Deauville 2016/ In Dubious Battle de James Franco : critique

Publié par Antoine Gaudé le 5 septembre 2016

Synopsis : En Californie, dans la vallée de Salinas plantée de vergers, neuf cents ouvriers migrants se soulèvent « en un combat douteux » contre les propriétaires terriens. Tirant sa force de chacun des individus qui le composent, le groupe a pour meneur un certain Jim Nolan dont l’idéalisme tragique conduit les grévistes à avoir désormais le courage de « ne plus jamais se soumettre, de ne plus jamais céder ».

♥♥♥♥♥

 

In Dubious Battle de James Franco - affiche

In Dubious Battle de James Franco – affiche

Après William Faulkner, AS I LAY DYING (notre critique), The Sound and The Fury, ou encore Cormac McCarthy, Child of God, la nouvelle adaptation de l’hyperactif James Franco d’un chef-d’œuvre de la littérature américaine, En un combat douteux, de John Steinbeck, est loin d’être une mauvaise surprise. Mais comme à l’accoutumée, sa mise en scène démonstrative et appuyée par une flopée d’excellents comédiens (Robert Duvall, Ed Harris, Vincent d’Onofrio…) qui, hélas, en font beaucoup trop, empêche In Dubious Battle, présenté hors compétition à Deauville, d’être un bon film. La seule romance, entre Jim (Nat Wolff) et Lisa (Selena Gomez), démontre les grandes difficultés de James Franco à filmer tendrement une inoffensive histoire d’amour sans tomber dans la niaiserie ridicule. Heureusement, le cœur du drame est présent, avec cette lutte indémodable entre exploitants et exploités qui remporte toujours la mise. On a beau connaître ces personnages, leur ressentiment, leur désir de justice, il y a toujours quelque chose de grand lorsque une communauté se soulève et prépare sa « révolution ». Bien sûr, les difficultés d’une grève trop longue et pas assez préparée révèlent l’ampleur d’une telle démarche émancipatrice. Et lorsque le corps et la tête se mettent à lâcher, c’est au tour de la volonté de prendre le relai. Et les personnages de Steinbeck en ont largement à revendre. In Dubious Battle a donc le mérite d’illustrer efficacement les pages du livre mais aucune image ne tire sa force évocatrice du roman. Les (bonnes) idées de cinéma manquent, la rencontre entre les deux arts n’a tout simplement pas eu lieu. James Franco en reste à l’œuvre informative, celle d’une communication sur l’Amérique des années 1930. Le film ne se pose jamais comme un acte de résistance ; les sentiments humains y sont trop grossiers, et pas assez intériorisés pour que l’empathie s’installe réellement. C’est un cours d’Histoire mais jamais une belle histoire…

.

Antoine Gaudé

.

.

.

  • IN DUBIOUS BATTLE de James Franco ne dispose pas encore de date de sortie en salles.
  • Avec : Nat Wolff, James Franco, Selena Gomez, Bryan Cranston, Robert Duvall, Ed Harris, Vincent d’Onofrio, John Savage, Sam Shepard, Josh Hutcherson, Zach Braff, Ashley Greene, Danny McBride…
  • Scénario : Matt Roger d’après l’œuvre de John Steinbeck
  • Production : Andrea Lervolino, Monika Bacardi, Scott Reed, Vince Jolivette, Ron Singer, Iris Torres
  • Photographie : Bruce Thierry Cheung
  • Montage : Gary Roach
  • Décors : Eric Morrell
  • Musique : Volker Bertelmann
  • Durée : 1h47

.

Commentaires

A la Une

L’appel des 50 : les éditeurs vidéo français poussent un cri de détresse pour sauver le secteur

Cinquante éditeurs vidéo français s’unissent et appellent à sauver le secteur. Le marché de la copie physique (DVD, Blu-ray, Ultra… Lire la suite >>

Mort de George Floyd : le discours poignant de l’acteur John Boyega

L’interprète de Finn, héros de la saga Star Wars, s’est fait le porte-voix de l’indignation face à l’impunité des meurtres… Lire la suite >>

Ari Aster travaille sur une comédie cauchemardesque de 4 heures

Le réalisateur d’Hérédité et de Midsommar n’en a pas fini de traumatiser des rétines et se lance dans un nouveau… Lire la suite >>

Lovecraft Country : second trailer pour la série coproduite par J.J Abrams et Jordan Peele

La série de huit épisodes de Lovecraft Country, qui donne vie aux créatures lovecraftiennes dans l’Amérique ségrégationniste des années 1950,… Lire la suite >>

Léa Seydoux dans Le bal des folles d’Arnaud des Pallières

Prochainement à l’affiche des très attendus The French Dispatch et Mourir peut attendre, Léa Seydoux décroche le rôle principal du… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts