Daniel Pennac et Nicolas Bary Au Bonheur des Ogres

Daniel Pennac et Nicolas Bary pour Au Bonheur des Ogres

À l’occasion de la sortie au cinéma d’Au Bonheur des Ogres ce mercredi 16 octobre, CineChronicle a été convié à participer à une table ronde avec Daniel Pennac et Nicolas Bary. Rencontre en quatre questions avec le romancier qui pose son regard sur l’adaptation du premier tome de sa saga populaire paru dans les années 80.

 

 

 

Au Bonheur des Ogres - affiche

Au Bonheur des Ogres – affiche

CineChronicle : Vous avez refusé beaucoup de propositions d’adaptation. En quoi celle de Nicolas Bary était différente ?

Daniel Pennac : Parce qu’il y avait une « prime à l’enthousiasme », c’était très instinctif. J’étais dans un théâtre où je lisais Bartleby d’Herman Melville, une nouvelle sur le non-désir radical. Et un jour en sortant de ce même théâtre, ce fou-furieux me saute dessus en me disant « Je veux faire Au Bonheur des ogres !!». Le désir total. Alors que je parlais de non-désir, je lui ai donc dit « Si tu veux le faire, fais-le ». C’est vraiment son enthousiasme qui m’a séduit.

 

CC : Les autres propositions n’étaient pas enthousiastes ?

DP : Non elles étaient très préparées et pas si nombreuses que cela. Les personnes se heurtaient souvent dans la réalisation à la question du grand magasin. C’était apparemment un problème pour eux. Nicolas m’a montré ses deux courts-métrages et je lui ai donné ma bénédiction. Mais c’est vraiment l’enthousiasme qui a primé. C’est comme pour Ernest et Celestine. Le réalisateur avait 20 ans quand il a démarré le projet et il débordait d’enthousiasme. Chez Nicolas, c’était aussi effarant. D’ailleurs, si j’avais voulu l’en empêcher, je n’aurais pas pu.

 

CC : A Quel stade de sa fabrication avez-vous découvert le film et quelle a été votre réaction ?

DP : Je suis allé une première fois voir le tournage au Luxembourg. C’était pour la scène de fin. Et n’y connaissant rien au cinéma, j’ai découvert une armée dirigée par le général Nicolas Bary. Un général très gai et détendu qui ne prend jamais la pose, se comporte avec tout le monde de la même manière et s’arrange toujours à ce que, malgré le nombre de prises, les comédiens gardent leur calme. C’est véritablement quelque chose que je ne saurai jamais faire.

 

CC : Et qu’avez-vous pensé du film terminé ?

DP : Ce qui m’a frappé, c’est le rythme du film. Je me suis dit qu’il possédait un rythme narratif fidèle au livre. Tout va assez vite comme dans le roman. Bien sûr il y a évidemment des différences générationnelles. Les enfants de 1985 ne parlaient pas comme Nicolas les fait parler aujourd’hui. Un auteur n’a pas d’image rétinienne mais une image mentale de ses personnages. Il a beau dire, écrire que Thérèse est un sac d’os et qu’elle est absolument électrique, on ne peut pas faire chose du point de vue des images. Et avec les qualificatifs utilisés dans mon livre pour décrire Thérèse, personne ne pouvait s’en servir pour passer de l’un à l’autre. Malgré tout, Thérèse est inspirée d’une amie qui lisait dans les lignes de la main et nous prédisait à tous des destins effroyables ! Et découvrir cette jolie Thérèse dans le film [jouée par Armande Boulanger], qui n’a rien à voir avec celle de mon image mentale, m’a bien plu.

.

.

Propos recueillis par Nicolas Christian

.

.

>> NOTRE CRITIQUE D’AU BONHEUR DES OGRES <<

 

 

AU BONHEUR DES OGRES en salles le 16 octobre 2013 distribué par Pathé, avec Raphaël Personnaz, Bérénice Béjo, Guillaume de Tonquédec, Emir Kusturica, Thierry Neuvic, Mélanie Bernier, Dean Constantin, Marius Yelolo, Bruno Paviot, Alice Pol.

 .

 .

Commentaires

A la Une

Maestro : Carey Mulligan rejoint Bradley Cooper pour son prochain film sur Leonard Bernstein

Attendu sur Netflix, le deuxième long métrage de Bradley Cooper sur Leonard Bernstein ajoute à son casting la douce Carey… Lire la suite >>

Le grand Michael Lonsdale est mort à 89 ans

Acteur aussi prolifique que talentueux, Michael Lonsdale nous a quittés ce lundi 21 septembre 2020. Retour sur une carrière et… Lire la suite >>

James Bond : Tom Hardy pour remplacer Daniel Craig ?

C’est la rumeur qui a affolé les internautes sur la toile ce samedi 19 septembre. L’acteur britannique pourrait être en… Lire la suite >>

Roger Carel, véritable légende du doublage, s’est éteint à 93 ans

Disparu le 11 septembre 2020, Roger Carel interpréta les voix de certains des plus grands personnages du cinéma et de… Lire la suite >>

Tatiana Maslany sera She-Hulk dans la série Disney+

L’actrice canadienne incarnera la cousine de Hulk dans la nouvelle série de la plateforme dont la réalisation a été confiée… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 TENET 210 615 4 1 825 086
2 ANTOINETTE DANS LES CEVENNES 173 550 1 173 550
3 LA DARONNE 92 952 2 223 512
4 LES CHOSES QU'ON DIT, LES CHOSES QU'ON FAIT 77 092 1 77 092
5 LE BONHEUR DES UNS... 70 841 2 165 952
6 ANTEBELLUM 62 552 2 147 765
7 J'IRAI MOURIR DANS LES CARPATES 50 838 1 50 838
8 EFFACER L'HISTORIQUE 43 660 4 481 640
9 PETIT PAYS 43 394 4 263 535
10 LES NOUVEAUX MUTANTS 35 215 4 315 027

Source: CBO Box office

Nos Podcasts