C’est dans la salle du Casino de Deauville de 250 places que s’est déroulée la projection des Docs de l’Oncle Sam. Regard sur le documentaire ‘Jean-Michel Basquiat : The radiant child’.

.

.

Jean-Michel Basquiat : The radiant child suit le parcours exceptionnel de cet enfant prodige que la gloire a détruit. Tourné il y a 20 ans, ce film n’avait jamais été visionné, suite à son décès quelques mois après la fin du tournage. Ce document repose à la fois sur les témoignages de ceux qui lui ont été proches et sur l’interview rare recueillie par la réalisatrice et amie de Basquiat, Tamra Davis. Elle raconte comment, tel un météore, ce jeune artiste de génie, au visage enfantin et au sourire tendre, a traversé notre siècle en laissant une empreinte indélébile. Basquiat s’est fait connaître par l’art du graffiti sur les murs des taudis de Manhattan, sous le pseudo de Samo (SAMe Old shit). On suit la chronologie de ses galères (sa vie dans la rue), de ses premiers succès, de son accès au statut de rock star, de sa soudaine richesse qui va le conduire à tous les excès. Le documentaire présente son travail, depuis les tous premiers dessins naïfs, qui progressivement va atteindre la maturité pour enfin se terminer sur des chefs d’œuvres prémonitoires, avec ce style si particulier, original et violent. S’il a bénéficié de l’esprit débridé des années 70 où tout était possible, il a aussi souffert du racisme de la part de ses pairs dans les années 80. Il rencontre Andy Warhol avec lequel il va travailler et nouer des liens d’amitié importants. Il commence à consommer de l’héroïne et c’est la descente aux enfers. Il mourra le 12 aout 1988, après sa cure de désintox. Le rythme rapide du film est à l’image de ce jeune homme charismatique – reconnu internationalement comme l’un des plus grands artistes du XXème siècle – dont le temps était compté.

.

par GGJ

.

‘Jean-Michel Basquiat : The radiant child’ en salles le 13 octobre 2010

.

.

A suivre American GrindhouseWaking sleeping beauty

.

Articles sur le même thème

  1. Deauville 2010 : Buried, The Dry Land et l’Irak
  2. Deauville 2010 : Rendez-vous avec Terry Gilliam
  3. Deauville 2010 : premier contact avec la compétition
  4. Kaboom : explosif !
  5. Deauville 2010 : les femmes à l’honneur des Nuits Américaines
  6. Deauville 2010 : hommage à Gilliam, Bening et Araki !
  7. Deauville 2010 : stars, master class et séries TV
  8. Deauville 2010 : les premières !
  9. Deauville 2010 : la sélection !

Commentaires

A la Une

Renfield : Nicolas Cage en comte Dracula

Universal continue à développer son Dark Universe en s’attaquant au célèbre vampire avec Nicolas Cage et Nicholas Hoult.    … Lire la suite >>

David Gulpilil, du contrechamp au plein cadre

Emporté à l’âge de 68 ans par un cancer du poumon ce 29 novembre 2021, l’acteur australien aborigène David Gulpilil… Lire la suite >>

Stephen Sondheim, compositeur d’images

Disparu le 26 novembre 2021, le compositeur et parolier Stephen Sondheim a su marquer de sa personnalité certaines des plus… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Ridley Scott rejette l’échec sur les millenials et leurs smartphones

Un peu plus d’un mois après la sortie du Dernier Duel, Ridley Scott explique l’insuccès de son drame historique par… Lire la suite >>

Ridley Scott donne des nouvelles des séries Alien et Blade Runner

Au micro de la BBC, Ridley Scott a confirmé la progression du développement des séries adaptées de ses films à… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LES BODIN'S EN THAILANDE 580 181 1 580 181
2 ALINE 301 206 2 896 417
3 LES ETERNELS 209 800 3 1 455 865
4 ON EST FAIT POUR S'ENTENDRE 158 922 1 158 922
5 AMANTS 136 003 1 136 003
6 MOURIR PEUT ATTENDRE 83 764 7 3 892 174
7 AFFAMES 75 483 1 75 483
8 MARATHON ONE PIECE 1000 LOGS 69 460 1 69 460
9 VENOM : LET THERE BE CARNAGE 63 113 5 1 586 933
10 ILLUSIONS PERDUES 60 444 5 752 693

Source: CBO Box office

Nos Podcasts