Bong Joon-ho et Ted Sarandos

Bong Joon-ho et Ted Sarandos

Le réalisateur coréen Bong Joon-ho et le directeur des contenus Netflix Ted Sarandos ont donné leur point de vue sur la levée de bouclier autour de Okja et de The Meyerowitz Stories de Noah Baumbach en Compétition officielle à Cannes. Selon eux, cette polémique est révélatrice de la rigidité de l’exception culturelle française.

.

.

.

Okja - affiche

Okja – affiche

Lundi 15 mai à Séoul. Bong Joon-ho est accompagné de Ted Sarandos, en qualité de représentant Netflix, pour la promotion de son nouveau film, Okja, coproduit avec Plan B, la société de production de Brad Pitt.

.

C’est l’occasion pour les deux hommes de répondre aux critiques de la Fédération Nationale des Cinémas Français (FNCF) qui voit dans cette affaire un moyen de court-circuiter les salles de cinéma. Après le premier communiqué et la réponse du Festival de Cannes, la polémique se poursuit donc.

.

« Je ne prends pas au sérieux cette récente polémique » affirme Bong Joon-ho, « au final, les salles de cinéma et le streaming digital coexisteront », avant de réaffirmer sa gratitude à Netflix  « Pour moi, en tant que cinéaste, la liberté artistique est bien plus importante que la manière dont le film est distribué ». Netflix a endossé en grande partie le budget de Okja (50 million de dollars) en laissant carte blanche au réalisateur. Ce dernier a eu du mal à trouver des financements auprès des sociétés de production classiques.   

.

Claudia Cardinale - affiche 70e Festival de Cannes

Affiche 70e Festival de Cannes

Ted Sarandos est revenu sur l’impossibilité en France de diffuser simultanément les films en salles et sur les plateformes à la demande, politique issue de l’exception culturelle qui permet de soutenir la fréquentation des cinémas. Il a rappelé que « de nombreux films arrivent au Festival de Cannes sans aucune distribution », affirmant ensuite que les habitudes des spectateurs évoluent. En conséquence, « la distribution change, du coup les festivals (…) vont vraisemblablement changer ».

.

Pour rassurer leurs détracteurs, les deux hommes ont comparé le débat actuel à l’arrivée des télévisions dans les ménages, qui contrairement aux craintes de l’époque, n’a pas enterré les salles de cinéma.

.

Cela reste une mauvaise nouvelle pour les cinéphiles français qui ne verront jamais ces films en salles. Ils devront payer un abonnement Netflix pour les découvrir. Par ailleurs, cette polémique informe sur la chronologie des médias en France : il est nécessaire qu’elle évolue pour être en phase avec les nouveaux modes de visionnage et l’arrivée des plateformes SVOD sur le marché de la production. Affaire à suivre..

.

Paul Laborde

Commentaires

A la Une

Friends : les retrouvailles des acteurs prévues en mai sur HBO Max

Un épisode spécial de Friends, rassemblant Phoebe, Joey, Chandler, Monica, Rachel et Ross, sera disponible sur HBO Max en mai… Lire la suite >>

Julia Roberts, Armie Hammer et Sean Penn dans une série sur le Watergate

Sam Esmail, showrunner de Mr Robot, et son collaborateur, Robbie Pickering, vont prendre les commandes de Gaslit, une série sur… Lire la suite >>

Donald Trump raille la victoire de Parasite aux Oscars, les distributeurs lui répondent avec humour

En moquant le triomphe de Bong Joon-ho aux Oscars, le président des États-Unis a suscité l’affliction, mais aussi permis aux… Lire la suite >>

Goldie Hawn, Bette Midler et Diane Keaton du Club des ex se retrouvent dans une nouvelle comédie

Les fans du Club des ex, sorti en 1997, ont de quoi jubiler. Le trio formé par Goldie Hawn, Bette… Lire la suite >>

I Am Not Okay With This : premier trailer de la série qui mêle Stranger Things et The End Of The F***ing World

Découvrez les premières images de la nouvelle fiction du showrunner de The End Of The F***ing World, inspirée d’un roman… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SONIC LE FILM 771 015 1 771 015
2 LE PRINCE OUBLIE 457 031 1 457 031
3 DUCOBU 3 385 170 2 784 369
4 LE VOYAGE DU DR DOLITTLE 348 802 2 764 982
5 BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN) 303 575 2 715 753
6 1917 235 158 5 1 959 090
7 NIGHTMARE ISLAND 206 429 1 206 429
8 BAD BOYS FOR LIFE 205 148 4 1 505 345
9 THE GENTLEMEN 185 527 2 423 567
10 LA FILLE AU BRACELET 144 499 1 144 499

Source: CBO Box office

Nos Podcasts