Résumé : Qu’est-ce qu’un « bon » film ? Quels sont les critères qui permettent de juger de sa qualité et de son intérêt ? Comment définir et analyser le « beau » au cinéma ? Un bon film n’est-il pas tout simplement un film qui impacte notre vie d’une façon ou d’une autre ? Cet ouvrage tente de répondre à ces questions en proposant une réflexion sur ce qui fait la valeur d’un film et sur la façon de l’estimer : contextes artistique et sociopolitique, référents cinématographiques et historiques, théories des catégories et des genres… Pour étayer son propos, l’auteur s’appuie sur les concepts philosophiques de jugement, de goût, de valeur, de plaisir et d’usage, qu’il confronte à de nombreux exemples de films, de Glen ou Glenda d’Ed. Wood à Batman : le défi de Tim Burton, en passant par Ludwig de Luchino Visconti, Scarface de Brian de Palma et bien d’autres.

 

♥♥♥♥

 

La Valeur d'un film de Eric Dufour

La Valeur d’un film de Eric Dufour

En abordant la question de la valeur d’un film à l’aune de son usage, Éric Dufour, philosophe français et auteur de plusieurs essais sur le cinéma, échappe au double écueil de l’universalisme kantien et de l’élitisme nietzschéen. L’ouvrage de 200 pages s’attarde dans un premier temps aux deux tendances majeures de la réception critique et théorique contemporaine (analyse formaliste, politique ou sociale) avant de s’intéresser plus directement à son sujet via une remise en cause de la catégorisation schématique proposée par le philosophe américain Noël Carroll, et l’étude de concepts essentiels (le plaisir, le beau, l’usage). Outre le mérite de faire découvrir une pensée peu connue de la cinéphilie hexagonale, la contre-analyse menée par Dufour assure le succès de son entreprise. Si la première partie peut sembler scolaire dans sa forme, elle permet de revenir sur certaines généralités encore trop peu discutées aujourd’hui. Non l’analyse formaliste du cinéma n’est pas née avec la fameuse politique truffaldienne (Truffaut, pour les non-initiés) mais remonte au début des années vingt à travers les textes des premiers théoriciens du cinéma. Non les gender studies ne se proposent pas seulement comme une série d’études thématiques avec pour objet le cinéma hollywoodien, mais bien comme des analyses plurielles abordant, dans le meilleur des cas, le fond et la forme des films (avec les limites propres à toute analyse politique). Quant à la seconde partie, outre les qualités déjà évoquées, sa principale force réside dans son utilisation d’exemples concrets à la manière de preuves à l’appui, dénonçant la hiérarchisation excessive pratiquée par Carroll. Privilégiant la singularité des films et l’hétérogénéité ontologique du plaisir, la réflexion de Dufour convoque un brassage des savoirs. Philosophie, cinéma, et, dans une moindre mesure, musicologie, assurent la cohérence d’une pensée dont l’intelligence et l’apport pédagogique sont indéniables. Ludique, l’utilisation d’exemples divers (un film, un texte, une partition de musique) relève d’un agencement comparatif ou métaphorique. Kant, Hume, Deleuze ou Nietzsche servent ainsi un discours sur le cinéma qui vise directement le lecteur-spectateur, plus à même de comprendre ses goûts et ses pratiques. À la portée de tous, La Valeur d’un Film aborde avec originalité une problématique universelle et singulière. Paradoxe que parvient à résoudre l’auteur à travers une écriture dont la clarté fait tout le prix.

 

 

  • LA VALEUR D’UN FILM – PHILOSOPHIE DU BEAU AU CINÉMA de Eric Dufour disponible en librairie aux Editions Armand Colin depuis le 9 juin 2015.
  • 208 pages
  • 22 €

Commentaires

A la Une

Cinémas : l’UGC George V va fermer définitivement

L’UGC George V des Champs-Élysées tire sa révérence. Le bail de l’établissement, probablement transformé en hôtel de luxe, ne sera… Lire la suite >>

WandaVision : un ancien X-Men intègre le casting

L’une des stars des films X-Men distribués par la Fox vient de rejoindre le casting de WandaVision, la minisérie Disney+… Lire la suite >>

Mission – Impossible 7 : le tournage va reprendre

Interrompue par la pandémie de Covid-19, la production de Mission : Impossible 7 va pouvoir redémarrer en septembre prochain avec le… Lire la suite >>

Henry Cavill de retour en Superman dans d’autres films DC

L’acteur britannique, interprète de Superman dans les films de l’univers DC Comics chez Warner Bros n’en a pas fini avec… Lire la suite >>

Doug Liman va diriger Tom Cruise dans l’espace

Spécialisé dans la science-fiction et l’action, Doug Liman se chargera de réaliser le film avec Tom Cruise dans l’espace. C’est… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts