Deauville 2017/ Barry Seal American Traffic de Doug Liman : critique

Publié par Antoine Gaudé le 3 septembre 2017

Synopsis : L’histoire vraie de Barry Seal, un pilote arnaqueur recruté de manière inattendue par la CIA afin de mener à bien l’une des plus grosses opérations secrètes de l’histoire des Etats-Unis.

♥♥♥♥♥

 

Barry Seal American Traffic - affiche

Barry Seal American Traffic – affiche

Présenté en ouverture au Festival du Cinéma Américain de Deauville, le nouveau film de Tom Cruise, enfin de Doug Liman (La mémoire dans la peau, Edge of Tomorrow), vient re-colorer une année 2017 assez terne pour le dernier héros du cinéma américain (Jack Reacher 2, La Momie). Avec son escouade attitrée de scénaristes et réalisateurs (Doug Liman, Jopseh Kosinski, Christopher McQuarrie) qu’il emmène dorénavant partout, Cruise laisse de côté les héros pour jouer un pilote arnaqueur, qui a quitté la TWA, et à l’histoire vraie complètement délirante. Visant un ton décalé et satirique, Barry Seal : American Traffic affiche une influence scorsesienne (voix-off, regard caméra) avec ce thème de l’ascension et de la chute d’un zéro devenu héros. L’histoire rocambolesque de Barry Seal méritait sûrement un traitement aussi foutraque, un filmage frénétique et une narration chaotique. Un déferlement d’images et d’informations qui peut sans doute saturer, car le film a tendance à se désintéresser de ses personnages (l’agent de la CIA, la femme poupée Barbie, les mafieux latinos). Doug Liman se focalise essentiellement sur son histoire vraie et surtout l’énergie comique de sa star. L’aspect satirique y est tellement recherché, avec ses images d’archives reprenant des discours trompeurs de Jimmy Carter ou de Ronald Reagan, que toute la dimension critique (les guerres au Nicaragua, l’ingérence américaine) y est reléguée quasiment hors cadre. L’ironie prime à tout prix ; le héros n’ayant de cesse de déclamer sa flamme pour ce « merveilleux » pays capitaliste où le rêve est à portée de mains. Voyageant de pays en pays, de régions en régions, ici toutes interchangeables, pour faire son traffic de cigares, de drogues puis d’armes dans son avion supersonique, Barry Seal enchaîne les succès aussi vite que les déconvenues, tentent de contenter tous ses employeurs (CIA, le cartel de Medellin, le gouvernement) et finit par toucher au bonheur, du moins pendant une petite décennie (1978-1986). Suffisant pour raconter son histoire, oui. Car il n’y a qu’aux États-Unis où des histoires comme celle-ci existent et viennent grossièrement nourrir son imaginaire, sa morale et son idéologie. Divertissement sous amphétamine, Barry Seal : American Traffic est un pur film de Tom Cruise. Infatigable et surexcité à l’image de son personnage, la star est toujours aussi généreuse dans l’effort, preuve que ses deux derniers films n’étaient pas le début d’un possible déclin. Inoxydable, l’icône court toujours.

.

.

.

  • BARRY SEAL : AMERICAN TRAFFIC (American Made)
  • Sortie salles : 13 septembre 2017
  • Réalisation : Doug Liman
  • Avec : Tom Cruise, Sarah Wright, Domhnall Gleeson, E. Roger Mitchell, Jesse Plemons, Caleb Landry Jones, Alejandro Edda, Lola Kirke…
  • Scénario : Gary Spinelli
  • Production : Brian Grazer, Doug Davison, Brian Oliver, Tyler Thompson, Kim Roth, Chevy Chen
  • Photographie : Cesar Charlone
  • Montage : Andrew Mondshein
  • Décors : Dan Weil
  • Musique : Christophe Beck
  • Distribution : Universal Pictures
  • Durée : 1h55

.

Commentaires

A la Une

House of Gucci : le casting cinq étoiles du prochain Ridley Scott se révèle dans une bande-annonce

Les premières images du nouveau film de Ridley Scott ont enfin été dévoilées, avec une distribution en or, menée par… Lire la suite >>

Ghostbusters Afterlife dévoile sa nouvelle génération de chasseurs dans un nouveau trailer

Après plusieurs reports, le troisième film de la franchise culte des années 1980 se dévoile dans une nouvelle bande-annonce. Prévu… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Adam Driver et Matt Damon s’affrontent jusqu’à la mort

La bande-annonce de la prochaine réalisation de Ridley Scott, Le Dernier Duel, avec Adam Driver et Matt Damon, a enfin… Lire la suite >>

Rifkin’s Festival : Une bande annonce pour le prochain Woody Allen

À 85 ans, le plus européen des réalisateurs américains continue malgré vents et marées à sortir ses films une fois… Lire la suite >>

No Man of God : Elijah Wood face à Ted Bundy dans la bande annonce

Ted Bundy n’en finit plus d’investir le cinéma. No Man of God, le nouveau film basé sur les enregistrements entre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 KAAMELOTT - PREMIER VOLET 1 015 247 1 1 015 247
2 FAST & FURIOUS 9 248 852 2 1 550 441
3 SPACE JAM - NOUVELLE ERE 182 763 1 182 763
4 BLACK WIDOW 129 821 3 1 479 510
5 LES CROODS 2 : UNE NOUVELLE ERE 120 040 3 908 886
6 OLD 105 841 1 105 841
7 DESIGNE COUPABLE 61 155 2 209 601
8 TITANE 57 184 2 145 707
9 AINBO, PRINCESSE D'AMAZONIE 56 993 2 166 315
10 CRUELLA 50 574 5 1 366 861

Source: CBO Box office

Nos Podcasts