L’Interview qui tue de Seth Rogen et Evan Goldberg: critique

Publié par François Taing le 27 janvier 2015

Synopsis : Dave Skylark anime le talk-show Skylark Tonight, au cours duquel il interviewe des célébrités sur des sujets intimes. Alors que Dave et son équipe fêtent leur 1000e épisode, ils découvrent que le dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un est un fan de leur émission, ce qui incite le producteur du spectacle Aaron à lui proposer une interview. Cependant l’agent de la CIA Lacey propose à Dave et Aaron d’assassiner Kim pour faciliter un coup d’Etat. Ces derniers acceptent à contrecœur. Arrivés en Corée du Nord, ils s’apercevront que tout ne se passera pas aussi bien que prévu.

 

♥♥♥♥♥

 

L'interview qui tue - affiche

L’interview qui tue – affiche

L’Interview qui tue est le buzz de ce début d’année, mais en dehors de toute la médiatisation autour qui a valu à Sony Pictures le plus grand piratage de tous les temps, qu’en est-il vraiment de cette comédie rentrée instantanément dans l’Histoire ? Cette œuvre s’inscrit finalement dans la veine des autres productions de Seth Rogen et Evan Goldberg. C’est cocasse, potache, trash et un peu gore dans la dernière partie. Mais L’Interview qui tue est vraiment réservée aux fans de Seth Rogen et de James Franco. Tous deux bénéficient d’un énorme capital sympathie et nous divertissent avec leur esprit léger et déjanté. A l’instar de C’EST LA FIN (notre critique), certaines célébrités comme Eminem jouent de leurs images et nous livrent quelques séquences loufoques. Si la scène d’ouverture impose d’emblée le ton sans se prendre au sérieux, l’intrigue est composée de blagues souvent ridicules mais qui prêtent quand même à rire. Bien que le pitch ait fait grand bruit, on pouvait se douter plus ou moins à quoi s’attendre. Chaque plaisanterie fait écho à la culture pop américaine. Quant à Seth Rogen et James Franco, les deux comparses restent fidèles à eux-mêmes. C’était cependant peut-être l’occasion pour Lizzy Caplan (Masters Of Sex) de se faire connaître du grand public, mais toute la controverse l’éclipse malheureusement, alors qu’elle apporte une touche féminine à cette comédie au machisme bien prononcé. De son côté, Randall Park (Fresh Off The Boat) parvient à s’en sortir en incarnant le fameux dictateur Kim Jong-Un. Il ne sombre ni dans le ridicule ni dans la caricature grâce à un personnage relativement bien caractérisé par Dan Sterling.

 

James Franco, Lizzy Caplan et Seth Rogen dans L'interview qui tue

James Franco, Lizzy Caplan et Seth Rogen dans L’interview qui tue

 

Après tout ce battage médiatique, marqué par les menaces, la censure, la razzia sur les plateformes en VOD récoltant déjà 40M$ et sa diffusion sur Netflix, on ne s’étonne finalement pas tellement de la fine satire sur ce tortionnaire récalcitrant et la partie critique de cette comédie. Seth Rogen et Evan Goldberg livrent un très léger pamphlet sur les médias et sur l’image que les personnalités, tant people que politiques, fabriquent à la télévision. En nous montrant les dessous de la télévision d’infotainment, L’interview qui tue se moque gentiment de l’Amérique. Correctement réalisé et monté, le film trouve une bonne dynamique entre les moments de bravoure et les blagues plus potaches. Sony s’est quand même donné les moyens avec un budget assez conséquent de retranscrire une Corée du Nord assez fidèle à la réalité et filmer des scènes relativement renversantes. La comédie redonne aussi souffle à Firework de Katy Perry, marquant d’un grand coup le climax dans notre esprit. L’interview qui tue ne marquera bien sûr les esprits que par son pitch polémique de départ, et non par sa qualité cinématographique. Il n’empêche que l’on passe un bon moment à se marrer devant ces deux journalistes attachants…

 

 

  • L’INTERVIEW QUI TUE (The Interview) réalisé par Seth Rogen et Evan Goldberg en salles le 28 Janvier 2015.
  • Avec : Seth Rogen, James Franco, Lizzy Caplan, Randall Park, Diana Bang, Timothy Simons, Reese Alexander, Anders Homl (IV), James Yi, Paul Bae, Geoff Gustafson
  • Scénario : Dan Sterling, Seth Rogen, Evan Goldberg
  • Production : Evan Goldberg, Seth Rogen & James Weaver (II)
  • Photographie : Brandon Trost
  • Montage : Zene Baker & Evan Henke
  • Décors : Jon Billington
  • Costumes : Carla Hetland
  • Musique : Henry Jackman
  • Distribution : Sony Pictures
  • Durée : 1H52

.

Commentaires

A la Une

Being The Ricardos : Nicole Kidman et Javier Bardem dans le prochain film d’Aaron Sorkin

Nicole Kidman et Javier Bardem sont en pourparlers pour incarner à l’écran Lucille Ball et Desi Arnaz, les interprètes de… Lire la suite >>

Danny Boyle va réaliser une série sur les Sex Pistols pour FX

Le réalisateur britannique Danny Boyle prépare pour la chaîne FX une minisérie de six épisodes centrée sur le groupe punk… Lire la suite >>

Men : le nouveau projet d’Alex Garland réunira Jessie Buckley et Rory Kinnear

Alex Garland, le réalisateur d’Ex-Machina et d’Annihilation, prépare un nouveau film sous la bannière studio A24, avec au casting Jessie Buckley… Lire la suite >>

Trailer de Locked Down : Anne Hathaway et Chiwetel Ejiofor font un casse en plein confinement

Voici la bande-annonce du nouveau film de Doug Liman, Locked Down. Tournée en plein confinement, cette comédie policière réunie un… Lire la suite >>

Rencontre avec le storyboarder Sylvain Despretz autour de son artbook Los ángeles

À l’occasion de la parution de son ouvrage, Los ángeles, Sylvain Despretz, storyboardeur sur Gladiator, La Planète des singes, Panic… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts