Premium Rush de David Koepp : critique

Publié par Nathalie Dassa le 1 septembre 2012

Wilee est sans doute le plus doué et le plus rapide des coursiers à vélo de New York. Son quotidien consiste à traverser la ville en tous sens en évitant les taxis qui foncent, les voitures, et huit millions de piétons… Pourtant, lorsqu’il prend en charge un mystérieux pli, le danger va être d’un autre genre. Certains sont prêts à tout pour s’emparer de ce qu’il transporte. Ce qui avait commencé comme une course express ordinaire va vite se transformer en un contre-la-montre mortel à travers les rues de Manhattan…

 

 

♥♥♥♥♥

 

David Koepp, principalement connu pour avoir écrit les scénarios de Mission Impossible, Jurassic Parc, Panic Room ou encore Spider-Man, prend ici les commandes d’un petit thriller d’action pêchu qui fait la part belle à ces coursiers de la vitesse en deux roues dans les rues de New York. Premium Rush est de ces films au rythme effréné qui regorgent particulièrement d’intensité visuelle. Le réalisateur signe ici son cinquième long-métrage, après entre autres Fenêtre Secrète, et a fait un choix judicieux du point de vue du casting en la personne de Joseph Gordon-Levitt pour endosser de Wilee, le coursier à vélo le plus doué et le plus rapide de la grosse pomme, qui se voit traqué par un sale flic accro au jeu, sous les traits de l’excellent Michael Shannon. Si le pitch, qui se lance dans une course contre la montre, n’a franchement rien d’exceptionnel, le scénario puzzle et la précision de la mise en scène spatiale et freestyle de David Koepp, qui rappelle un peu celle de Danny Boyle dans la première partie de 127 HEURES (notre critique), s’harmonisent plutôt bien avec le jeu tempéré de cette jeune star hollywoodienne en vogue, lui conférant un cachet crédible sans virer au tape-à-l’œil. Car ici David Koepp propose une expérience énergique, filmée en prise de vues réelles et en caméra subjective la plupart du temps, qui suit le personnage de Joseph Gordon-Levitt et son vélo ‘à pignon fixe’ (sans freins), qui ne font plus qu’un à l’écran, dans un slalom non stop entre les véhicules, pris dans la circulation de Manhattan.

 

 

Premium Rush fonctionne assez bien dans son montage bien calibré et semble respecter l’espace et la géographie des différents blocs de New York. Le film s’ouvre d’abord sur une séquence en slow-motion avec le personnage de Joseph Gordon-Levitt éjecté dans les airs pour remonter ensuite quelques heures en arrière afin de poser les pièces du puzzle. Tout démarre lorsque Wilee, un électron libre casse-cou et fier de ne pas être un employé de bureau comme les autres, doit retourner dans son ancienne fac, où il a étudié le droit, pour récupérer un pli urgent d’une amie (Jamie Chung), qui vit en colocation avec sa copine actuelle (Dania Ramirez), également coursier en vélo. Avant de débuter sa course, un flic tordu nommé Bobby Monday vient à sa rencontre et exige de récupérer l’enveloppe que Wilee n’est pas prêt de lui remettre. Dès la première pirouette pour se libérer de cet homme, une fois encore incarné par un Michael Shannon toujours aussi bon dans les rôles de sales types obsessionnels, Koepp ne lâche plus son personnage et nous offre une course-poursuite attrayante, prise sous tous les angles, pendant toute la durée du métrage.

 

 

C’est la principale réussite de Premium Rush, qui prend soin d’indiquer l’heure et décompose son scénario en plusieurs séquences de flashbacks pour reconstituer l’histoire afin d’expliquer le pourquoi du comment, les liens des différents personnages clés et la raison pour laquelle ce flic veut à tout prix ce pli mystérieux. L’une des attractions visuelles préférées de Koepp est notamment de nous montrer des scènes dans lesquelles ce cycliste kamikaze imagine plusieurs alternatives de parcours en vélo, afin d’éviter les accidents mortels. Elles sont ainsi matérialisées au ralenti à l’écran à la manière de SHERLOCK HOLMES qui décompose les coups d’avance dans les chorégraphies de combats du personnage de Robert Downey Jr. Au final, si Premium Rush n’invente rien, c’est un bon petit divertissement qui propose néanmoins de démarrer cette rentrée sur les chapeaux de roues…

 

 

 

PREMIUM RUSH de David Koepp en salles le 5 septembre avec Joseph Gordon-Levitt, Michael Shannon, Dania Ramirez, Jamie Chung. Scénaro : Davi Koepp, John Kamps. Producteurs : Gavin Polone. Photographie : Mitchell Amundsen. Décors : Thérèse DePrez. Montage : Jill Savitt, Derek Ambrosi. Costumes : Luca Mosca. Musique : David Sardy. Coordinateur des cascades : Stephen Pope. Superviseur des effets visuels : Paul Linden. Distributeur : Sony Pictures. Durée : 1h31.

.

Commentaires

A la Une

César 2024 : Anatomie d’une Chute rafle la mise avec six récompenses

L’Olympia accueillait la 49e Cérémonie des César ce vendredi 23 février. Si les récompenses n’ont pas créé de grandes surprises,… Lire la suite >>

Micheline Presle, star de Falbalas et du Diable au Corps, s’éteint à 101 ans

La doyenne du cinéma français, qui a partagé l’affiche avec les plus grands de l’époque comme Paul Newman et Erroll Flynn, nous a quittés ce 21 février.

Jurassic World 4 : Gareth Edwards en pourparlers pour réaliser le prochain volet

Après le départ de David Leitch, c’est Gareth Edwards, réalisateur de Rogue One, qui serait envisagé par Universal pour reprendre les rênes de l’univers Jurassic Park.

American Nails : Abel Ferrara prépare un film de gangsters moderne avec Asia Argento et Willem Dafoe

Abel Ferrara, réalisateur de Bad Lieutenant et de The King of New York prépare une histoire de gangsters moderne située en Italie, avec Asia Argento et Willem Defoe dans les rôles principaux.

Christopher Nolan aimerait réaliser un film d’horreur

À l’occasion d’un entretien avec la British Film Institute de Londres, Christopher Nolan, réalisateur d’Oppenheimer, de la trilogie The Dark Knight…

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BOB MARLEY : ONE LOVE 772 865 1 772 865
2 MAISON DE RETRAITE 2 526 067 1 526 067
3 COCORICO 383 132 2 967 838
4 CHIEN & CHAT 314 952 1 314 952
5 MADAME WEB 207 894 1 207 894
6 LE DERNIER JAGUAR 177 731 2 400 111
7 LA ZONE D'INTERET 130 142 3 535 450
8 DAAAAAALI ! 116 376 2 325 922
9 TOUT SAUF TOI 112 338 4 451 874
10 SANS JAMAIS NOUS CONNAITRE 74 540 1 74 540

Source: CBO Box office

Nos Podcasts