La chambre interdite de Guy Maddin et Eva Johnson: critique

Publié par Charles Amenyah le 8 décembre 2015

Synopsis : Dans le sous-marin SS Plunger, l’oxygène se fait rare. Le compte à rebours vers une mort certaine est enclenché. L’équipage cherche en vain le capitaine, le seul capable de les sauver. Soudain, de manière improbable, un bûcheron perdu arrive parmi eux et leur raconte comment il a échappé à un redoutable clan d’hommes des cavernes. Sa bien-aimée à été enlevée par ces hommes féroces, et il est prêt à tout pour la sortir de là. Embarquez dans le SS Plunger et faites le tour du monde des paysages oniriques, dans un tourbillon d’aventures peuplées de femmes fatales, de fous à lier et d’amoureux transis.

 

♥♥♥♥♥

 

La Chambre interdite - affiche

La Chambre interdite – affiche

Œuvre complexe et véritable imbroglio scénaristique, La Chambre Interdite nous fait suivre les aventures hors-norme de Césaré (Roy Dupuis), Margot (Clara Furey) et de bien d’autres personnages fantasques. Ce récit à tiroirs implique d’évoquer d’abord le projet Séances, une centaine de courts-métrages écrits par Guy Maddin et John Ashbery et réalisés en public aux quatre coins du globe. Des tournages en live (nommés Spiritismes) ont ensuite eu lieu au Centre Pompidou à l’occasion d’Un Nouveau Festival en 2012, ou encore au Centre Phi à Montréal. La Chambre interdite est donc le fruit de l’imbrication de ces courts. Séances a, quant à lui, pour vocation de devenir un site Internet en perpétuel mouvement, proposant aux internautes de visionner des bribes aléatoires de ces films. La Chambre Interdite relève ainsi du fantomatique. Certains grands réalisateurs – de Murnau à Lang en passant par Hitchcock – ont dû abandonner des films au cours de leurs carrières pour diverses raisons. Mais si certaines de ces bandes ont été détruites, d’autres attendaient d’être invoquées par un grand nostalgique. Un décor évoquant un cabinet de voyance a été installé au Centre Pompidou pour le tournage ; Mathieu Amalric (Thadeus M.), Charlotte Rampling (la mère du palefrenier), Maria de Medeiros (La mère aveugle) ou encore Amira Casar (Mrs M.) ont pris part à ces véritables séances occultes. Sous la direction de Guy Maddin, les acteurs sont entrés dans de véritables transes, au milieu de décors hétéroclites ; on passe aisément d’une grotte humide à un intérieur cossu dont l’ameublement est peu commun.

 

La Chambre InterditeLa Chambre InterditeLa Chambre InterditeLa Chambre Interdite

 

Si la lenteur du récit s’étend néanmoins trop en longueur, il en résulte une œuvre pleine de folie et de mélancolie, qui nous plonge parfois dans des terreurs enthousiasmantes. La Chambre Interdite est à l’image de son décor phare, le sous-marin SS Plunger, qui multiplie à volonté les immersions visuelles et sonores. Tout semble se dérouler dans une sorte d’au-delà cinématographique. Les palettes de couleurs employées – de l’orange desséchée aux couleurs ocres et taupes – évoquent l’oubli et la décrépitude. Parfois, un brouillard trouble et inquiétant insiste sur l’impression d’évanescence qui domine l’œuvre jusque dans ses dialogues, écrits en collaboration avec le célèbre poète américain John Ashbery, connu pour ses inspirations surréalistes. Protéiformes, ces « films fantômes » se fondent admirablement entre eux. Et si l’esthétique paraît brouillonne, elle révèle en dernière instance une certaine unité stylistique. Car tout – des regards perdus des acteurs à l’instabilité des couleurs, en passant par les effets de sursaturation – donne l’impression d’une photo anonyme retrouvée en vidant un grenier. D’où la dimension presque fétichiste de l’œuvre, qu’on apprécie d’ailleurs davantage pour sa texture visuelle que pour le message qu’elle transmet. Car La Chambre Interdite questionne bien plus qu’elle n’apporte de réponses ; elle ouvre une fenêtre sur nos errements, nos espoirs et nos douleurs, laissant à chacun la liberté de trouver ce qu’il souhaite dans cette contemplation.

 

 

  • LA CHAMBRE INTERDITE réalisé par Guy Maddin et Eva Johnson en salles le 16 décembre 2015
  • Avec : Maria de Medeiros, Mathieu Amalric, Udo Kier, Amira Casar, Sliman Dazi, Jean-François Stévenin, Jacques Nolot, Géraldine Chaplin, Adèle Haenel, Charlotte Rampling, Ariane Labed, Roy Dupuis, Clara Furey, André Wilms, Louis Negin…
  • Scénario : Guy Maddin, Eva Johnson, Robert Kotyk
  • Production : Phoebe Greenberg, Penny Mancuso, Phyllis Laing, David Christensen
  • Photographie : Stéphanie Weber-Biron
  • Directeur artistique : Galen Johnson
  • Montage : John Gurdebeke
  • Conception artistique : Brigitte Henry, Chris Lavis, Maciek Szczerbowski
  • Costumes : Julie Charland, Yso South
  • Distribution : Ed distribution
  • Durée : 1h59


Commentaires

A la Une

Première bande annonce de Ghostbusters Afterlife de Jason Reitman

Après un teaser et des détails récemment dévoilés par Jason Reitman, voici le premier trailer officiel de Ghostbusters Afterlife. Un… Lire la suite >>

Wonder Woman 1984 : Diana Prince revient dans un trailer aux couleurs 80’s

Après un premier teaser qui montrait Diana Prince jouant du lasso au beau milieu d’une tornade d’action, le trailer officiel… Lire la suite >>

Mad Max – Fury Road : George Miller en dit un peu plus sur la suite de la saga

Dans une interview récente, George Miller a donné de nouvelles informations sur la suite à Mad Max : Fury Road, qu’il… Lire la suite >>

Star Trek – Picard : de nouveaux détails sur la série

La série Star Trek consacrée au célèbre Capitaine Jean-Luc Picard se dévoile davantage au Comic-Con de São Paulo.    … Lire la suite >>

The Batman : Peter Sarsgaard rejoint le casting

L’acteur américain Peter Sarsgaard va jouer dans la nouvelle version de Batman concoctée par Matt Reeves.       Le… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA REINE DES NEIGES II 1 435 442 2 3 572 709
2 LES MISERABLES 383 748 2 943 126
3 JOYEUSE RETRAITE ! 287 427 2 764 543
4 A COUTEAUX TIRES 283 889 1 283 889
5 J'ACCUSE 263 696 3 1 150 258
6 LE MANS 66 178 643 3 859 501
7 LAST CHRISTMAS 133 658 1 133 658
8 GLORIA MUNDI 128 391 1 128 391
9 CHANSON DOUCE 111 704 1 111 704
10 LA BELLE EPOQUE 107 492 4 1 171 917

Source: CBO Box office

Nos Podcasts