Les critiques n’ont pas été tendres avec le second long-métrage de Madonna, ‘W.E.’, présenté hors compétition à la Mostra de Venise, avec Andrea Riseborough, James D’Arcy, Abbie Cornish et Oscar Isaac.

 

 

Après un essai non transformé dans la réalisation avec Obscénité et Vertu, Madonna repasse derrière la caméra pour donner son point de vue sur l’histoire d’amour entre l’américaine divorcée deux fois Wallis Simpson et Edouard VIII, qui a conduit le Royaume Uni à une crise constitutionnelle grave obligeant le roi à abdiquer en 1936. Le sujet avait été évoqué dans le long métrage Le Discours d’un Roi qui a remporté quatre oscars l’année dernière. Mais les critiques dans l’ensemble ont été sévères en ce qui concerne le scénario, la réalisation et la direction d’acteurs. Madonna explique lors de la conférence de presse que les recherches et la co-écriture de l’intrigue avec Alek Keshishian (In Bed With Madonna) ont duré trois ans. Le scénario avait pour ambition de suivre deux histoires : la romance entre Wallis Simpson et le prince Edouard d’Angleterre dans les années 1930 et celle contemporaine de Wally Winthrop – fascinée par l’histoire du duc et de la duchesse de Windsor – avec Evgeni, vigile chez Sotheby. Les reproches importants faits, sont entre autres d’avoir occulté les amitiés pronazies de Wallis Simpson, considérées comme rumeurs infondées. Selon les critiques, cette ignorance des faits peut s’expliquer par un choix délibéré de ne relater que le côté sympathique de l’histoire d’amour. Mais même s’il ne s’agit pas d’un film historique, il semble tout de même difficile d’ignorer que le couple a été reçu par Hitler en 1937 dans son nid d’aigle à Berchtesgaden.

 

Madonna avec Andrea Riseborough et Abbie Cornish à la présentation de W.E - 68e Mostra de Venise

Les qualificatifs qui ressortent des analyses du film sont ‘artificiel et faisandé’, ‘stupide et oubliable’, ‘les sentiments, l’amour, la peur, la trahison et la solitude, sont décrits de façon élémentaire’, ‘involontairement drôle’,  ‘faibles performances des acteurs’. Cependant cette nouvelle réalisation est tout de même considérée dans l’ensemble de meilleure qualité que le premier film de Madonna Obscénité et Vertu et la presse anglophone parle d’une luxueuse histoire d’amour, dans des décors somptueux et des costumes fabuleux de précision grâce au travail d’Arianne Phillips (A Single Man de Tom Ford). Madonna explique dans la conférence de presse, qu’elle souhaitait insister sur le fait que l’environnement riche, beau, glamour et décadent dans lequel le duc et la duchesse vivaient, n’était pas pour autant synonyme de bonheur. Certaines critiques ont également pointé le choix peu judicieux de la bande-son. Cependant, la prestation de l’actrice Andrea Riseborough dans le rôle de Wallis Simpson a été très remarquée.

 

Si Madonna est toujours incontestablement considérée comme ‘la reine de la pop’, il est évident que ses tentatives au cinéma sont loin d’être probantes. La presse a également noté de curieux remerciements dans le générique du film envers Cartier, John Galliano et Leni Riefenstahl, photographe allemande et réalisatrice de films de propagande nazie. Lorsque les frères Weinstein ont acheté les droits de distribution, ils étaient très optimistes sur les qualités de Madonna en tant que réalisatrice et envisageaient, à l’instar du Discours d’un Roi, une course pour la sélection aux oscars. Mais les résultats de la projection à Venise vont remettre en question la politique d’investissements marketing du film. Ils devraient se rabattre sur le film français en noir et blanc de Michel Hazanavicius THE ARTIST acheté lors du Festival de Cannes et le biopic de Margareth Thatcher THE IRON LADY aussi acheté à Cannes. W.E. réalisé avec un budget inférieur à 35 M$, attendu aux Etats-Unis le 9 décembre 2011, n’a pas encore de distributeurs en France.

 

 

 

Articles sur le même thème

  1. W.E. : Les Weinstein ont acquis les droits US du nouveau film de Madonna
  2. Premier trailer de The Iron Lady avec Meryl Streep
  3. The King’s Speech a ému Elizabeth II d’Angleterre
  4. The Artist : les Weinstein bientôt acquéreurs des droits de distribution US
  5. Palmarès SAG, DGA et PGA Awards 2011

 

Commentaires

A la Une

Blacula revient d’entre les morts dans une nouvelle version

La MGM et les producteurs Deon Taylor et Roxanne Avent Taylor préparent une relecture de Blacula, classique de l’horreur et… Lire la suite >>

Colin Farrell et Rachel Weisz dans une relecture du mythe œdipien de Todd Solondz

Après The Lobster de Yorgos Lanthimos, Colin Farrell et Rachel Weisz vont se retrouver dans le nouveau film cauchemardesque et… Lire la suite >>

Zoë Kravitz passe à la réalisation avec Pussy Island

Zoë Kravitz fera ses débuts derrière la caméra avec Pussy Island, qui mettra en vedette Channing Tatum dans la peau… Lire la suite >>

Wild West : le nouveau vivier français du cinéma de genre

Cette nouvelle société de production, installée dans le sud-ouest de la France, va se consacrer entièrement aux films et séries… Lire la suite >>

Ned Beatty, acteur dans Délivrance, Network et Superman, nous a quittés

Disparu le 13 juin 2021 à l’âge de 83 ans, c’est en tant que second rôle que Ned Beatty se… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 CONJURING : SOUS L'EMPRISE DU DIABLE 665 476 1 665 476
2 NOMADLAND 125 027 1 125 027
3 LE DISCOURS 121 740 1 121 740
4 THE FATHER 93 583 3 385 143
5 ADIEU LES CONS 88 201 34 1 683 963
6 DEMON SLAYER - KIMETSU NO YAIBA - LE FILM :... 49 311 4 659 599
7 TOM & JERRY 42 542 4 461 621
8 NOBODY 41 594 2 122 034
9 LES BOUCHETROUS 41 435 3 189 754
10 CHACUN CHEZ SOI 40 025 2 129 066

Source: CBO Box office

Nos Podcasts