Sortie DVD/ ‘Venganza’ : la vengeance aux quatre visages

Publié par CineChronicle le 23 novembre 2010

Félix, un trafiquant, fait affaire avec la mafia chinoise. Ana, sa femme, est une prostituée qui aime l’argent. Depuis sa cage dorée, entre l’alcool et les coups de son mari, Ana a conçu un plan dangereux pour doubler Félix et son gang. Le reste du quatuor va alors monter une expédition punitive à l’encontre du malfrat afin de lui prodiguer une double peine : intenter à sa vie tout en lui soutirant son fric. Si Ana réussit son coup avec ses amies, elle tiendra enfin sa revanche…

.

.

Au cœur de l’été est sorti en catimini l’inédit Venganza de l’espagnol Agustin Diaz Yanes (Sans nouvelles de Dieu), privé ainsi d’une exploitation en salles que ce film aurait grandement méritée. En effet, découvert au Festival du film policier de Beaune 2009 sous le titre Solo Quiero Caminar, Venganza propose un traitement original du thème éculé de la vengeance et parvient à rivaliser avec les récentes pépites du genre telles A Vif de Neil Jordan, Death Sentence de James Wan ou le prochain Harry Brown de Daniel Barber, prévu en salles le 12 janvier 2011.

.

Porté par des actrices incroyables de talent et de beauté, Victoria Abril (Sans nouvelles de Dieu), Elena Anaya (A bout Portant), Ariadna Gil (Le Labyrinthe de Pan) et Pila Lopez de Ayala (Juana la loca), Venganza se distingue d’abord par une caractérisation particulièrement soignée, les nombreux protagonistes ne se réduisant pas à une simple fonction à l’image de Félix le boss et son homme de main Gabriel (la gueule d’ange Diego Luna) qui se montrent tout aussi ambivalents que les voleuses. Sans afféteries, la réalisation d’Agustin Diaz Yanes s’attache avant tout à ses personnages qui doutent et qui souffrent. La caméra sait à l’occasion se montrer plus active, notamment lors des scènes d’action comme cette magnifique séquence de casse où Aurora se faufile au travers de tracés souterrains dans une robe de flamenco.

.

.

Mais la véritable force du film provient de cette lutte envers un pouvoir masculin et misogyne qui s’incarne au niveau institutionnel. La vengeance des quatre femmes ne vise pas exclusivement Félix mais cette société qui les humilie et les avilit. Elles se feront implacablement violentées par les représentants d’une masculinité exacerbée, telles Aurora se faisant uriner dessus dans une scène inexplicablement disparue du montage et présentée ici, ou Paloma à genoux suçant le canon d’un flingue avant de subir les derniers outrages. Elles seront obligées de s’abaisser littéralement face au pouvoir masculin comme Gloria pratiquant une fellation à un juge pour réduire la peine d’Aurora. Une efficace et virulente série B qui se pare des atours d’un violent pamphlet féministe pour donner corps à des questionnements idéologiques proprement enthousiasmants. Fiction aux charmes indéniables de ses actrices bien sûr mais aussi de sa mise en scène, Venganza est en outre empreint d’une sensibilité et d’une mélancolie touchantes qui en font plus qu’un simple film de femmes en colère.

.

Par Nicolas Zugasti

.

‘Venganza’ distribué par Wild Side Films est disponible en DVD

.

.

.

Articles sur le même thème

  1. Sortie DVD/ Lebanon : dans l’enfer d’un tank
  2. Moon : retour aux fondamentaux de la SF

.

Commentaires

A la Une

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

La suite de Ready Player One va sortir en roman dans les prochains mois

Intitulée Ready Player Two, la suite du roman Player One paraîtra le 24 novembre prochain aux États-Unis.      … Lire la suite >>

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts