Résumé : Qu’est-ce qu’un « bon » film ? Quels sont les critères qui permettent de juger de sa qualité et de son intérêt ? Comment définir et analyser le « beau » au cinéma ? Un bon film n’est-il pas tout simplement un film qui impacte notre vie d’une façon ou d’une autre ? Cet ouvrage tente de répondre à ces questions en proposant une réflexion sur ce qui fait la valeur d’un film et sur la façon de l’estimer : contextes artistique et sociopolitique, référents cinématographiques et historiques, théories des catégories et des genres… Pour étayer son propos, l’auteur s’appuie sur les concepts philosophiques de jugement, de goût, de valeur, de plaisir et d’usage, qu’il confronte à de nombreux exemples de films, de Glen ou Glenda d’Ed. Wood à Batman : le défi de Tim Burton, en passant par Ludwig de Luchino Visconti, Scarface de Brian de Palma et bien d’autres.

 

♥♥♥♥

 

La Valeur d'un film de Eric Dufour

La Valeur d’un film de Eric Dufour

En abordant la question de la valeur d’un film à l’aune de son usage, Éric Dufour, philosophe français et auteur de plusieurs essais sur le cinéma, échappe au double écueil de l’universalisme kantien et de l’élitisme nietzschéen. L’ouvrage de 200 pages s’attarde dans un premier temps aux deux tendances majeures de la réception critique et théorique contemporaine (analyse formaliste, politique ou sociale) avant de s’intéresser plus directement à son sujet via une remise en cause de la catégorisation schématique proposée par le philosophe américain Noël Carroll, et l’étude de concepts essentiels (le plaisir, le beau, l’usage). Outre le mérite de faire découvrir une pensée peu connue de la cinéphilie hexagonale, la contre-analyse menée par Dufour assure le succès de son entreprise. Si la première partie peut sembler scolaire dans sa forme, elle permet de revenir sur certaines généralités encore trop peu discutées aujourd’hui. Non l’analyse formaliste du cinéma n’est pas née avec la fameuse politique truffaldienne (Truffaut, pour les non-initiés) mais remonte au début des années vingt à travers les textes des premiers théoriciens du cinéma. Non les gender studies ne se proposent pas seulement comme une série d’études thématiques avec pour objet le cinéma hollywoodien, mais bien comme des analyses plurielles abordant, dans le meilleur des cas, le fond et la forme des films (avec les limites propres à toute analyse politique). Quant à la seconde partie, outre les qualités déjà évoquées, sa principale force réside dans son utilisation d’exemples concrets à la manière de preuves à l’appui, dénonçant la hiérarchisation excessive pratiquée par Carroll. Privilégiant la singularité des films et l’hétérogénéité ontologique du plaisir, la réflexion de Dufour convoque un brassage des savoirs. Philosophie, cinéma, et, dans une moindre mesure, musicologie, assurent la cohérence d’une pensée dont l’intelligence et l’apport pédagogique sont indéniables. Ludique, l’utilisation d’exemples divers (un film, un texte, une partition de musique) relève d’un agencement comparatif ou métaphorique. Kant, Hume, Deleuze ou Nietzsche servent ainsi un discours sur le cinéma qui vise directement le lecteur-spectateur, plus à même de comprendre ses goûts et ses pratiques. À la portée de tous, La Valeur d’un Film aborde avec originalité une problématique universelle et singulière. Paradoxe que parvient à résoudre l’auteur à travers une écriture dont la clarté fait tout le prix.

 

 

  • LA VALEUR D’UN FILM – PHILOSOPHIE DU BEAU AU CINÉMA de Eric Dufour disponible en librairie aux Editions Armand Colin depuis le 9 juin 2015.
  • 208 pages
  • 22 €

Commentaires

A la Une

Mission Impossible 7 dévoile sa première bande-annonce

Actuellement à Cannes pour l’avant-première française de Top Gun : Maverick, Tom Cruise continue de faire parler de lui avec… Lire la suite >>

Colin Cantwell, maquettiste sur Star Wars, est décédé

Le maquettiste Colin Cantwell, à l’origine de nombreux designs des vaisseaux les plus populaires de Star Wars, s’est éteint le… Lire la suite >>

The Entertainment System is down : Woody Harrelson retrouve le réalisateur Ruben Östlund

Actuellement à Cannes pour le film Sans filtre de Ruben Östlund, Woody Harrelson annonce sa nouvelle collaboration avec le cinéaste… Lire la suite >>

Trois mille ans à t’attendre dévoile une première bande-annonce étourdissante

En parallèle de sa diffusion au Festival de Cannes ce vendredi 20 mai, le prochain film de George Miller se… Lire la suite >>

Vangelis, le compositeur de Blade Runner et Chariots de feu, s’est éteint

Décédé le 17 mai 2022, le compositeur grec, pionnier de la musique électronique et largement connu pour ses musiques de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 DOCTOR STRANGE IN THE MULTIVERSE OF MADNESS 614 758 2 2 053 045
2 THE NORTHMAN 137 676 1 137 676
3 LES ANIMAUX FANTASTIQUES 3 : LES SECRETS DE DUMBLEDORE 96 507 5 2 524 670
4 TENOR 68 209 2 194 557
5 QU'EST-CE QU'ON A TOUS FAIT AU BON DIEU ? 66 602 6 2 178 047
6 DOWNTON ABBEY II : UNE NOUVELLE ERE 64 433 3 353 577
7 LES FOLIES FERMIERES 64 286 1 64 286
8 THE DUKE 54 622 1 54 622
9 LES SEGPA 53 082 4 507 116
10 IMA 43 862 1 43 862

Source: CBO Box office

Nos Podcasts