Livre / Darkness 5. Homosexualité, censure et cinéma : critique

Publié par Jacques Demange le 7 juillet 2019

Résumé : Cinquième tome de la Collection « Darkness » consacré à la représentation de l’homosexualité au cinéma et à son rapport avec la censure.

♥♥♥♥

 

Darkness 5 Homosexualite censure et cinema

Darkness 5. Homosexualité, censure et cinéma

La publication de ce cinquième tome Darkness aux éditions LettMotif prolonge la qualité de ses prédécesseur. Placé sous la direction de Christophe Triollet, juriste et spécialiste de la question de la censure au cinéma, ce collectif aborde la problématique de l’homosexualité à travers différentes approches concomitantes. Histoire, culture, sociologie et droit s’entrelacent pour aborder une thématique toujours taboue au pays de l’image mouvante. Le motif de l’homosexualité à l’ère du classicisme hollywoodien permet dans un premier temps de relativiser la prétendue liberté d’expression de la période du pré-code et de souligner l’émergence de stéréotypes appelés à perdurer. Femme ou homme de l’ombre, l’homosexuel voit son discours relégué au second degré tandis que les allusions trop directes à sa sexualité se doivent d’être dissimulées. Cet art du troncage et du coup de ciseau se retrouve encore aujourd’hui, l’ouvrage nous apprenant que les franchises Thor ou Star Trek ont, elles aussi, préféré supprimer certaines séquences ou dialogues révélant l’homosexualité d’un de leurs personnages. Le cinéma contemporain n’est donc pas à l’abri des censeurs de toute sorte comme le soulignent encore les brèves clôturant le volume. De la suppression des affiches de L’inconnu du lac à Versailles et Saint-Cloud, à l’interdiction aux mineurs du récent Power Rangers en Russie (pour cause de « propagande homosexuelle »), la censure semble avoir de beaux jours devant elle. Pour trouver une représentation plus juste de homosexualité, il faut alors se tourner vers les marges du cinéma mainstream. Comme à leur habitude, les différents articles composant ce volume assurent le plaisir de la découverte. Cinématographies (Israël, l’Orient), genres (le péplum, les films sur le Moyen-Âge), réalisateurs (Lionel Soukaz, Jack Smith, Pasolini) ou films (Boys in the Sand) peu connus du grand public se voient ainsi consacrer des chapitres entiers. Cette qualité analytique se retrouve aussi dans l’étude de productions familières des cinéphiles (Cruising ; Leather Bar ; la série télévisée Modern Family) qui, rassemblées autour d’une problématiques et de thématiques communes, profitent de développements détaillés. Si ce large corpus d’exemples a de quoi réjouir, on pourra regretter que le cinéma d’animation n’ait bénéficié d’aucun traitement particulier. Ainsi des Loud, série destinée à la jeunesse et qui par sa mise en scène de différents personnages homosexuels (dont un couple de parents) aurait mérité d’être mentionné.

 

 

 

  • DARKNESS 5. HOMOSEXUALITÉ, CENSURE ET CINÉMA
  • Auteur : Christophe Triollet (sous la direction de)
  • Éditions : LettMotif
  • Collection : Darkness 
  • Date de parution : 24 mai 2019
  • Format : 290 pages
  • Tarif : 25 € (print) – 12,99 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Premier teaser pour Bad Education avec Hugh Jackman

Dans cette production HBO inspirée d’un article de presse, Hugh Jackman incarne Franck Tassone, un influent directeur d’école dont les… Lire la suite >>

Killers of The Flower Moon : la production du film de Martin Scorsese avec DiCaprio et De Niro en difficulté ?

Des bruits de couloir laissent entendre que le budget croissant du western de Martin Scorsese avec Leonardo DiCaprio et Robert… Lire la suite >>

Friends : les retrouvailles des acteurs prévues en mai sur HBO Max

Un épisode spécial de Friends, rassemblant Phoebe, Joey, Chandler, Monica, Rachel et Ross, sera disponible sur HBO Max en mai… Lire la suite >>

Julia Roberts, Armie Hammer et Sean Penn dans une série sur le Watergate

Sam Esmail, showrunner de Mr Robot, et son collaborateur, Robbie Pickering, vont prendre les commandes de Gaslit, une série sur… Lire la suite >>

Donald Trump raille la victoire de Parasite aux Oscars, les distributeurs lui répondent avec humour

En moquant le triomphe de Bong Joon-ho aux Oscars, le président des États-Unis a suscité l’affliction, mais aussi permis aux… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 SONIC LE FILM 771 015 1 771 015
2 LE PRINCE OUBLIE 457 031 1 457 031
3 DUCOBU 3 385 170 2 784 369
4 LE VOYAGE DU DR DOLITTLE 348 802 2 764 982
5 BIRDS OF PREY (ET LA FANTABULEUSE HISTOIRE DE HARLEY QUINN) 303 575 2 715 753
6 1917 235 158 5 1 959 090
7 NIGHTMARE ISLAND 206 429 1 206 429
8 BAD BOYS FOR LIFE 205 148 4 1 505 345
9 THE GENTLEMEN 185 527 2 423 567
10 LA FILLE AU BRACELET 144 499 1 144 499

Source: CBO Box office

Nos Podcasts