Joanne Siegel en 1940, à gauche et dans un dessin de Joe Shuster, qui avec le mari de Mme Siegel, a créé Superman / Courtesy of Laura Siegel Larson, gauche; Joe Shuster, droite

L’homme originaire de Krypton est toujours l’objet de tractations financières pas très reluisantes et depuis l’annonce de la nouvelle Lois Lane pour le reboot de Zack Snyder piloté par Warner Bros, Deadline rappelle certains faits.

 

 

Alors que Zack Snyder vient d’annoncer avoir trouvé ‘sa’ Lois Lane (voir notre article) pour la prochaine production Warner Bros, Superman : The Steel Man, Deadline rappelle certains faits. Joanne Siegel, veuve du co-créateur de Superman Jerome Siegel, est décédée le 12 février dernier à l’âge de 93 ans, à l’hôpital de Los Angeles d’une crise cardiaque. S’il est de notoriété publique qu’elle avait servi de modèle au personnage de la journaliste du Daily Planet, elle s’occupait également de la succession de Joe Shuster et était impliquée dans la reprise de la totalité des droits d’auteurs. Les héritiers de Jerome Siegel ont déjà perçu la moitié, et les héritiers de Joe Shuster toucheront la part qui leur revient en 2013.

 

Après cela, ni DC Comics ni Warner Bros n’auront plus la possibilité d’utiliser Superman, sans un accord financier préalable avec les familles. De plus, des clauses précisent quelles parties de l’histoire originale peuvent être utilisées dans les futurs films de Superman et celles qui requerront à nouveau des négociations avec les héritiers des créateurs ou les gestionnaires des successions. Cela n’empêche pas Warner Bros de continuer à se battre avec les héritiers, et en mai dernier ils ont employé les grands moyens, en obligeant leur avocat Marc Toberoff à se retirer, à la suite d’une plainte déposée auprès du tribunal fédéral à Los Angeles, prétendant que celui-ci avait des intérêts financiers dans l’affaire.

 

Avant sa mort, Joanne Siegel préparait la lettre suivante, obtenue par Deadline, datée du 10 décembre 2010 et adressée à Jeffrey Bewkes, patron de Time Warner. CinéChronicle vous propose une traduction.

 

Par GGJ

 

Cher Jeff,

 

Je suis Joanne Siegel, veuve de Jerry Siegel, créateur de Superboy et co-créateur de Superman avec Joe Shuster. J’ai toujours eu pour principe de m’adresser directement aux Présidents du Conseil de votre compagnie et ce, depuis Steve Ross fondateur de Warner Communications.

 

Steve Ross savait comment gérer les problèmes fâcheux. Il payait le prix, quel qu’il soit, puis continuait et la société prospérait. Il était généreux et aimable avec mon mari Jerry et je l’ai rencontré à une assemblée d’actionnaires, après qu’il nous ait envoyé à Jerry, Joe, ma fille Laura et moi-même, des titres de la compagnie. Il m’avait également téléphoné pour me dire que si nous avions besoin de quoi que ce soit, il suffisait de l’appeler. Il avait précisé que s’il ne pouvait pas être joint pour quelque raison que ce soit, l’un de ses adjoints, Deane Johnson, gèrerait les choses personnellement. Laura et moi-même pensons que si Steve était toujours vivant, le problème de nos droits d’auteurs aurait été réglé de façon satisfaisante depuis longtemps.

 

Jerry Levin était également accessible et prévenant. Il envoyait à mon mari et plus tard à moi, des caisses de pamplemousses durant la période des vacances. Il a marqué l’anniversaire de Jerry avec une sculpture de Superman. Lorsque mon Jerry est décédé, Jerry Levin nous avait dit à Laura et à moi, que nous faisions partie des membres de la famille de Time Warner. Malheureusement il est parti en retraite avant que les problèmes de nos droits ne soient résolus. Il avait donné à ses avocats trop de pouvoirs, ce qui a rendu les négociations insatisfaisantes et l’issue impossible. Dick Parsons, de son côté, n’était pas aimable et sous son autorité les avocats employés par la société étaient arrogants et à la recherche systématique du contentieux.

 

Aujourd’hui, vous êtes Président du Conseil et Président Directeur Général. Parce que nous sommes en litige, je me suis abstenue de vous écrire. Je suis cependant persuadée que si nous avions été en contact plus tôt, les choses ne seraient pas allées aussi loin.

 

Ma fille Laura et moi-même, ainsi que la succession Shuster, n’avons rien fait d’autres que de faire valoir nos droits selon la loi sur les droits d’auteurs. Cependant, votre société a choisi de nous poursuivre, nous et l’avocat que nous avons désigné de longue date pour protéger nos droits.

 

Le 1er décembre, j’ai eu 93 ans. Je suis suffisamment âgée pour être votre mère. J’ai des petits-enfants. Malheureusement ma santé est fragile. Mon cardiologue a fourni une lettre destinée à vos avocats, dans laquelle il les informe que je souffre de problèmes cardiaques sérieux et que me forcer à faire une nouvelle déposition stressante, risque de provoquer une crise cardiaque ou une attaque. Je suis par ailleurs sous médicaments, dont les effets secondaires m’obligent à rester à proximité de mon domicile et de toilettes. Néanmoins vos avocats m’ont obligée à endurer une seconde déposition, en dépit du fait que dans cette affaire et j’avais au préalable témoigné durant une journée entière. Comme clairement, il n’y aurait rien eu de nouveau, leur intention était de me harceler.

