Trader dans une grande banque new-yorkaise, Erwan mise, joue et gagne. Mais il en veut plus, toujours plus. Lorsqu’il tombe sur un article consacré à la climatologie dans une revue scientifique, il a l’intuition d’une corrélation entre les variations climatiques et les flux boursiers. Persuadé d’avoir mis la main sur la formule magique qui fera de lui le maître des marchés financiers, il persuade Sybille, la scientifique auteur de l’article, de modéliser sa vision et de créer un « hedge fund ». D’abord réticente, elle se laisse convaincre de le suivre. Erwan finit par se prendre à un jeu où tous les coups sont permis…

.

.

Une rentrée cinéma 2010 sur fond de crise financière ! Après le documentaire coup de poing sur les subprimes avec Cleveland contre Wall Street sorti le 18 août, suivi prochainement de Wall Street 2 : l’argent ne dort jamais d’Oliver Stone le 29 septembre et d’Inside Job de Charles Ferguson, dont la date de sortie reste encore inconnue, place à Krach de Fabrice Genestal !

.

Dix ans après son premier long-métrage La Squale (nominé aux César 2001 en tant que Meilleure première œuvre) se déroulant en plein cœur des cités, cet ancien professeur de français à Sarcelles se plonge cette fois dans les sphères de la haute finance. Le cinéaste s’intéresse à l’univers fermé du hegde funds (fonds d’investissement non cotés à vocation spéculative, dont les résultats sont théoriquement déconnectés des performances des marchés d’actions et d’obligations). Inspiré de l’affaire LTCM inconnue du public, relatant les pertes considérables par une équipe de traders, d’un hedge funds basé sur un modèle mathématique qui leur a permis d’obtenir des performances incroyables, Genestal offre à l’arrivée avec Krach une version Wall Street à la française plutôt nerveuse, épure et intelligible.

.

.

Cependant, Genestal propose un scénario – coécrit avec Paul Besson, mathématicien devenu trader –  proche du crédible, mais qui peine pourtant à décrocher la martingale. Dans le décor épuré d’un open space truffé d’écrans d’ordinateurs avec des graphiques, des pourcentages et des chiffres où l’action principale se déroule, Krach penche plutôt vers le factice, le tape à l’œil et le caricatural. Ce thriller financier – tourné en seulement 7 semaines – renvoie malheureusement à des clichés et des situations attendues sur fond de sexe, alcool & drogue et sur le parallèle symbolique entre l’attirance pour les sports extrêmes et les prises de risque. Krach a du mal à prendre et souffre de la comparaison avec les films plus sobres de Wall Street d’Oliver Stone ou encore de Trader de James Dearden.

.

Toutefois, au delà des extorsions d’un système codé, Genestal offre un casting de qualité, de Michael Madsen à Charles Berling, et réussit à construire le portrait d’un trader borderline en équilibre sur un fil, où se mêlent ambition, mythomanie, déshumanisation, avidité, conviction d’un pouvoir suprême, bluff, starisation, solitude et rythme de vie effréné. Erwan incarné par un Gilles Lellouche mi-golden boy/mi-tête brûlée, porte toutes ces facettes.

.

Genestal va donc à l’essentiel de son sujet – probablement trop – dans « la mécanique du joueur », dont il fait un « résumé de la vie moderne » : « soit le système te détruit et tu quittes la partie définitivement, soit tu t’accroches à la moindre chose positive et tu vis en entretenant cet espoir ». Une mécanique qui rappelle plus ou moins celle évoquée par Charlie Sheen dans Wall Street : « toute victoire se fonde sur la duperie. Si ton ennemi t’est supérieur, esquive-le. S’il est coléreux, irrite-le. Si tu es de même force que lui, bats toi. Sinon romps le combat et réévalue… ».

.

.

‘Krach’ de Fabrice Genestal en salles le 1er septembre

.

Commentaires

A la Une

We Are Who We Are : premier teaser pour la minisérie de Luca Guadagnino

Deux adolescents qui échangent sur les rochers d’une plage italienne. Le teaser de la première série du réalisateur de Call… Lire la suite >>

Le bassin de la Villette va accueillir un cinéma flottant

Dans le cadre de l’ouverture de la saison de Paris Plages, le bassin de la Villette sera le théâtre d’un… Lire la suite >>

La suite de Ready Player One va sortir en roman dans les prochains mois

Intitulée Ready Player Two, la suite du roman Player One paraîtra le 24 novembre prochain aux États-Unis.      … Lire la suite >>

The Hand of God : Paolo Sorrentino retourne à Naples pour son prochain film pour Netflix

Probablement dédié à l’illustre footballeur Diego Maradona, The Hand of God marque le retour du réalisateur dans sa ville natale… Lire la suite >>

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 126 691 17 507 224
2 LES PARFUMS 121 018 1 121 018
3 EN AVANT 86 495 18 769 385
4 DE GAULLE 75 074 18 791 823
5 L'OMBRE DE STALINE 55 652 3 140 532
6 INVISIBLE MAN 43 454 19 715 734
7 THE DEMON INSIDE 32 818 3 83 050
8 L'APPEL DE LA FORET 25 662 20 1 229 062
9 NOUS, LES CHIENS... 24 040 3 46 153
10 10 JOURS SANS MAMAN 22 575 20 1 151 800

Source: CBO Box office

Nos Podcasts