Tippi Hedren en Moschino - Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Tippi Hedren en Moschino – Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

 

 

New York Magazine Fall Fasion Issue 2014

New York Magazine Fall Fashion Issue 2014

A chaque saison, les magazines tendances présentent les nouvelles Collections Haute Couture, portées par des artistes glamour et autres égéries. Cette année New York Magazine a décidé de se démarquer et d’innover dans l’humour.

 

Dans son dernier numéro Fall Fashion paru le 11 août au Etats-Unis, le photographe Bobby Doherty propose un portfolio original dans lequel il a inséré des modèles coutures de 2014 de grands créateurs sur des stars hollywoodiennes particulièrement remarquées dans des scènes cultes du cinéma. Il s’est inspiré de trente oeuvres de références ; du Magicien d’Oz à AMERICAN BLUFF (notre critique) en passant par Les hommes préfèrent les blondes, Kramer contre Kramer, Barbarella, Les oiseaux, Le Lauréat et bien d’autres…

 

Ainsi sur une période de 75 ans, chacun pourra y retrouvera son souvenir de l’image originelle emblématique et sourira devant l’imagination du photographe au travers de son travail photoshopé minutieux. Si New York Magazine a présenté d’importantes pièces de cette nouvelle collection automne/hiver, l’hebdomadaire culturel a surtout su combiner la mode et le cinéma dans un format attractif.

 

Voici ci-dessous dix modèles particulièrement étonnants, les autres plus discrets sont visibles sur le lien du NY Mag.

 

 

 

Marilyn Monroe en Moschino - Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Marilyn Monroe en Moschino – Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Qui n’a pas craqué sur la sensuelle Marilyn Monroe en magnifique robe fourreau rose et ses longs gants en satin de soie, imaginés par son couturier William Travilla, chantant « Diamonds are a girl’s best friend » entourée de prétendants dans Les hommes préfèrent les blondes d’Howard Hawks en de 1953 ?

 

Toujours et plus que jamais sur le devant médiatique, elle continue aujourd’hui à être un sex-symbol en portant sur cette photo une robe vinyle en forme de papier de bonbon style carambar, très colorée mais à dominante jaune et imprimée d’un dessin de tigre vantant le produit ‘tutti frutti soft and chewy’.

 

Le modèle est créé par Jeremy Scott designer chez Moschino.

 

 

Tippi Hedren en Moschino - Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Tippi Hedren en Moschino – Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Un autre grand classique du cinéma Les Oiseaux d’Alfred Hitchock en 1963 avec Tippi Hedren.

 

Alors qu’elle portait un ensemble robe et veste vert olive très classique (voir photo), conçue par Edith Head, fuyant ces agressifs et horribles volatiles, le photographe a effacé l’angoisse que nous avons tous vécue devant ce film avec deux vêtements tout aussi inattendus.

 

On découvre ainsi l’actrice revêtue d’un sweater jaune Bob L’Eponge et d’une veste bomber imprimée dans les coloris jaune et rouge avec un personnage à la Pierrafeu qui rigole sur l’épaule. Création Moschino.

 

 

Ursula Andress en Louis Vuitton - Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Ursula Andress en Louis Vuitton – Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

La sublime Ursula Andress sortant de l’eau vêtue d’un deux-pièces blanc et d’un poignard accroché à la ceinture est l’une des scènes cultes qui a fait date dans James Bond 007 contre Dr. No de Terence Young en 1962 (voir photo).

 

Aujourd’hui elle voit ses formes dissimulées sous un sweater en laine blanc à manches longues, imprimé horizontalement d’un motif géométrique beige et marron signé Louis Vuitton.

 

Ses cheveux ont été rabattus sur le côté gauche et elle porte des boucles d’oreilles assorties du même créateur. Mais même ainsi couverte, de toute évidence Sean Connery n’aurait tout de même pas pu résister à ses charmes.

 

 

 

 

Shirley Eaton en Just Cavalli - Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Shirley Eaton en Just Cavalli – Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Le photographe Bobby Doherty est apparemment jaloux des conquêtes de 007, toujours incarné par Sean Connery, en mettant sur sa route des obstacles supplémentaires à franchir.

 

Cette fois-ci c’est Shirley Eaton dans Goldfinger de Guy Hamilton en 1964, qui se trouve « rhabillée » d’un pantalon en or de Just Cavalli.

 

Elle portait juste un string dans l’original (voir photo)…

 

 

Dorothy en Saint-Laurent - Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Dorothy en Saint-Laurent – Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Le Magicien d’Oz de Victor Fleming en 1939 – classé au Registre international Mémoire du monde de l’UNESCO – a également eu droit à la créativité du photographe.

