Sausage Party de Greg Tiernan et Conrad Vernon : critique pour

Publié par Erwin Haye le 28 novembre 2016

Synopsis : Franck, une saucisse entrepreneuse et intrépide, va prendre la tête d’une bande de produits de supermarché afin de découvrir le secret de leur destinée lorsqu’ils sont choisis et emportés par les clients.

♥♥♥♥

 

Sausage Party - affiche

Sausage Party – affiche

Une saucisse phallique, un pain à hot-dog en forme de vagin, un bagel juif, un pain pita musulman, tous deux gays, un taco lesbien et une poire à lavement se promènent dans les allées d’un supermarché. Cela pourrait être le début d’une brève de comptoir ou un récit insensé tout droit sorti de la tête de Cartman dans South Park, pourtant c’est bel et bien la nouvelle folie hollywoodienne de la bande adulescente de Seth Rogen. Sausage Party raconte l’histoire d’aliments en pleine quête du véritable sens de la vie. Alignés dans les rayons et les étales, tous attendent patiemment que les humains qu’ils considèrent comme des Dieux les choisissent tels des élus pour franchir la porte du magasin et ainsi atteindre le nirvana de la nourriture. Le retour d’un pot de moutarde au miel traumatisé par ce qu’il a vu au-delà des portes du « paradis » va semer le doute sur les croyances du microcosme alimentaire. Pour la clique de stars de SuperGrave et This is the End, plus l’humour est gras, plus c’est drôle. Né d’une blague de Seth Rogen et Jonah Hill, vieille de dix ans, Sausage Party a créé un buzz incroyable avant même sa sortie en salles. Classé « Rated R » aux États-Unis (les moins de 17 ans doivent être accompagnés d’un adulte), annulé en France puis reprogrammé avec une interdiction en salles pour les moins de 12 ans suite à son succès surprise, ce film d’animation pour adultes ayant pour credo « sexe, drogue et cholestérol » repousse les limites du trash.

.

Sausage Party - Sony Pictures

Sausage Party – Sony Pictures

.

Il faudrait être un inconscient pour laisser un enfant devant ce film. Pour autant, étant adulte, on ne devrait surtout pas se priver de regarder cette comédie (un peu) plus intelligente et profonde qu’elle n’y paraît. Un supermarché immense comme la Terre, des rayons de nourriture séparés par des frontières et censés représenter tous les pays et les différentes cultures du monde, des aliments avec des sentiments humains, Sausage Party joue la carte de l’anthropomorphisme et du politiquement incorrect pour faire passer ses opinions sur l’actualité. Les auteurs s’amusent littéralement avec la nourriture et les stéréotypes culturels qu’elle véhicule pour briser les tabous et tout prendre sur le ton de la dérision, surtout les sujets les plus délicats, comme le conflit israélo-palestinien ou les croyances religieuses. On a beaucoup reproché au film de rester très caricatural sur ce champ miné. Le regard des scénaristes sur les problèmes politiques actuels manque effectivement de profondeur. Cependant, il est déjà remarquable que ce genre de sujets soient abordés, même de manière simpliste, dans une production américaine mainstream.

.

Sausage Party

Sausage Party

.

Outre ces aspects très piquants, on en oublierait presque de mentionner que Sausage Party est un film d’animation qui n’a pas à rougir des superproductions des studios Disney, DreamWorks ou Pixar. Avec un budget avoisinant les 19 millions de dollars, une enveloppe très modeste pour un dessin animé hollywoodien, le film des réalisateurs Conrad Vernon et Greg Tiernan est une pure réussite visuelle. Malgré les allégations persistantes concernant des conditions de travail jugées insupportables au sein de Nitrogen Studios, la société d’animation de Conrad Vernon, la fluidité des images et la lumière réaliste et saisissante sont le résultat d’un magnifique travail de l’équipe d’animation, ce qui en fait l’un des gros points forts du film. Si le scénario orgiaque, accouché par Evan Goldberg et Seth Rogen, a pour but de créer l’indigestion des spectateurs, la mission est parfaitement réussie.

.

Sausage Party

Sausage Party

.

On ressort de Sausage Party comme après un repas de Noël ou un passage chez McDonald’s, repu et saturé de tout ce qu’on vient d’ingérer ; le dénouement représentant le food porn à son paroxysme en est la cerise sur le gâteau servi au dessert. Par la bouffe, la bande la plus immature du cinéma américain tente de sortir du cercle incestueux de Hollywood et se penche sur des sujets plus universels. Ce serait aller vite en besogne que de déclarer qu’il y a un signe de maturité, mais on voit déjà un énorme progrès par rapport à leurs anciennes productions très autocentrées et uniquement basées sur des private jokes qui excluaient le public. Avec de belles fulgurances, des séquences inspirées, comme la scène parodique de Il Faut Sauver le Soldat Ryan sur le sol poussiéreux du magasin et des dialogues très crus qui ne manquent pas de saveur, Sausage Party est un film irrévérencieux qui prône paradoxalement la tolérance. Il se pourrait d’ailleurs qu’il soit une fable déguisée sur le consumérisme. Pour être en bonne santé physique et mentale, il est conseillé de manger de tout. Selon Seth Rogen et ses amis, il serait également nécessaire de rire de tout.

.

Erwin Haye

.

.

Lire la critique CONTRE Sausage Party

.

.

.

  • SAUSAGE PARTY, LA VIE PRIVÉE DES ALIMENTS (Sausage Party) réalisé par Greg Tiernan et Conrad Vernon en salles le 30 novembre 2016.
  • Avec les voix de : Seth Rogen, Kristen Wiig, Nick Kroll, Michael Cera, Salma Hayek, Jonah Hill, James Franco, Paul Rudd, Edward Norton, Bill Hader, Danny McBride…
  • Scénario : Seth Rogen, Evan Goldberg, Kyle Hunter, Ariel Shaffir
  • Production : Seth Rogen, Megan Ellison, Evan Goldberg, Conrad Vernon
  • Direction Artistique : Kyle McQueen
  • Montage : Kevin Pavlovic
  • Conception story-board : David Dick
  • Musique : Christopher Lennertz, Alan Menken
  • Distributeur : Sony Pictures 
  • Durée : 1h29

.

Commentaires

A la Une

Officier et Gentleman : Un remake en préparation avec Miles Teller en tête d’affiche

L’acteur de Whiplash et de Top Gun Maverick reprendra le rôle tenu par Richard Gere dans le film original des… Lire la suite >>

Possession : Robert Pattinson s’associe au réalisateur de Smile pour un remake

L’acteur Robert Pattinson et le réalisateur des deux films Smile, Parker Finn, ont pour projet un remake du classique des… Lire la suite >>

Rebecca Ferguson et Idris Elba au casting du nouveau film de Kathryn Bigelow

Après sept ans d’attente, le retour de la réalisatrice oscarisée Kathryn Bigelow n’a jamais été aussi proche. Elle devrait accueillir… Lire la suite >>

The Hexagonal Hive and a Mouse in a Maze : Tilda Swinton dévoile la bande-annonce de son premier documentaire

L’actrice oscarisée Tilda Swinton, reconnue pour son talent et sa polyvalence, va faire ses débuts derrière la caméra.    … Lire la suite >>

Johnny Depp incarnera Satan et rejoint Jeff Bridges en Dieu dans le prochain Terry Gilliam

Le réalisateur britannique, ex-membre des Monty Python, débutera en janvier le tournage de son prochain long-métrage, The Carnival at the End… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 UN P'TIT TRUC EN PLUS 705 465 7 7 321 013
2 BAD BOYS : RIDE OR DIE 257 710 2 637 833
3 LA PETITE VADROUILLE 116 924 2 277 085
4 LA PLANETE DES SINGES : LE NOUVEAU ROYAUME 95 622 6 2 297 722
5 FURIOSA : UNE SAGA MAD MAX 94 954 4 828 705
6 LES GUETTEURS 94 753 1 94 753
7 JULIETTE AU PRINTEMPS 69 183 1 69 183
8 HAIKYU !! LA GUERRE DES POUBELLES 64 242 1 64 242
9 BLUE & COMPAGNIE 59 387 6 1 118 575
10 LOVE LIES BLEEDING 37 146 1 37 146

Source: CBO Box office

Nos Podcasts