réalisé par Brad Anderson, il dresse un portrait intéressant et intelligent d’une crise complexe, oscillant entre humour façon Les Chèvres du Pentagone et véritable thriller géopolitique. Il y a du John Le Carré dans Opération Beyrouth. L’ombre du maître de l’espionnage plane sur le scénario et la photographie. L’image est sombre, presque sale. Elle accompagne un pseudo-Beyrouth (le film a été tourné à Tanger) qui devient une métaphore de l’esprit de Mason Skiles, l’homme incarné par Jon Hamm. Tony Gilroy a en effet construit son histoire autour d’un personnage paumé et hanté par ses démons, et par l’histoire de son pays. Un portrait qui n’est pas sans rappeler un autre espion, animé par la vengeance. Skiles possède d’ailleurs la détermination d’un Jason Bourne. Mais ses armes, à lui, ce sont les mots. Une riche idée confiée au meilleur beau parleur d’Hollywood. Dans la peau de ce diplomate déchu, Jon Hamm survole le film. L’acteur trouve un rôle à sa mesure, oscillant entre gouaille à la Mad Men et sensibilité à fleur de peau. Il est l’éclat de génie d’Opération Beyrouth. Le film de Brad Anderson bénéficie pleinement de son aura désabusée. Jon Hamm est le John Gavin de notre époque. Il forme un binôme réussi avec Rosamund Pike, qui incarne l’attachée culturelle chargée de la protection de l’ancien diplomate, Sandy Crowder. Après Otages à Entebbe, l’actrice britannique prouve une nouvelle fois que son jeu est à la hauteur de n’importe quel rôle.

 

Jon Hamm et Rosamund Pike - Operation Beyrouth

Jon Hamm et Rosamund Pike – Operation Beyrouth

 

Si Opération Beyrouth bénéficie d’un casting impressionnant (avec des seconds rôles joués par Dean Morris, Mark Pellegrino ou encore Jonny Coyne), le film possède malgré tout quelques longueurs. L’intensité propre à une telle histoire s’égare parfois dans des affres de la géopolitique et d’intrigue pas toujours nécessaire. Tony Gilroy a mis de côté l’énergie de Jason Bourne, et peine parfois à retrouver un rythme intéressant. Quelques personnages secondaires en pâtissent. On pense notamment à Gary Ruzak (Shea Wigham), délicieux espion trouble qui manque terriblement de profondeur. Idir Chender, dans la peau d’un preneur d’otage déterminé, aurait pu tirer son épingle du jeu si son rôle n’avait pas été aussi peu mis en avant. Malgré ces quelques lacunes scénaristiques, Opération Beyrouth est un film d’espionnage fonctionne. Le duo Anderson-Gilroy a trouvé l’accord idéal pour faire de ce thriller une œuvre intelligente et nostalgique.

 

Louise-Camille Bouttier

 

 

 

  • OPÉRATION BEYROUTH (Beirut)
  • Sortie salles : 30 mai 2018
  • Réalisation : Brad Anderson
  • Avec : Jon Hamm, Rosamund Pike, Dean Morris, Shea Wigham, Mark Pellegrino, Jonny Coyne, Idir Chender, Leila Bekhti, Kate Fleetwood, Douglas Hodge et Alon Aboutboul
  • Scénario : Tony Gilroy
  • Production : Tony Gilroy, Ted Field, Mike Weber, Monica Levinson et Shivani Rawat
  • Photographie :  Björn Charpentier
  • Montage :  Andrew Hafitz
  • Décors :  Felicity Good
  • Costumes : Carlos Rosario
  • Musique :  John Debney
  • Distribution :  Warner Bros. France
  • Durée : 1h50

 

Commentaires

A la Une

Un remake de The Guilty avec Jake Gyllenhaal en préparation

Via sa boite de production Nine Stories, Jake Gyllenhaal a racheté les droits du film danois The Guilty pour en… Lire la suite >>

Onward : Pixar révèle le titre et le casting de son prochain film

Alors que la sortie de Toy Story 4 est attendue pour cet été, les studios Pixar viennent de révéler le… Lire la suite >>

The Trial of the Chicago 7 : le prochain projet d’Aaron Sorkin mis en stand-by

Alors que la production devait débuter en février 2019, The Trial of the Chicago 7, le prochain film d’Aaron Sorkin,… Lire la suite >>

La vie d’Audrey Hepburn adaptée en série télévisée

Icône du cinéma hollywoodien d’après-guerre, Audrey Hepburn va enfin voir sa vie transposée à l’écran, vingt-cinq ans après sa disparition…. Lire la suite >>

Jodie Foster aux commandes d’un remake du film islandais Woman at War

Actrice et réalisatrice, Jodie Foster va enfiler la double casquette pour la troisième fois en développant le remake de Woman… Lire la suite >>

Écoutez nos Podcasts

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ASTERIX - LE SECRET DE LA POTION MAGIQUE 928 153 1 928 153
2 LE GRINCH 383 332 2 964 446
3 LES ANIMAUX FANTASTIQUES - LES CRIMES DE GRINDELWALD 300 740 4 3 371 611
4 PUPILLE 263 524 1 263 524
5 BOHEMIAN RHAPSODY 213 460 6 3 274 372
6 SAUVER OU PERIR 210 053 2 548 982
7 CASSE-NOISETTE ET LES QUATRE ROYAUMES 163 793 2 418 732
8 LES VEUVES 119 874 2 330 130
9 ROBIN DES BOIS 106 966 2 304 326
10 LE GRAND BAIN 88 195 7 4 078 944

Source: CBO Box office