Le réalisateur Sidney Lumet s’est éteint aujourd’hui à l’âge de 86 ans à son domicile à Manhattan, des suites d’un cancer lymphatique selon sa belle-fille, Leslie Gimbel.

 


Douze hommes en colère (1957)

Le New York Times a annoncé le décès de la légende du 7e art, Sidney Lumet, qui souffrait d’un cancer lymphatique. Nominé pour Douze hommes en colère, Un après-midi de chien, Network main basse sur la TV et Verdict, il n’a jamais remporté la statuette du Meilleur Réalisateur. Il a été honoré en 2005 pour l’ensemble de sa carrière et ses « brillants services rendus aux scénaristes, acteurs et à l’art du cinéma ».

 

Né à Philadelphie en 1924, de parents acteurs dans un théâtre yiddish, Sidney Lumet a fait ses débuts à la radio à l’âge de 4 ans et sur scène à 5 ans. Réalisateur très prolifique, puisqu’il a à son actif plus de 50 films, il s’est essayé à plusieurs genres. Il s’est fait connaître grâce à la télévision où il a réalisé plus de 200 émissions en direct pour CBS. En 1957 il dirige le drame judiciaire Douze hommes en colère, acclamé par la critique et qui remporta l’Ours d’Or à Berlin. Ce film a démontré très tôt ses qualités d’adaptation de productions théâtrales sur  grand écran. En 1960, il dirige Marlo Brando dans l’Homme à la peau de serpent (The Fugitive Kind), adapté d’une pièce de Tennessee Williams. Puis en 1962 c’est un autre chef d’œuvre d’adaptation, Long voyage vers la nuit (Long Day’s Journey Into Night), cette fois d’Eugene O’Neill avec Jason Robbards et Katharine Hepburn qui fut nominée aux oscars. Ses autres titres notables sont, Le prêteur sur gages (The Pawnbroker) en 1964 (une nomination pour Rod Steiger), Serpico en 1973, Le prince de New York (Prince of the City) en 1981, pour lesquels il a été nominé dans la catégorie Meilleur Scénario.

 

Serpico (1974)

Ses films tournaient souvent autour des thèmes de la justice et de la corruption de la police, il était très sensible aux sujets de société et aimait filmer les rues de New York. Serpico est l’histoire d’un flic de New York en lutte contre la corruption, pour lequel Al Pacino fut nominé. Dans son autobiographie, Sidney Lumet décrit le film comme étant « le portrait d’un vrai rebelle avec une cause ». En 1975, il retrouve Pacino dans le thriller basé sur l’histoire vraie d’un braqueur de banque, Un après-midi de chien, qui a remporté l’oscar du scénario et fut nominé 5 fois. La redoutable critique Pauline Kael l’avait qualifié comme étant « l’un des meilleurs films sur New York jamais faits ». Son film suivant en 1976, Network main basse sur la TV, avec Faye Dunaway et Peter Finch, qui raconte comment un présentateur perd la tête à l’antenne après son licenciement, remporta 4 oscars dont meilleur film et un Golden Globe du Meilleur réalisateur. Il a dirigé, une pléiade d’acteurs dans l’adaptation du roman d’Agatha Christie Le crime de l’Orient Express, Michael Jackson et Diana Ross dans The Wiz, adaptation urbaine du Magicien d’Oz. Il a travaillé avec des monuments du cinéma tels, Henry Fonda, Richard Burton, Sean Connery, Sharon Stone, Dustin Hoffman, Paul Newman, Michael Caine, Christopher Reeve et bien d’autres. Il a participé, avec John Cassavetes à l’écriture du script de Gloria avec Gena Rowlands. En 2007, à 83 ans il fait un retour en force avec 7 h 58 ce samedi là (Before the Devil Knows You’re Dead) un film indépendant dramatique avec Philip Seymour Hoffman et Ethan Hawke.

 

Sidney Lumet a été marié 4 fois, avec l’actrice Rita Gam, Gloria Vanderbilt, Gail Jones la fille de Lena Horne avec laquelle il a eu deux filles et Mary Gimbel.

 

GGJ

 

 

Articles sur le même thème

  1. Elizabeth Taylor, l’une des dernières légendes d’Hollywood, s’est éteinte (vidéos films)
  2. John Barry, le compositeur de génie aux 5 oscars s’est éteint
  3. Disparition de Bernard Giraudeau
  4. Disparition de Claude Chabrol, figure majeure du cinéma français

 

Commentaires

A la Une

Disclaimer : Cate Blanchett et Kevin Kline dans une série d’Alfonso Cuarón

Apple continue d’attirer de grands noms sur sa plateforme de streaming en offrant une série à Alfonso Cuarón qui dirigera… Lire la suite >>

Renfield : Nicolas Cage en comte Dracula

Universal continue à développer son Dark Universe en s’attaquant au célèbre vampire avec Nicolas Cage et Nicholas Hoult.    … Lire la suite >>

David Gulpilil, du contrechamp au plein cadre

Emporté à l’âge de 68 ans par un cancer du poumon ce 29 novembre 2021, l’acteur australien aborigène David Gulpilil… Lire la suite >>

Stephen Sondheim, compositeur d’images

Disparu le 26 novembre 2021, le compositeur et parolier Stephen Sondheim a su marquer de sa personnalité certaines des plus… Lire la suite >>

Le Dernier Duel : Ridley Scott rejette l’échec sur les millenials et leurs smartphones

Un peu plus d’un mois après la sortie du Dernier Duel, Ridley Scott explique l’insuccès de son drame historique par… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ENCANTO, LA FANTASTIQUE FAMILLE MADRIGAL 526 906 1 526 906
2 LES BODIN'S EN THAILANDE 330 688 2 910 869
3 HOUSE OF GUCCI 293 474 1 293 474
4 ALINE 191 109 3 1 087 526
5 LES ETERNELS 123 205 4 1 579 070
6 RESIDENT EVIL : BIENVENUE A RACCOON CITY 110 288 1 110 288
7 ON EST FAIT POUR S'ENTENDRE 102 040 2 260 962
8 DE SON VIVANT 90 106 1 90 106
9 SUPREMES 77 095 1 77 095
10 AMANTS 72 186 2 208 189

Source: CBO Box office

Nos Podcasts