Deauville 2017/ Beach Rats de Eliza Hittman : critique

Publié par Antoine Gaudé le 3 septembre 2017

Synopsis : Adolescent paumé vivant à l’extérieur de Brooklyn, Frankie passe un été épouvantable entre un père mourant et une mère qui insiste pour qu’il se trouve au plus vite une petite amie. Il tente d’échapper au pathétique de son quotidien en traînant à la plage avec son groupe d’amis. Par conformisme, il accepte d’entamer une relation avec une jeune fille de son âge, mais il continue secrètement à draguer des hommes plus âgés sur Internet. Frankie va alors devoir lutter pour concilier ses désirs antagonistes les plus intimes.

♥♥♥♥♥

 

Beach Rats - affiche

Beach Rats – affiche

Premier film en compétition présenté au 43e Festival de Deauville, Beach Rats d’Eliza Hittman (It felt like love) avait reçu un bon accueil lors de sa première à Sundance en début d’année. La cinéaste s’essaie ici au portrait universaliste d’une jeunesse en perdition avec son lot de thématiques modernes – réseaux sociaux, culte du moi, drogues à gogo – et d’images accablantes centrées sur des jeunes qui fument et qui traînent le long de la plage ou à la fête foraine. Elle parvient ainsi à saisir leur quotidien, leur manière d’interagir entre eux, avec le sexe opposé et les adultes. On retrouve d’ailleurs ce rapport au corps, sans artifice et cruel, qui évoque le cinéma de Larry Clark, dont la chef opératrice opère ici. En se focalisant sur Frankie (excellent Harris Dickinson), jeune éphèbe à la musculature saillante, Hittman s’aventure sur le terrain de la sexualité masculine et des normes établies par la société occidentale. Entouré de ses potes virils et hétéros, d’une petite sœur en avance sur son âge et d’une mère qui lui cherche à tout prix une copine, Frankie doit obligatoirement refouler son attirance pour les hommes et se cacher pour assouvir ses désirs. De moins en moins à l’aise avec lui-même et son entourage, il va même jusqu’à se construire une relation amoureuse avec une jeune fille dans l’espoir d’estomper les soupçons. Mais c’est chose vaine. Frankie est tiraillé entre son apparence extérieure et ses pulsions sexuelles, et sa manière d’interagir avec les autres est l’une des grandes forces du film. Mais à l’image des mêmes scènes qui reviennent sans cesse (les rencontres avec des hommes plus âgés), le personnage n’évolue jamais comme pris dans un engrenage dont il ne maîtrise pas les rouages. C’est peut-être cette forme de contemplation méditative qui ne sied guère au récit et à son personnage, plus violents et pessimistes qu’ils en n’ont l’air. Car pour Frankie, perdu comme jamais, l’heure n’est plus à l’émancipation mais bel et bien au repli sur soi.

.

.

.

  • BEACH RATS
  • Sortie : prochainement
  • Réalisation : Eliza Hittman
  • Avec : Harris Dickinson, Madeline Weinstein, Nicole Flyus, Frank Hakaj, Kate Hodge, Erik Potempa, Neal Huff…
  • Production : Andrew Goldman, Paul S. Mezey
  • Scénario : Eliza Hittman
  • Photographie : Hélène Louvart
  • Montage : Scott Cummings, Joe Murphy
  • Musique : Mellissa Chapman, Annie Pearlman
  • Distribution : Optimale Distribution
  • Durée : 1h35

.

Commentaires

A la Une

Aquaman : Black Manta se révèle en image

La promotion d’Aquaman s’emballe doucement avec la divulgation d’une photo de Black Manta aka David Hyde, le méchant de l’univers… Lire la suite >>

Première bande annonce de Dumbo réalisé par Tim Burton

Les studios Disney ont récemment dévoilé une première bande annonce du remake en live-action de Dumbo, célèbre chef-d’oeuvre animé de… Lire la suite >>

Box Office France : Jurassic World 2 largement devant

Au top hebdo du 5 au 12 juin, Jurassic World Fallen Kingdom impose sa puissance au sommet. Deadpool 2 double… Lire la suite >>

Très Court Festival 2018 : Rencontre avec Eric Judor, président du jury

C’est Eric Judor qui a présidé la vingtième édition du Très Court Festival dont la remise de prix s’est tenue… Lire la suite >>

Très Court Festival 2018 : It’s All Right, It’s Ok rafle le Grand Prix

Le 9 juin au soir a eu lieu la remise de Prix pour la vingtième édition du Très Court Festival…. Lire la suite >>

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JURASSIC WORLD : FALLEN KINGDOM 1 396 911 1 1 396 911
2 DEADPOOL 2 210 205 4 2 240 547
3 SOLO : A STAR WARS STORY 202 459 3 1 101 305
4 TROIS VISAGES 82 587 1 82 587
5 MON KET 74 989 2 214 175
6 LE BOOK CLUB 70 496 1 70 496
7 DEMI-SOEURS 68 500 2 174 140
8 VOLONTAIRE 63 154 1 63 154
9 AVENGERS : INFINITY WAR 57 738 7 4 947 104
10 CHAMPIONS 45 052 1 45 052

Source: CBO Box office