Retour dans la banlieue résidentielle paisible et sans histoire d’Elm Street où cinq jeunes – Nancy, Kris, Quentin, Jesse et Dean – sont hantés par le même cauchemar oppressant : un homme à la voix caverneuse, vêtu d’un t-shirt rouge et vert lacéré et d’une main gantée avec au bout quatre longues griffes d’acier, qui dissimule sous un vieux chapeau son visage atrocement brûlé et défiguré…

_

Freddy, les griffes de la nuit - remakeFreddy – les Griffes de la nuit est le sixième remake des productions Michael Bay et le troisième remake de Wes Craven après La Colline a des yeux et La dernière maison sur la gauche. C’est surtout le meilleur succès de Wes Craven avant Scream et LE film qui a sorti la New Line de la banqueroute en 1984. Hélas pour lui comme pour nous, le cinéaste n’a pas fait les démarches nécessaires à l’époque pour protéger ses droits d’auteurs et n’a donc pu apporter cette fois sa touche fondamentale et précieuse pour faire ressusciter l’icône la plus sadique, jamais égalée dans le cinéma de genre des années 80.

_

A l’arrivée, le réalisateur Samuel Bayer, le scénariste et auteur de l’histoire Wesley Strick (Les Nerfs à vif, Wolf) et le coscénariste Eric Heisserer signent une version différente et parallèle, qui titille le reboot. Avec un budget avoisinant les 27 millions de dollars, ce film ne propose rien de nouveau dans la réalisation, usant le plus souvent de ficelles éculées. Les effets visuels et les effets spéciaux sans étalage d’hémoglobine restent toutefois réussis – notamment la scène en classe – avec quelques clins d’œil à la version initiale tels le body bag, la baignoire et le meurtre de Tina/Kris… et même à l’Exorciste, sans qu’on puisse y trouver de lien de cause à effet dans ce cas précis.

_

A l’instar de la première œuvre bien ancrée dans son époque, inventive, drôle et produite à l’économie, ce chapitre 1 montre un nouveau visage du croque-mitaine. On quitte le genre horreur au cachet humoristico-trashy pour laisser place à un thriller/horreur psychologique trop sérieux, où s’entremêlent rêve et réalité, via l’idée des micros sommeils déjà évoquée dans le troisième opus en 1987. Les adolescents – autrefois créatifs, jouisseurs et désinvoltes – sont plus adultes, sombres, geeks et de véritables investigateurs en quête de vérité. Les temps changent ! Alors que notre héroïne, Nancy Thomson (Heather Langenkamp), s’en sortait seule à l’aide d’un système D inventif à la MacGyver, le scénario propose un dénouement en couple, déjà élaboré dans Freddy vs Jason en 2003.

_

_

Mais la partie la plus décevante émane du personnage fondateur, sous les traits grimés inadaptés au costume, d’un Jackie Earle Haley moins démoniaque, plutôt chétif, mollasson, trop sage et pas flippant pour un sou, à qui l’on fait dire deux ou trois maigres répliques affûtées. Passer derrière le mythique Robert Englund visqueux, diabolique et sadique est un exercice plutôt périlleux. Freddy Krueger était passé maître dans les préliminaires pervers et vicieux, prenant soin de terroriser ses victimes avant de les lacérer à grands coups de griffes. Cette singularité le distinguait des Michael Myers et Jason Voorhees qui, eux, tranchaient dans le vif sans piper mot.

_

Dans une société en proie à ce phénomène aujourd’hui, les scénaristes nousdévoilent un Freddy Krueger – jadis jardinier dans une école – pédophile en puissance, pour qui l’on pourrait éprouver de l’empathie quant au doute suscité sur sa soi-disant innocence ! Pourtant, la back-story du personnage était plutôt chargée d’horreur sans lui coller, trois décennies plus tard, cet aspect inattendu qui brise la trame de la saga et fait découvrir à la nouvelle génération un Freddy aux griffes rouillées !

_

Sortie en salles le 12 mai 2010

Commentaires

A la Une

Madame est servie : Alyssa Milano et Tony Danza de retour dans la suite

C’est officiel, Alyssa Milano et Tony Danza vont reprendre leur rôle dans la série culte Madame est servie pour une… Lire la suite >>

Strange Way of Life : Ethan Hawke et Pedro Pascal dans un court-métrage de Pedro Almodóvar

Avant de s’atteler à son premier film en langue anglaise, A Manual for Cleaning Women, avec Cate Blanchett, le cinéaste… Lire la suite >>

The Pope’s Exorcist : Russell Crowe en tête d’affiche d’un thriller surnaturel

L’acteur Russell Crowe a été annoncé à la distribution du prochain thriller surnaturel de Julius Avery sur l’exorciste en chef… Lire la suite >>

2 Days/1963 : David Mamet à la direction d’un film sur l’assassinat de JFK

Le réalisateur David Mamet sera à la tête d’un film revenant sur l’assassinat du président JFK et l’implication possible du… Lire la suite >>

Poker Face : Ellen Barkin rejoint la première série de Rian Johnson

Le réalisateur Rian Johnson présentera prochainement une série policière d’anthologie dont le casting continue de s’agrandir avec la présence d’Ellen… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 JURASSIC WORLD : LE MONDE D'APRES 627 968 2 1 927 033
2 TOP GUN : MAVERICK 471 870 4 3 806 879
3 INCROYABLE MAIS VRAI 133 330 1 133 330
4 CHAMPAGNE ! 68 518 2 188 682
5 DOCTOR STRANGE IN THE MULTIVERSE OF MADNESS 64 865 7 3 117 096
6 FRATE 36 400 1 36 400
7 C'EST MAGNIFIQUE ! 25 220 3 149 950
8 COMPETITION OFFICIELLE 24 421 3 116 936
9 MEN 22 829 2 60 250
10 LES BAD GUYS 19 517 11 1 069 641

Source: CBO Box office

Nos Podcasts