RIP Georges Lautner

Publié par Nathalie Dassa le 23 novembre 2013

Georges Lautner1

 

 

Les Tontons Flingueurs affiche« Mais dis donc, on n’est quand même pas venus pour beurrer les sandwichs ! » Triste week-end ! Le papa des Tontons Flingueurs s’est éteint à Paris à la suite d’une ‘longue maladie’ ce vendredi 22 novembre 2013. L’annonce a été faite par son ami et ancien cascadeur Rémy Julienne. Il avait 87 ans. En 60 ans de carrière avec plus de 40 films à son actif, le réalisateur et scénariste Georges Lautner, né le 24 janvier 1926 à Nice, a signé certains des plus grands films qui ont façonné l’histoire du cinéma populaire français en dirigeant les plus grandes stars comme Bernard Blier, Jean-Paul Belmondo, la splendide Mireille Darc, Francis Blanche, Lino Ventura, Jean-Pierre Marielle, Michel Constantin, Alain Delon, Jean Yanne, Pierre Richard ou encore Michel Galabru…

 

Après son premier long-métrage La Môme aux boutons en 1958, on lui doit ainsi pléthores d’œuvres cultes. Mais cette figure mythique et incontournable bâtit son nom et connaît la consécration grâce à sa collaboration avec le plus génial des scénaristes/dialoguistes Michel Audiard dans Les Tontons Flingueurs en 1963. Ce bijou de comédie de gangsters franchouillard, adapté du roman Grisbi or not Grisbi d’Albert Simonin, est une rafale de répliques cultes pendant près de 2h qui resteront à jamais ancrées dans la mémoire collective. Il disait pourtant ne jamais avoir bien compris « le miracle des Tontons Flingueurs à travers les âges ». D’après lui « le petit Jésus » avait dû se pencher sur le film et « devait avoir envie de se marrer ». Ce tandem légendaire détonant a livré par la suite plusieurs pépites du genre comme entre autres les plus illustres Les Barbouzes (1964) et Ne Nous fâchons pas (1966).

 

Le Professionnel afficheS’il signe les polars Les Seins de Glace (1974) et Mort d’un Pourri avec Alain Delon (1977), c’est le début d’un nouveau tandem de choc et d’une grande amitié dès 1978 avec Jean-Paul Belmondo dans Flic ou Voyou, également écrit par Audiard. Le cinéaste enchaîne ainsi des succès commerciaux comme Le Guignolo (1980), particulièrement Le Professionnel (1981), toujours écrit par Audiard avec le score mythique de Sergio Leone, et Joyeuses Pâques (1984). Vers la fin de sa brillante carrière, il met en scène Patrick Bruel dans le drame La Maison Assassinée (1987) avant de retrouver Jean-Paul Belmondo pour son tout dernier film, L’Inconnu dans la maison en 1992, adapté de l’oeuvre éponyme de Georges Simenon.

.

.

.

.

.

.

 

.

 

.

.

.



.



.

.

Commentaires

A la Une

Kill Bill : Tarantino annonce une suite d’ici trois ans

Quentin Tarantino n’a jamais caché qu’il réaliserait la suite de Kill Bill au moins quinze ans après les deux premiers… Lire la suite >>

Une série Netflix va retracer l’histoire de Spotify

Parmi les projets de la plateforme figure une série sur la création du service de streaming musical Spotify, pilotée par… Lire la suite >>

The Irishman visionné par plus de 26 millions de comptes Netflix en une semaine

Selon les données citées par la plateforme, le film de Martin Scorsese a été vu par 26 millions de comptes… Lire la suite >>

Les Extraordinaires Aventures de Kavalier et Clay de Michael Chabon adaptées en minisérie

Le roman consacré aux grands créateurs de comics va enfin être adapté pour le petit écran par son auteur Michael… Lire la suite >>

Matrix 4 : Jonathan Groff de Mindhunter rejoint le casting

L’interprète d’Holden Ford, expert du profilage dans la série Mindhunter, s’apprête à rejoindre la matrice en intégrant le casting de… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA REINE DES NEIGES II 945 814 3 4 518 523
2 JUMANJI : NEXT LEVEL 785 636 1 785 636
3 LA FAMILLE ADDAMS 325 851 1 325 851
4 LE MEILLEUR RESTE A VENIR 316 885 1 316 885
5 LES MISERABLES 269 614 3 1 212 740
6 A COUTEAUX TIRES 183 408 2 467 297
7 JOYEUSE RETRAITE ! 158 870 3 923 413
8 J'ACCUSE 145 898 4 1 296 156
9 BROOKLYN AFFAIRS 117 270 1 117 270
10 LE MANS 66 97 218 4 956 719

Source: CBO Box office

Nos Podcasts