Livre / Dark Vador. À feu et à sang : critique

Publié par Jacques Demange le 1 octobre 2021

Résumé : Dark Vador, Chevalier Jedi et Seigneur Sith, est le personnage central de la célèbre saga cinématographique Star Wars, développée par George Lucas dès 1977. Son apparence effrayante, son charisme intimidant et son terrible destin en ont fait l’une des plus grandes icônes de la culture populaire et l’incarnation du Mal absolu. Mais l’intérêt de la figure réside peut-être davantage dans ses ambivalences. Du jeune et impétueux Anakin Skywalker, dévoré par une colère romantique, au cyborg terrifiant en quête de rédemption, Dark Vador est l’un de nos grands mythes modernes qui raconte autant nos phobies que nos fantasmes contemporains.

♥♥♥♥

 

Dark Vador - livre

Dark Vador – livre

Pour les détracteurs de Star Wars, l’univers de George Lucas se présenterait d’abord comme une formidable usine à profits ayant sacrifié sur l’autel du merchandising sa morale artistique. Pour Björn-Olav Dozo et Dick Tomasovic, enseignants à l’Université de Liège, c’est tout au contraire derrière l’archétype que se trouverait la richesse de la franchise. En accord avec la formidable collection « La fabrique des héros », la figure de Dark Vador est moins considérée comme un personnage que comme une entité à l’identité complexe et mutante, se déployant à travers des formes et des formats différents. De prime abord, cette idée peut sembler surprenante tant la représentation de Vador se veut facilement identifiable : une cape et un casque noirs, un souffle rauque, un pas lourd, une stature menaçante. Le schématisme dont se réclame le personnage est pourtant trompeur. Les auteurs notent d’abord en quoi son esthétique a pu exercer une influence sur l’ensemble de l’univers visuel de la saga. Car sur bien des points, Dark Vador incarne Star Wars, ses formes et son esprit. Pour actant, le chevalier de l’espace n’est pas à l’aise avec la parole et peine à exprimer les émotions et les incertitudes qui eurent raison de son destin. Dozo et Tomasovic s’en chargent donc à sa place. Se référant à l’ensemble des longs métrages (spin-off compris) mais aussi aux séries et comics totalement ou en partie consacrés au personnage, les auteurs analysent l’ambiguïté essentielle qui se rattache à ce héros de l’ombre.

 

De sa nature ambivalente oscillant entre l’humain et la machine à sa sexualité non moins troublante que convoque son corps mutilé tout de cuir vêtu (et que détournèrent rapidement les différentes variations parodiques et érotiques dont fit les frais la franchise), de son rapport dysfonctionnel à la famille à son insatiable soif de pouvoir, l’ouvrage explicite les origines et l’évolution du personnage à partir de nombreuses références empruntant tantôt aux sciences politiques tantôt à la philosophie.

 

Souvent brillante, la réflexion ne prend jamais le risque de la surinterprétation. L’étude iconographique et dramaturgique du personnage se développe à partir d’une connaissance poussée des films et de leurs récits dont elle en prolonge le sens à travers différents retours sur des éléments particuliers (ainsi de ce beau passage consacré au motif du casque). Par le sérieux de leur entreprise, Dozo et Tomasovic parviennent ainsi à soutenir l’originalité de leur démarche. L’immense bibliographie que charrie derrière elle la franchise de Lucas peut donc s’enorgueillir d’accueillir en son sein ce nouvel ouvrage riche et particulièrement stimulant.

 

 

 

  • DARK VADOR. À FEU ET À SANG
  • Auteurs : Björn-Olav Dozo et Dick Tomasovic
  • Éditions : Les Impressions Nouvelles
  • Collection : La fabrique des héros
  • Date de parution : 1er octobre 2021
  • Langues : Français uniquement
  • Format : 144 pages
  • Tarifs : 12 €

Commentaires

A la Une

Cannes 2024 : Le Studio Ghibli sera récompensé d’une Palme d’or d’honneur

Pour la première fois de son histoire, le comité d’organisation du Festival de Cannes va décerner une Palme d’Or d’honneur… Lire la suite >>

Y a-t-il un flic : Pamela Anderson rejoint Liam Neeson dans le remake 

Le projet de remake de la saga Y a-t-il un flic va raviver la nostalgie de nombreux fans, avec l’arrivée de… Lire la suite >>

Cannes 2024 : La Quinzaine des Cinéastes dévoile sa sélection officielle

La 56e sélection de la Quinzaine des Cinéastes se révèle avec des films indépendants, engagés et atypiques à travers le… Lire la suite >>

Cannes 2024 : La sélection de la Semaine de la Critique

La Semaine de la Critique, qui aura lieu entre le 15 et le 23 mai, a dévoilé sa sélection qui vise… Lire la suite >>

Cannes 2024 : La sélection officielle dévoilée

La sélection officielle de cette 77e édition du Festival de Cannes promet d’être intéressante. Un nouveau film de Yórgos Lánthimos avec Emma… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 S.O.S FANTOMES : LA MENACE DE GLACE 308 185 1 308 185
2 KUNG FU PANDA 4 300 396 3 1 460 893
3 GODZILLA X KONG : LE NOUVEL EMPIRE 245 400 2 688 104
4 NOUS, LES LEROY 204 366 1 204 366
5 DUCOBU PASSE AU VERT ! 163 343 2 394 526
6 LA MALEDICTION : L'ORIGINE 104 374 1 104 374
7 DUNE DEUXIEME PARTIE 92 500 7 3 957 190
8 LE MAL N'EXISTE PAS 69 187 1 69 187
9 PAS DE VAGUES 63 322 3 328 687
10 ET PLUS SI AFFINITES 58 491 2 208 240

Source: CBO Box office

Nos Podcasts