Retour dans la banlieue résidentielle paisible et sans histoire d’Elm Street où cinq jeunes – Nancy, Kris, Quentin, Jesse et Dean – sont hantés par le même cauchemar oppressant : un homme à la voix caverneuse, vêtu d’un t-shirt rouge et vert lacéré et d’une main gantée avec au bout quatre longues griffes d’acier, qui dissimule sous un vieux chapeau son visage atrocement brûlé et défiguré…

_

Freddy, les griffes de la nuit - remakeFreddy – les Griffes de la nuit est le sixième remake des productions Michael Bay et le troisième remake de Wes Craven après La Colline a des yeux et La dernière maison sur la gauche. C’est surtout le meilleur succès de Wes Craven avant Scream et LE film qui a sorti la New Line de la banqueroute en 1984. Hélas pour lui comme pour nous, le cinéaste n’a pas fait les démarches nécessaires à l’époque pour protéger ses droits d’auteurs et n’a donc pu apporter cette fois sa touche fondamentale et précieuse pour faire ressusciter l’icône la plus sadique, jamais égalée dans le cinéma de genre des années 80.

_

A l’arrivée, le réalisateur Samuel Bayer, le scénariste et auteur de l’histoire Wesley Strick (Les Nerfs à vif, Wolf) et le coscénariste Eric Heisserer signent une version différente et parallèle, qui titille le reboot. Avec un budget avoisinant les 27 millions de dollars, ce film ne propose rien de nouveau dans la réalisation, usant le plus souvent de ficelles éculées. Les effets visuels et les effets spéciaux sans étalage d’hémoglobine restent toutefois réussis – notamment la scène en classe – avec quelques clins d’œil à la version initiale tels le body bag, la baignoire et le meurtre de Tina/Kris… et même à l’Exorciste, sans qu’on puisse y trouver de lien de cause à effet dans ce cas précis.

_

A l’instar de la première œuvre bien ancrée dans son époque, inventive, drôle et produite à l’économie, ce chapitre 1 montre un nouveau visage du croque-mitaine. On quitte le genre horreur au cachet humoristico-trashy pour laisser place à un thriller/horreur psychologique trop sérieux, où s’entremêlent rêve et réalité, via l’idée des micros sommeils déjà évoquée dans le troisième opus en 1987. Les adolescents – autrefois créatifs, jouisseurs et désinvoltes – sont plus adultes, sombres, geeks et de véritables investigateurs en quête de vérité. Les temps changent ! Alors que notre héroïne, Nancy Thomson (Heather Langenkamp), s’en sortait seule à l’aide d’un système D inventif à la MacGyver, le scénario propose un dénouement en couple, déjà élaboré dans Freddy vs Jason en 2003.

_

_

Mais la partie la plus décevante émane du personnage fondateur, sous les traits grimés inadaptés au costume, d’un Jackie Earle Haley moins démoniaque, plutôt chétif, mollasson, trop sage et pas flippant pour un sou, à qui l’on fait dire deux ou trois maigres répliques affûtées. Passer derrière le mythique Robert Englund visqueux, diabolique et sadique est un exercice plutôt périlleux. Freddy Krueger était passé maître dans les préliminaires pervers et vicieux, prenant soin de terroriser ses victimes avant de les lacérer à grands coups de griffes. Cette singularité le distinguait des Michael Myers et Jason Voorhees qui, eux, tranchaient dans le vif sans piper mot.

_

Dans une société en proie à ce phénomène aujourd’hui, les scénaristes nousdévoilent un Freddy Krueger – jadis jardinier dans une école – pédophile en puissance, pour qui l’on pourrait éprouver de l’empathie quant au doute suscité sur sa soi-disant innocence ! Pourtant, la back-story du personnage était plutôt chargée d’horreur sans lui coller, trois décennies plus tard, cet aspect inattendu qui brise la trame de la saga et fait découvrir à la nouvelle génération un Freddy aux griffes rouillées !

_

Sortie en salles le 12 mai 2010

Commentaires

A la Une

Mad Max : Anya Taylor-Joy pourrait camper la jeune Furiosa

La star des Nouveaux Mutants a été auditionnée pour jouer le rôle de Furiosa dans le prequel racontant la jeunesse… Lire la suite >>

Le réalisateur Thomas Lilti redevient médecin face à la pandémie

Le réalisateur d’Hippocrate a décidé de rejoindre les rangs de ses confrères soignants en pleine crise pandémique de Covid-19.  … Lire la suite >>

Confinement : The Jokers invite petits et grands à jouer avec son cahier d’activités cinéphile

Le distributeur hexagonal de Parasite vous offre de petits jeux ludiques et un concours autour du cinéma, pour divertir petits… Lire la suite >>

Confinement : le décor d’un tournage en pause plonge les passants dans le Paris de l’Occupation

Repérées au début du mois par les habitants du quartier, deux rues de la Butte Montmartre arborent des affiches du… Lire la suite >>

Confinement : Masterclass et cours donnés par de grands noms du septième art en accès libre

Accédez à des centaines de masterclass, de tables rondes, et de cours livrés par des personnalités du cinéma depuis chez… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts