Livre/ Le populisme américain au cinéma de David Da Silva: critique

Publié par Olivia van Hoegarden le 16 août 2015

Résumé : David Da Silva livre un épais dossier sur le populisme dans le cinéma américain. Il remonte aux origines de ce mouvement de pensée, aussi bien de droite que de gauche, qui préside souvent aux périodes de crise.

 

♥♥♥♥

 

Le Populisme american au cinema - livre

Le Populisme américan au cinéma – livre

Après son ouvrage Sylvester Stallone, héros de la classe ouvrière dans la Collection Les gens du cinéma chez The Book Editor, David Da Silva, journaliste et enseignant, diplômé de l’Institut français de presse de Paris, s’attaque au populisme américain au cinéma – de D.W Griffith à Clint Eastwood, paru aux Editions Lettmotif. Une analyse fouillée, exhaustive, chronologique, du reflet de l’Amérique dans ce miroir qu’est l’écran. Précédé d’un très intéressant texte qui souligne et rappelle la montée des populismes, l’essai donne d’emblée à réfléchir sur les contextes qui ont mené le peuple américain et d’autres à cette idéologie, parfois proche des extrêmes, qui mêle le populaire, le patriotisme et l’intolérance : de Lincoln à Bush en passant par le New Deal, le Maccarthysme et l’assassinat de Kennedy. Divisé en 6 grands thèmes, l’étude décline en chapitres et sous-chapitres, les évolutions de ce courant de pensée à travers ses héros hollywoodiens, eux-mêmes l’incarnation de l’homme du peuple et de la majorité silencieuse. On se met ainsi dans la tête de Ford, de Capra ou de Kazan. On retrouve James Stewart lorsqu’en Mister Smith candide, il se rend au Sénat. On lit sa propre hargne dans les yeux bleus de Tom Joad (Henry Fonda) dans Les Raisins de la Colère. On se traîne avec mélancolie auprès de Dustin Hoffman dans les rues du New York des années 70 avec Macadam Cowboy. On dégaine son Magnum avec la rapidité de Clint Eastwood dans L’Inspecteur Harry. On gravit avec Sylvester Stallone les degrés de la gloire dans Rocky. Chaque film répertorié est décortiqué, les symboles révélés, les résonances soulignées. Au final, un travail assez scolaire mais passionnant malgré tout pour un cinéphile dont la passion verra au-delà des maladresses de construction, de style ou de traduction (notes de bas de page). Quant à la question énoncée dès la couverture Un héros populiste pour unir ou diviser le peuple ?, on aura beau lire ce contenu analytique en tous sens, la réponse ne saute pas aux yeux. Car il n’y pas qu’un populisme ou il n’y a que des populismes, quel que soit le bord politique, quelle que soit l’époque. Ce type de héros est un caractère auquel l’Américain de bon sens s’identifie, le porte-étendard d’une sorte de propagande qui donne toujours raison au peuple. David Da Silva dresse la liste de ces tendances inscrites dans leur contexte historique, sans toutefois prendre parti en dépit d’une assez longue conclusion. En appui, de nombreux photogrammes et une importante bibliographie qui font du Populisme américain au cinéma, un très bon ouvrage de référence.

 

 

  • LE POPULISME AMÉRICAIN AU CINÉMA : DE D.W GRIFFITH À CLINT EASTWOOD écrit par David Da Silva, disponible en librairie aux Editions Lettmotif depuis le 16 juin 2015.
  • 466 pages
  • 34 €

Commentaires

A la Une

Norman Lloyd, compositions extraordinaires

Disparu le 11 mai 2021 à l’âge de 106 ans, Norman Lloyd reste encore méconnu des cinéphiles. Dirigé par Orson… Lire la suite >>

Lisey’s Story : une première bande annonce pour la nouvelle série écrite par Stephen King

Réalisée par Pablo Larraín, avec en vedette Julianne Moore et Clive Owen, cette nouvelle série adaptée d’un roman de Stephen… Lire la suite >>

Killers of the Flower Moon : première image avec Leonardo DiCaprio et Lily Gladstone

Produit par Apple, le prochain film de Martin Scorsese mettra en scène une histoire de meurtres d’une tribu amérindienne dans… Lire la suite >>

Venom 2 : Carnage se dévoile dans une première bande-annonce

Comme le titre original le laisse entendre, Let There Be Carnage, Venom affrontera son ennemi Carnage dans cette suite attendue exclusivement… Lire la suite >>

Gareth Edwards et John David Washington ensemble pour un projet de science-fiction

Le prochain film du réalisateur de Rogue One et de Godzilla sera basé sur un scénario qu’il a lui-même écrit,… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts