Le combat de Martin Scorsese

Publié par Nathalie Dassa le 8 juin 2010

_

Conférence de presse de la WCF à Cannes en 2009, de gauche à droite : Efe Cakarel (président de The Auteurs), Kent Jones (écrivain US et directeur executif de la WCF), Martin Scorsese (président de la WCF), Chris Hyams (fondateur de B.Side) et Peter Becker (président de Criterion)

Martin Scorsese poursuit sa lutte ardue avec la World Cinema Foundation, qui a pour vocation de sauvegarder le patrimoine cinématographique mondial dans les pays en voie d’émergence.

 

 

 

 

Chaque année, Martin Scorsese profite du Festival de Cannes pour présenter les avancées conséquentes de la World Cinema Foundation depuis sa création en 2007. Ces dernières années, les films se détériorent et de nouvelles problématiques viennent avec les questions de technologie. Cette association, à but non lucratif, arbore sa troisième année sous de bons auspices. Sept films ont été restaurés et d’autres sont en cours, par le Service des Archives du Cinéma de Bologne en Italie. Elle regroupe aujourd’hui plus d’une quinzaine de réalisateurs internationaux, des ayants droits, des financiers majeurs tels Georgio Armani et Cartier…

_

L’arrivée de nouveaux partenaires en 2009 permettent de rendre les films accessibles à travers le monde : The Auteurs, cinémathèque virtuelle et réseau social qui rassemble les cinéphiles du monde entier, et B-Side, fournisseurs d’accès qui facilite la construction du site de la Fondation et contribue à coordonner le réseau de distribution des films.

_

De son côté, la cinémathèque virtuelle Criterion a donné son accord pour distribuer ses titres sur DVD. Aux États-Unis, l’accent est mis principalement sur certains genres (le réalisme, la nouvelle vague française) ; à noter aussi qu’il est difficile d’acquérir les droits des films provenant d’Afrique, d’Amérique Latine, d’Asie et d’Europe Centrale. Deux cent festivals, dont le Festival de Cannes, collaborent avec la Fondation et permettent d’établir des contacts essentiels et décisifs.

_

L’important pour la Fondation est d’avoir accès à des films qui ont été négligés. Les œuvres complètes telles Greed d’Erich Von Stroheim de 1925, The rogue song, premier film parlant de Laurel & Hardy ou encore Mickey & Nicky de la scénariste et réalisatrice Elaine May ont été soit tronquées, soit perdues ou détruites : « Si on arrive à toucher une personne sur cent, une personne sur mille, on aura réussi » précise Martin Scorsese « La restauration de ces films est importante à condition que le public puisse les voir ! ».

_

Depuis le 15 mai 2009 – date de la conférence de presse au Festival de Cannes – les quatre films restaurés et projetés à Cannes Classics sont disponibles gratuitement à l’échelle planétaire : The Red Shoes de Michael Powell et Emeric Pressburger (1948), The mummy de Shadi Abdel Salam (Egypte, 1969), A Brighter summer day d’Edward Yang (Taïwan, 1991) et Redes d’Emilio Gomez Muriel (Mexique, 1936).

_

Un résultat révolutionnaire !

 

(archive©ND – article paru sur scénaristes.biz en 2009)

Commentaires

A la Une

Ambulance : Bande-annonce explosive pour le prochain Michael Bay

Michael Bay prend d’assaut les rues de L.A aux côtés de Jake Gyllenhaal et Yahya Abdul-Mateen II dans un thriller… Lire la suite >>

Une première bande-annonce pour Uncharted

Après de nombreux reports pour cause de pandémie et des images volés sur Internet, Uncharted donne des nouvelles avec un… Lire la suite >>

Paradise Highway : Juliette Binoche rejoint Morgan Freeman au casting

Lionsgate a annoncé la présence des deux acteurs dans un thriller sur le milieu des chauffeurs routiers.      … Lire la suite >>

The Great : Un trailer pour la saison 2

La série d’Hulu revient le 19 novembre après une première saison acclamée par la critique et qui accueillera Gillian Anderson… Lire la suite >>

Being the Ricardos : Amazon diffuse les premières images

Porté par Nicole Kidman et Javier Bardem, le prochain film d’Aaron Sorkin sur l’envers du décor de la série I… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 MOURIR PEUT ATTENDRE 778 195 2 2 163 053
2 EIFFEL 408 803 1 408 803
3 LE LOUP ET LE LION 199 085 1 199 085
4 DUNE 186 954 5 2 655 361
5 LA FAMILLE ADDAMS 2 : UNE VIREE D'ENFER 156 133 1 156 133
6 LE DERNIER DUEL 147 221 1 147 221
7 JULIE (EN 12 CHAPITRES) 67 515 1 67 515
8 BOITE NOIRE 67 148 6 1 037 372
9 BAC NORD 63 773 9 2 104 377
10 SHANG-CHI ET LA LEGENDE DES DIX ANNEAUX 38 809 7 1 343 241

Source: CBO Box office

Nos Podcasts