Cinq jours séparent Peter Highman du jour où il deviendra père pour la première fois. Tandis qu’il se dépêche de prendre un vol au départ d’Atlanta pour être à ses côtés de sa femme pour la naissance, ses meilleures intentions s’en vont à vau-l’eau. Une rencontre 
fortuite avec Ethan Tremblay, un acteur en quête de reconnaissance, force Peter à faire de l’autostop dans une virée qui va le mener à travers le pays, détruisant au passage plusieurs voitures, de nombreuses amitiés et sa dernière résistance.

.

.

Le spécialiste en comédie déjantée, qui a révélé le drôlissime Zach Galifianakis et le sexy Bradley Cooper, continue sur sa lancée du road trip qu’il affectionne particulièrement. Entre deux Hangover (dont le prochain opus est prévu pour 2011), Todd Phillips propose une énième traversée chaotique de l’Amérique, depuis Road Trip en 2000, son premier long-métrage de fiction, avec toujours son producteur attitré Dan Goldberg.

.

A l’arrivée, Date Limite (Due Date) offre une trame narrative mince, simple et classique, moins puissante et sans l’étincelle de The Hangover (Very Bad Trip), mais qui reste néanmoins pêchue, burlesque et décalée avec des dialogues loufoques. Il mise également sur deux artistes qui sont des valeurs sûres. Robert Downey Jr – dont les années renforcent la densité de son jeu d’acteurs à multiples facettes – incarne Peter Highman, un architecte psychorigide et irascible qui va devenir père pour la première fois. Zach Galifianakis – future star de l’entertainment – se jette dans la peau d’Ethan Tremplay, un aspirant comédien totalement impassible, gaffeur et maladroit, qui vient de perdre son père et dont le seul compagnon est son bulldog Sonny.

.

Todd Phillips part du postulat classique de deux hommes diamétralement opposés, amenés malgré eux à faire un bout de chemin ensemble sur 3600 km, d’Atlanta à L.A, dans un temps très bref, au cours de ce que va devenir par la force des événements, un véritable voyage initiatique. Rien de révolutionnaire dans ce pitch souvent traité au cinéma. Cependant les coscénaristes Alan R. Cohen et Alan Freedland proposent une anti-alchimie entre les personnages – instaurée dès le début par le cinéaste – qui opère et accroche finalement plutôt bien et de manière honnête. Même si les personnages de Phillips ne sont pas aussi percutants, les duos improbables ont souvent fait recettes au box office dans l’histoire du Septième Art : Steve Martin/John Candy (Un Ticket pour Deux), Jerry Lewis/Dean Martin (My Friend Irma…), Gérard Depardieu/Pierre Richard (La Chèvre) ou encore Lino Ventura/Jacques Brel (L’emmerdeur)…

.

La dimension comique repose certes essentiellement sur le jeu des acteurs, mais Phillips et ses scénaristes ont su éviter les écueils d’appuyer ou de sombrer dans les gags trop téléphonés, trop bourrins ou trop longs qui auraient pu briser le rythme des scènes. De Forrest Gump au Parrain, de la guerre en Irak aux handicapés, des terroristes à la douane, des enfants battus à l’adultère, de la drogue aux bombes, Date Limite offre des moments mémorables, réjouissants et très cocasses avec beaucoup d’humanité et d’authenticité. Dans ce road movie, on retrouve la magnifique et rock Juliette Lewis, dirigée pour la troisième fois par Phillips après Retour à la Fac et Starsky & Hutch, qui incarne une dealeuse – et Jamie Foxx (Soliste avec Robert Downey Jr.) dans le rôle d’un ancien camarade de fac et ami de Peter. Le tout est rythmé par une bande originale psychédélique et rock’n’roll avec Hey you (Pink Floyd), Sweet Jane (Lou Reed), Amazing Grace (Rod Stewart) ou encore Old Man (Live at Massey Hall) de Neil Young.

.

.

‘Date Limite’ de Todd Phillips, en salles le 10 novembre 2010

.

.


Commentaires

A la Une

Polaris : Joaquin Phoenix et Rooney Mara dans le nouveau projet de Lynne Ramsay

Après A Beautiful Day, Joaquin Phoenix va retrouver la réalisatrice Lynne Ramsay pour Polaris, aux côtés de sa compagne Rooney… Lire la suite >>

Blacula revient d’entre les morts dans une nouvelle version

La MGM et les producteurs Deon Taylor et Roxanne Avent Taylor préparent une relecture de Blacula, classique de l’horreur et… Lire la suite >>

Colin Farrell et Rachel Weisz dans une relecture du mythe œdipien de Todd Solondz

Après The Lobster de Yorgos Lanthimos, Colin Farrell et Rachel Weisz vont se retrouver dans le nouveau film cauchemardesque et… Lire la suite >>

Zoë Kravitz passe à la réalisation avec Pussy Island

Zoë Kravitz fera ses débuts derrière la caméra avec Pussy Island, qui mettra en vedette Channing Tatum dans la peau… Lire la suite >>

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 409 283 2 1 074 759
2 SANS UN BRUIT 2 228 844 1 228 844
3 UN HOMME EN COLERE 149 025 1 149 025
4 UN TOUR CHEZ MA FILLE 146 389 1 146 389
5 LES 2 ALFRED 118 883 1 118 883
6 NOMADLAND 104 442 2 229 469
7 LE DISCOURS 94 587 2 216 327
8 THE FATHER 82 439 4 467 582
9 ADIEU LES CONS 73 187 35 1 757 150
10 LES BOUCHETROUS 55 260 4 245 014

Source: CBO Box office

Nos Podcasts