 

Ma chère fille Laura est également très souffrante, sclérose, arthrite, glaucome, troubles rachidiens et fibromyalgie. Sa déposition a déjà été prise deux fois par vos avocats, en dépit de ses douleurs. Ses médecins ont fait des déclarations écrites, indiquant qu’elle ne pourrait pas subir une troisième déposition, cependant vos avocats ont insisté pour reprendre sa déposition, avec une intention de harcèlement également. Donc je vous demande de bien vouloir y réfléchir   –  Est-ce que ces violentes tactiques méchantes rencontrent votre approbation ? Pensez-vous réellement que les familles des créateurs de Superman devraient être traitées de cette façon ?

 

Comme vous le savez, DC et Warner Bros ont largement exploité à leur profit, pendant 72 ans, la merveilleuse création de Jerry et Joe. Superman est maintenant une franchise qui vaut un milliard de dollars et a été l’emblème de DC pendant tout ce temps.

 

Le but de cette lettre porte sur trois points :

Protester contre notre harcèlement, qui ne vous apportera que de l’animosité et la poursuite de la lutte.

Protester contre le harcèlement de notre avocat, accusé faussement de conduite malhonnête, dans l’intention de nous priver d’un conseiller juridique légal.

Vous faire prendre conscience que, dans la réalité, il s’agit d’une affaire de business et poursuivre les litiges pendant encore des années, bénéficie à vos avocats.

 

Ce n’est pas seulement une autre affaire. Le public et la presse s’intéressent à Superman et à nous, et se rendent compte de nos et de vos litiges. La solution, pour économiser du temps, des problèmes et des frais, est de changer de point de vue. Laura et moi-même devons légalement recevoir notre quote-part des profits générés par Superman depuis 1999. En réglant la totalité de la facture due, au même titre que vos autres factures, tout aurait été géré comme un business et non comme un procès qui entame sa 5e année.

 

Même si, sans aucun doute, vous allez soumettre cette lettre à vos avocats, la décision finale est vôtre. Votre image, tout comme la réputation de votre compagnie, reposent sur d’honorables et acceptables résultats et j’espère que vous vous investirez personnellement afin d’assurer à cette affaire un règlement convenable.

 

La courtoisie d’une réponse aimable et significative de votre part sera hautement appréciée.

 

Sincèrement,

Joanne Siegel

 

 

Articles sur le même thème

  1. Amy Adams endosse le rôle de Lois Lane
  2. Diane Lane, mère idéale de Superman pour Zack Snyder
  3. Kevin Costner dans ‘Superman’ de Zack Snyder ?
  4. Zack Snyder aux commandes du ‘Superman’ Reboot
  5. Les acteurs confirmés au casting (The Dark Knight Rises, Superman, The Hunger Games, La Gueres des Boutons…)

 

Commentaires

A la Une

César 2023 : La liste des nommés

Les nominations de la 48e cérémonie des César font la part belle à L’Innocent et à La Nuit du 12,… Lire la suite >>

Les nommés aux Oscars 2023

C’est ce mardi 24 janvier que l’Académie des Oscars a révélé sa sélection pour sa 95e cérémonie. Grand favori de… Lire la suite >>

Une série sur Buster Keaton en préparation avec Rami Malek, par le réalisateur de The Batman

Un projet de série sur la vie de Buster Keaton réalisé par Matt Reeves, avec Rami Malek dans le rôle-titre,… Lire la suite >>

Tron 3 : Un nouveau film en route avec Jared Leto et le réalisateur de Maléfique 2

Après une première tentative de suite à Tron : L’Héritage par Joseph Kosinski, Disney confirme la mise en chantier de… Lire la suite >>

Mort de Gina Lollobrigida (1927-2023)

L’actrice italienne star des années 1950 nous a quittés ce 16 janvier 2023 à l’âge de 95 ans.    … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 AVATAR : LA VOIE DE L'EAU 719 221 6 8 388 607
2 BABYLON 508 796 1 508 796
3 LA GUERRE DES LULUS 200 047 1 200 047
4 TIRAILLEURS 176 551 3 914 457
5 LE CHAT POTTE 2 : LA DERNIERE QUETE 148 313 7 2 465 668
6 LE CLAN 101 291 1 101 291
7 LES CYCLADES 96 097 2 266 479
8 YOUSSEF SALEM A DU SUCCES 72 216 1 72 216
9 LES BANSHEES D'INISHERIN 50 952 4 321 624
10 L'EMPRISE DU DEMON 48 248 2 133 316
11 L'IMMENSITA 46 659 2 138 565
12 FESTIVAL CINEMA TELERAMA (2023) 38 554 1 38 554
13 M3GAN 37 969 4 452 376
14 TEMPETE 33 534 5 668 886
15 NOSTALGIA 23 642 3 132 148
16 CARAVAGE 22 258 4 239 990
17 NOS SOLEILS 20 951 1 20 951
18 LA CONSPIRATION DU CAIRE 20 533 13 518 626
19 TERRIFIER 2 19 362 2 53 451
20 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 19 109 11 3 634 550

Source: CBO Box office

Nos Podcasts