Sortie DVD/ Terror Live de Kim Byung Woo: critique

Publié par Franck Brissard le 27 septembre 2015

Synopsis : Un animateur radio reçoit lors de son émission, l’appel d’un mystérieux auditeur menaçant de faire exploser un célèbre pont de la ville, avant de passer à l’acte. Le journaliste décide alors de se servir de cette opportunité pour reprendre son ancien poste à la télévision et couvrir l’événement en direct tout en essayant de trouver une solution pour stopper les actes criminels du terroriste…

 

♥♥♥♥♥

 

Terror Live - jaquette

Terror Live – jaquette

Attention, film choc ! Sans mauvais jeu de mots, Terror Live est une bombe. Tout droit venu de Corée du Sud, le chef-d’œuvre de Kim Byung Woo nous scotche à notre siège pendant 95 minutes. Quasiment en temps réel, le jeune réalisateur de 35 ans signe un troisième long métrage en tout point épatant. Ancien journaliste star du 20 heures, relégué à la radio pour la tranche matinale et récemment divorcé, le personnage Yoon Yeong-hwa est tranquillement assis derrière son bureau. Une voix donne les infos du trafic et indique que le président de la Corée du Sud se prépare à faire un discours au Kukhoe, l’Assemblée nationale. La situation est critique, le chef d’Etat est accusé de vouloir passer en force une réforme sur les impôts qui privilégie les riches, tout en accentuant la précarité des plus démunis du pays. Paré de ses lunettes noires, avachi, Yoon Yeong-hwa souhaite justement rebondir sur cette réforme financière et prend à l’antenne un auditeur qui s’emporte quelque peu. Il lui coupe la parole en passant à un autre témoin. Seulement l’autre auditeur n’a pas raccroché et l’équipe technique semble ne pas pouvoir interrompre la communication. Hors-antenne, évoquant la situation des ouvriers du pays laissée à l’abandon par le gouvernement, l’auditeur indique qu’il a posé une bombe sur le pont Mapo, situé sur le fleuve Han qui traverse la ville de Séoul. Ce pont est situé non loin des locaux de la radio. Ne prenant pas une seconde au sérieux les menaces de cet auditeur colérique, Yoon Yeong-hwa et son équipe technique entendent alors une déflagration. Ils aperçoivent par la fenêtre que le pont Mapo vient d’exploser. Ils doivent se rendre à l’évidence, un terroriste est au bout du fil.

 

Terror Live

Terror Live

 

Et ce n’est que le début… Filmé caméra à l’épaule, Terror Live emporte le spectateur comme une déferlante et ne lui laisse que peu d’occasions pour reprendre son souffle. Magistral de bout en bout, le film de Kim Byung Woo ne lâche jamais son personnage principal. Arrogant, froid, arriviste, Yoon Yeong-hwa voit ici la chance de sa vie et souhaite immédiatement profiter de la situation en se gardant d’appeler les autorités. Désireux de se réserver ce scoop, il décide d’instaurer le dialogue avec le terroriste, mais face caméra, dans le seul but de redorer son blason et de retrouver son poste au 20 heures. Avec l’accord de son rédacteur en chef, les moyens sont mis en œuvre pour mettre en scène ce « spectacle » unique et à sensation. Le terroriste accepte car il n’a qu’un seul but : une somme précise d’un peu plus de 2 millions de dollars et que le président intervienne à la télévision pour s’excuser officiellement des conditions déplorables de travail des ouvriers du pays. Yoon Yeong-hwa se gargarise au whisky, enfile une cravate, se recoiffe, il peut à nouveau briller face aux téléspectateurs. Mais très vite, la partie lui échappe…

 

Le metteur en scène Kim Byung Woo ne laisse aucun moment de répit à ses personnages. Les scènes s’enchaînent à vitesse grand V sans jamais quitter les locaux de la chaîne, les rebondissements haletants nous secouent comme sur un roller-coaster, tout cela sans oublier l’émotion et la réflexion. Avec son montage cut et ses dialogues percutants, ce fantastique thriller ne cesse de jouer avec nos nerfs. L’une des questions fondamentales qui ressort de The Terror live est jusqu’où les chaînes d’informations peuvent-elles aller pour couvrir de tels événements ? On pense alors à l’irresponsabilité des chaînes d’infos en continu qui n’ont de cesse de détailler les préparatifs des forces de l’ordre, afin d’obtenir le moindre scoop et la tête de l’audimat, au cours de certains événements tragiques. The Terror Live est une œuvre audacieuse, qui n’a pas fini d’entraîner le débat, d’autant plus que la fin percutante peut être jugée immorale… Un film indispensable.

