Résumé : Les éditions LettMotif lancent la collection Darkness, censure et cinéma, avec pour premier tome le gore et à la violence dans le cinéma et les séries télévisées.

♥♥♥♥♥

 

Darkness, Censure et Cinema - Gore et Violence, tome 1

Darkness, Censure et Cinema – Gore et Violence, tome 1

Belle initiative que celle proposée par les éditions LettMotif. Trois volumes (pour le moment) réunissant certains textes publiées originellement dans le fanzine Darkness (2010-2016), spécialisé, comme son nom l’indique, dans le cinéma de genre. Placé sous la direction de Christophe Triollet, juriste et spécialiste de la censure au cinéma, ce premier tome s’offre comme un panorama tout à fait décisif sur la question du gore à l’écran. Quatorze auteurs pour vingt-cinq textes correspondant à autant d’axes de recherche. Le gore est ainsi analysé à travers le prisme du genre, de certains motifs, thématiques (la violence, la morale, la justice), périodes, cinématographies (Espagne, Japon, Chine, France, États-Unis), et même de réalisateurs (Paul Verhoeven, David Cronenberg, Lucio Fulci). Prolixe, l’étude collective revient sur les origines du gore pour en éclairer les ramifications les plus contemporaines. De La Séparation des soeurs siamoises, film médical réalisé en 1898, à Martyrs ou Hostel, en passant par les films matriciels de Herschell Gordon Lewis, certains traits narratifs et formels persistent, tout en accusant le passage des développements techniques et des évolutions idéologiques. Instructifs et novateurs, les textes explorent donc avec sagacité les marges les plus sanglantes du cinéma institutionnel. Florent Christol décale ainsi l’approche habituelle du slasher pour en proposer une variante à travers la figure du « foolkiller« , tandis que Yohann Chanoir, rappelant l’origine moyenâgeuse de la notion de « gore », analyse avec minutie les rapports entretenus par les films médiévaux (Le Masque de la mort rouge, Le Nom de la Rose, La Chair et le Sang, Black Death) et l’esthétique du sang. Remarquons encore l’excellent retour proposé par Éric Peretti sur certains films de Kurosawa perçus comme des influences essentielles pour les futures productions gore dont Benjamin Campion relève la pluralité sur le petit écran (Hannibal, American Horror Story, Penny Dreadful). À la recension des revues interdites (Midi-Minuit Fantastique, Creepy, Monster Mag) établie par Bernard Joubert répond une sorte d’anthologie permettant de revenir sur certains cas particuliers liés à la censure (la déprogrammation de Timbuktu ou le refus par UGC de projeter Conjuring 2 dans son réseau de salles). Aux côtés du Cinéma gore, Une esthétique du sang de Philippe Rouyer (Les Éditions du Cerf, 1997), ce premier volume de la Collection « Darkness » s’affirme comme un indispensable pour tout amateur de frissons et de giclées d’hémoglobine. 

.

.

.

  • DARKNESS, CENSURE ET CINÉMA : GORE ET VIOLENCE (tome 1)
  • Auteur(s) : Collectif sous la direction de Christophe Triollet
  • Édition : LettMotif
  • Collection : Darkness
  • Date de parution : 21 juillet 2017
  • Pages : 340
  • Tarif : 29 € (papier) – 12, 90 € (numérique)

Commentaires

A la Une

Mission Impossible 7 dévoile sa première bande-annonce

Actuellement à Cannes pour l’avant-première française de Top Gun : Maverick, Tom Cruise continue de faire parler de lui avec… Lire la suite >>

Colin Cantwell, maquettiste sur Star Wars, est décédé

Le maquettiste Colin Cantwell, à l’origine de nombreux designs des vaisseaux les plus populaires de Star Wars, s’est éteint le… Lire la suite >>

The Entertainment System is down : Woody Harrelson retrouve le réalisateur Ruben Östlund

Actuellement à Cannes pour le film Sans filtre de Ruben Östlund, Woody Harrelson annonce sa nouvelle collaboration avec le cinéaste… Lire la suite >>

Trois mille ans à t’attendre dévoile une première bande-annonce étourdissante

En parallèle de sa diffusion au Festival de Cannes ce vendredi 20 mai, le prochain film de George Miller se… Lire la suite >>

Vangelis, le compositeur de Blade Runner et Chariots de feu, s’est éteint

Décédé le 17 mai 2022, le compositeur grec, pionnier de la musique électronique et largement connu pour ses musiques de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 DOCTOR STRANGE IN THE MULTIVERSE OF MADNESS 614 758 2 2 053 045
2 THE NORTHMAN 137 676 1 137 676
3 LES ANIMAUX FANTASTIQUES 3 : LES SECRETS DE DUMBLEDORE 96 507 5 2 524 670
4 TENOR 68 209 2 194 557
5 QU'EST-CE QU'ON A TOUS FAIT AU BON DIEU ? 66 602 6 2 178 047
6 DOWNTON ABBEY II : UNE NOUVELLE ERE 64 433 3 353 577
7 LES FOLIES FERMIERES 64 286 1 64 286
8 THE DUKE 54 622 1 54 622
9 LES SEGPA 53 082 4 507 116
10 IMA 43 862 1 43 862

Source: CBO Box office

Nos Podcasts