Grace de Monaco

.

Olivier Dahan et Nicole Kidman Grace de MonacoOn comprend mieux désormais les raisons du report de la sortie de GRACE DE MONACO. Le réalisateur Olivier Dahan se voit déposséder de son œuvre au travers du montage définitif par son distributeur aux Etats-Unis la Weinstein Company. Next Libération a rencontré le cinéaste dans un studio de mixage où il travaillait sur le clip d’Elvira Le Minimum. Olivier Dahan explique que le report de GRACE DE MONACO « n’a quasiment rien à voir avec le film. Ce n’est qu’une histoire d’argent, une question de stratégie de sortie, de millions de dollars, des choses comme ça. Ça n’a rien à voir avec le cinéma. Enfin ça a tout à voir avec le cinéma en tant qu’industrie. Ils veulent un film commercial, c’est-à-dire au ras des pâquerettes, en enlevant tout ce qui dépasse, tout ce qui est trop abrupt, en enlevant tout ce qui est cinéma, tout ce qui fait la vie. Il manque plein de choses. Et les décisions ne sont prises que par rapport au marketing, à la sortie, etc. Tout ce qui est chiant en fait, et vient polluer un film, que par ailleurs d’autres gens ont vu, et aiment beaucoup. C’est un problème d’ego mal placé, une histoire de manipulation et de pouvoir. Pas de cinéma au sens strict. Le cinéma est très secondaire dans tout ça, d’où mon désintérêt qui commence à venir pour ce film. »

 

Il révèle également que la bande annonce qui circule n’a pas été montée par lui mais par le distributeur qui s’est emparé indûment et à l’insu du réalisateur des rushes du film, auxquels il n’a pas le droit d’accéder. Le cinéaste est d’autant plus en colère qu’il n’a pas choisi de faire un film hollywoodien, car dans ce cas « j’aurais su à quoi m’attendre, je sais comment ça se passe : au bout de trois versions, si ça ne convient pas, vous dégagez du banc de montage, et c’est le producteur qui s’en charge ». Mais son film est FRANÇAIS – produit par Pierre-Ange Le Pogam, Uday Chopra et Arash Amel – et par conséquent il n’y a aucune raison pour l’intrusion du distributeur dans le scénario. Donc aujourd’hui il existe deux versions : celle d’Olivier Dahan et celle de la TWC que le cinéaste « trouve catastrophique ». Le réalisateur, qui peut en arriver à retirer son nom au générique de GRACE DE MONACO veut cependant résister et se battre pour éviter pour que « ça fasse jurisprudence » comme il le précise dans son interview.

 

Pour mémoire, après avoir distribué THE ARTIST (notre critique), Harvey Weinstein a acheté les droits de distribution du biopic d’YVES SAINT LAURENT de Jalil Lespert, produit par Wassim Beji, via sa société WY productions.

Commentaires

A la Une

Blacula revient d’entre les morts dans une nouvelle version

La MGM et les producteurs Deon Taylor et Roxanne Avent Taylor préparent une relecture de Blacula, classique de l’horreur et… Lire la suite >>

Colin Farrell et Rachel Weisz dans une relecture du mythe œdipien de Todd Solondz

Après The Lobster de Yorgos Lanthimos, Colin Farrell et Rachel Weisz vont se retrouver dans le nouveau film cauchemardesque et… Lire la suite >>

Zoë Kravitz passe à la réalisation avec Pussy Island

Zoë Kravitz fera ses débuts derrière la caméra avec Pussy Island, qui mettra en vedette Channing Tatum dans la peau… Lire la suite >>

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts