Série / House of the dragon : critique

Publié par CineChronicle le 26 octobre 2022

Synopsis : L’histoire de la famille Targaryen, près de 200 ans avant les événements de « Game Of Thrones ». Alors que le Roi Viserys règne sur Westeros, la question de sa succession inquiète. Sans progéniture mâle, qui prendra sa suite ? Avec pas moins de 10 dragons adultes sous leur contrôle, les Targaryen dominent le Royaume des Sept Couronnes depuis fort longtemps. La seule puissance capable de les renverser est la Maison Targaryen elle-même. Les tensions, trahisons et jalousies qui secouent le clan en interne leur seront-elles fatales ?

♥♥♥♥

 

House of the Dragon - affiche

House of the Dragon – affiche

Après la réception houleuse des deux dernières saisons de Game of Thrones, le pari d’HBO consistant à relancer une série dans l’univers de George R. R. Martin était indéniablement risqué. Plus encore que de bénéficier de l’aura d’une licence extrêmement populaire, le projet porté par la première saison de House of the Dragon vise à regagner la confiance d’un public devenu méfiant. Mais si cette nouvelle série emprunte beaucoup à son prédécesseur, au point d’en recycler le générique et l’un de ses réalisateurs iconiques, Miguel Sapochnik, elle s’en éloigne aussi suffisamment pour trouver sa propre identité. À la narration temporellement ramassée et spatialement éparpillée de Game of Thrones succède l’exact opposé, à savoir une histoire couvrant plusieurs décennies et se limitant à quelques lieux restreints. Bien qu’il soit à nouveau question d’une lutte pour le Trône de fer, celle-ci est plus feutrée, faite de complots courtisans et de mariages arrangés, tandis que le conflit ouvert est constamment repoussé à la marge. À ce titre, il est amusant de noter que si la série ne représente que des jeux politiques, elle réussit aussi à ne jamais se faire politique elle-même. Les concurrents n’ont d’autre aspiration que le pouvoir lui-même, sans que des divergences dans la manière de régner ne soient évoquées. Les seigneurs se trahissent entre eux alors que le peuple n’existe que comme une masse uniforme de gueux en haillons.

 

House of the Dragon

House of the Dragon

 

Là où la série trouve plus de substance, c’est dans le traitement de ses personnages féminins. D’innombrables mariages et accouchements rythment les dix épisodes, et c’est d’ailleurs sur une mort en couche que se clôt le premier, comme la cause originelle du désastre à suivre. La question de la naissance, naturellement au coeur d’un récit d’héritage, est filmée de manière particulièrement matérielle, jusqu’à une certaine complaisance vis-à-vis de la souffrance féminine.

 

Puisque House of the Dragon raconte la lente déliquescence d’une dynastie anéantie par la faiblesse de ses ultimes représentants, voir ces mères qui enfantent à répétition pour soutenir un édifice qui s’écroule comme on alimenterait en charbon le moteur d’un train fonçant vers le vide ajoute nettement au tragique de l’ensemble. Car c’est bien de tragédie qu’il est question. Là où le scénario Game of Thrones semblait se plier au bon vouloir de ses personnages, House of the Dragon adopte une forme narrative plus classique.

 

House of the Dragon

House of the Dragon

 

Cela ne l’empêche pas de surprendre. Et alors que les premiers épisodes laissent présager une intrigue convenue faite de méchants et de gentils, la division est rapidement brouillée. Les héros révèlent bien vite leurs parts d’ombre, tandis que les antagonistes gagnent progressivement en sympathie. La série renoue donc ici avec le charme de son aînée, son imprévisibilité, tout en réussissant l’exploit de produire de nouveaux personnages tout aussi marquants, servis par un casting exemplaire (à commencer par Matt Smith, Paddy Considine ou encore Milly Alcock dont le départ à mi-saison, pour des raisons d’âge, se fait quelque peu regretter).

 

Le pari d’HBO est donc tenu, même s’il lui reste encore à maintenir sa qualité sur la durée. Il est toutefois permis de rester sur ses gardes : la chute de Game of Thrones était due à l’avance que la série avait pris sur les romans, or le second tome de Fire and Blood n’ayant pas encore été publié, il n’est pas absurde de craindre une nouvelle disgrâce. Toujours est-il que pour l’instant, le show surpasse largement les attentes qu’il pouvait susciter.

 

Joffrey Liagre

 

 

 

  • HOUSE OF THE DRAGON
  • Diffusion : Du 21 août au 21 octobre 2022
  • Chaînes / Plateformes : HBO Max / OCS
  • Créateurs : Ryan J. Condal et George R. R. Martin
  • Avec : Milly Alcock, Olivia Cooke, Emma d’Arcy, Rhys Ifans, Matt Smith, Fabien Frankel, Paddy Considine, Graham McTavish, Bill Paterson, Eve Best, Steve Toussaint, Jefferson Hall, Emily Carey…
  • Saison : 1
  • Durée : 10 épisodes de 60 minutes

 

Commentaires

A la Une

Ang Lee va réaliser un biopic sur Bruce Lee, avec son propre fils dans le rôle principal

Le réalisateur de Tigre et Dragon et de L’Odyssée de Pi est annoncé aux commandes d’un biopic sur Bruce Lee,… Lire la suite >>

Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 : Une bande-annonce pour la conclusion de la trilogie spatiale de Marvel

La dernière aventure des Gardiens de la galaxie se dévoile à travers une première bande-annonce.       Depuis la… Lire la suite >>

Indiana Jones et le Cadran de la Destinée : Premier trailer pour le cinquième opus de la saga

Le nouveau film Indiana Jones se révèle à travers une première bande-annonce entre nostalgie et grande aventure.      … Lire la suite >>

Easy Rider : Une nouvelle version du film culte en préparation

Plus de cinquante ans après sa sortie, Easy Rider de Dennis Hopper avec Peter Fonda et Jack Nicholson pourrait avoir… Lire la suite >>

Copenhagen Cowboy : Un nouveau trailer coloré et énigmatique pour la série de Nicolas Winding Refn

La nouvelle série du réalisateur de Drive, à destination de Netflix, se dévoile un peu plus à travers une envoûtante… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BLACK PANTHER : WAKANDA FOREVER 392 564 3 2 810 290
2 SIMONE - LE VOYAGE DU SIECLE 201 751 7 2 024 616
3 COULEURS DE L'INCENDIE 129 914 3 620 671
4 LE MENU 124 279 1 124 279
5 RESTE UN PEU 113 050 2 265 745
6 LES MIENS 98 004 1 98 004
7 MASCARADE 77 221 5 798 310
8 LES FEMMES DU SQUARE 66 258 2 172 086
9 ARMAGEDDON TIME 60 612 3 309 249
10 NOVEMBRE 58 451 8 2 298 497

Source: CBO Box office

Nos Podcasts