 

 

 

Terror Live

Terror Live

TEST DVD : Le visuel de la jaquette aurait sans doute mérité d’être plus soigné. Dans les bonus, est proposé un making of de 20 minutes composé d’images du tournage et des interviews de l’équipe. Attention, ne visionnez ce documentaire qu’après avoir vu le film car certains rebondissements y sont dévoilés, ainsi que la séquence finale. Le format est bien respecté mais l’éditeur nous a précisé que le « réalisateur a en effet choisi de commencer son film en 2.35 et de basculer en 1.85 lors d’un moment clef au tout début (c’était également le cas lors des projections en salles). ». Ce choix artistique et esthétique a été donc gardé dans cette édition. Ce DVD remplit cependant son cahier des charges sans se forcer, mais avec efficacité. Le piqué est probant même s’il n’est pas aussi acéré qu’espéré, les effets spéciaux passent parfois difficilement le cap du plus petit écran. Toute l’action demeure confinée dans les bureaux et la caméra à l’épaule entraîne quelques couacs dans la définition. Les contrastes demeurent plutôt bien assurés et la colorimétrie claire. Le teint des comédiens s’avère souvent trop blafard, certainement dû au tournage sur fond vert. Deux pistes Dolby Digital 5.1 française et coréenne sont au programme. Si sans surprise la version originale l’emporte sur son homologue du point de vue spatialisation et homogénéité, l’immersion est complète dans les deux cas, les effets latéraux sont bien présents (ainsi que la voix du terroriste sur la piste coréenne), la balance frontale est ardente et les dialogues magistralement délivrés par l’enceinte centrale. Le caisson de basses n’est pas oublié, notamment au moment des différentes explosions.

 

 

 

  • TERROR LIVE (Deu tae-ro ra-i-beu) réalisé par Kim Byung Woo, disponible en DVD/Blu-ray le 30 septembre 2015.
  • Avec : Choi Jin-ho, Ha Jung-woo, Han Sung-chun, Kim Hong-Fa, Jeon Hye-jin, Kim Hae-in, Lee Da-wit…
  • Scénario : Kim Byung Woo
  • Production : Choon-yeon Lee
  • Photographie : Bong-sun Byun
  • Montage : Changju Kim
  • Musique : Paul Chihara
  • Editeur : Elephant Films
  • Tarif : 16,99 €
  • Durée : 1h35

.

Commentaires

A la Une

Spermageddon : un film d’animation norvégien prometteur

Originals Factory a acquis les droits de distribution en France de cette comédie musicale animée autour du sexe, qui sera… Lire la suite >>

The Substance : le film de body horror avec Demi Moore se dévoile dans un teaser intrigant

Le nouveau film de Coralie Fargeat verra s’affronter Demi Moore et Margaret Qualley autour de cette fameuse substance.    … Lire la suite >>

Gladiator II : une bande-annonce épique et intense pour la suite de l’épopée historique

Ridley Scott nous replonge dans l’arène du Colisée de Rome, avec Paul Mescal pour marcher dans les pas de son… Lire la suite >>

Emmanuelle : La relecture se dévoile dans une bande-annonce sensuelle et mystérieuse

Le nouveau long-métrage d’Audrey Diwan, avec Noémie Merlant dans le rôle-titre, révèle les premières images de cette nouvelle version du… Lire la suite >>

RIP : Matt Damon et Ben Affleck à l’affiche d’un thriller criminel sur Netflix

La plateforme de streaming a récemment acquis les droits du film qui sera écrit et réalisé par Joe Carnahan, avec… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOI, MOCHE ET MECHANT 4 1 400 169 1 1 400 169
2 LE COMTE DE MONTE-CRISTO 1 076 425 3 3 539 650
3 VICE-VERSA 2 860 850 4 6 296 623
4 UN P'TIT TRUC EN PLUS 310 660 11 8 388 607
5 SANS UN BRUIT : JOUR 1 104 468 3 740 382
6 HORIZON : UNE SAGA AMERICAINE, CHAPITRE 1 71 398 2 193 015
7 LONGLEGS 69 851 1 69 851
8 TO THE MOON 60 663 1 60 663
9 BAD BOYS : RIDE OR DIE 53 569 6 1 175 179
10 ELYAS 45 371 2 147 466

Source: CBO Box office

Nos Podcasts