 

La scène culte où la Méchante Sorcière de l’Ouest veut s’emparer des souliers rubis portés par Dorothy, qui appartenaient à sa sœur, La Méchante Sorcière de l’Est, a également été reprise.

 

La petite orpheline s’est embourgeoisée depuis l’envol tourbillonnant de sa maison et son arrivée au royaume d’Oz, puisque Saint-Laurent la chausse de boots rouges étincelants et très classes.

 

 

Meryl Streep en Burberry Prorsum - photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Meryl Streep en Burberry Prorsum – photo Bobby Doherty pour le NY Mag

De toute évidence, Meryl Streep dans Kramer contre Kramer de Robert Benton en 1979, a nettement plus fière allure, lorsqu’elle revient penaude voir son fils qu’elle a abandonné, avec sur son dos un manteau imprimé Burberry Prorsum en lieu et place du manteau beige initial (voir photo).

 

Mais l’habit ne fait pas le moine.

 

 

 

 

Jane Fonda en Gucci - photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Jane Fonda en Gucci – photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Les boots rouges Gucci qui ont été insérées sur la photo de la toujours superbe Jane Fonda en héroïne galactique dans Barbarella de son ex-mari Roger Vadim en 1968, la rendent tout aussi sexy.

 

En effet dans ce film de science-fiction, adapté du comicbook homonyme de Jean-Claude Forest dans les années 60, elle portait déjà des tenues futuristes très scopitones grâce au couturier espagnol Paco Rabanne, qui mettaient en valeur sa plastique parfaite (voir photo).

 

 

Audrey Hepburn en Valentino -photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Audrey Hepburn en Valentino -photo Bobby Doherty pour le NY Mag

La cape psychédélique bariolée et ornée de pois de tailles différentes de l’Italien Valentino sied à ravir à Audrey Hepburn dans le rôle d’une veuve dans La Charade de Stanley Donen en 1963.

 

La photo est vraiment très réussie car on a rarement vu la comédienne dans ce genre de vêtements extravagants.

 

Pour mémoire elle a toujours été fidèle au classicisme d’Hubert de Givenchy dont elle fut l’amie et l’égérie. Outre Charade (voir photo), le couturier français, inventant à ses côtés l’ingénue des Sixties, a notamment signé ses tenues vestimentaires dans Sabrina, Drôle de frimousse, Deux Têtes folles, ArianeDiamants sur Canapé ou encore Comment voler un million de dollars.

 

 

 

Amy Adams en Versace - Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Amy Adams en Versace – Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

En 2013, David O. Russell avait réussi à sublimer les femmes dans AMERICAN BLUFF (notre critique).

 

Le photographe Bobby Doherty a récupéré l’une des photos du film avec Amy Adams où on la voyait tout de cuir noir vêtue, assurée et sensuelle, entre Bradley Cooper et Christian Bale déglamourisés (voir photo).

 

Elle joue aujourd’hui les cowgirls en portant un costume blanc avec des franges beiges sur les épaules et un collier signés Versace. Une tentative qui fonctionne mais qui la rend néanmoins moins sexy que dans ce film qui porte un regard satirique sur la corruption politique.

 

 

Anne Bancroft en Brian Atwood - Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Anne Bancroft en Brian Atwood – Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

C’est maintenant au tour d’Anne Bancroft dans le rôle de Mrs Robinson d’être rhabillée sur la photo mythique, qui a servi d’affiche officielle, de Le Lauréat de Mike Nichols en 1967, avec Dustin Hoffman.

 

Ou plus exactement sa jambe splendide recouverte d’un bas noir – qui pour l’anecdote est celle de Linda Gray (notre chère Sue Ellen dans Dallas). Bobby Doherty a eu l’idée d’apporter une touche de fantaisie en ajoutant un escarpin mais pas n’importe lequel…

 

Il s’agit d’un modèle mauve avec un pompon jaune dessiné par Brian Atwood qui donne à n’en pas douter une nouvelle dimension à ce chef d’œuvre.

 

 

Grace Kelly en Tom Ford - Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Grace Kelly en Tom Ford – Photo Bobby Doherty pour le NY Mag

Et enfin Grace Kelly a bien sûr eu aussi droit à son relooking dans Fenêtre sur Cour d’Alfred Hitchcock en 1954.

 

On la redécouvre ainsi revêtue d’un ensemble léopard de Tom Ford qui ne semble pas perturber James Stewart, installé dans son fauteuil roulant avec son pyjama et sa jambe dans le plâtre, fixant intensément le visage de la blonde hitchockienne.

 

Dans cette scène mythique de cette intrigue en huis clos, l’actrice portait un ensemble vert pâle sur une blouse blanche (voir photo).

Commentaires

A la Une

Un biopic sur Steve McQueen en préparation

Le biopic retraçant la vie de la légende d’Hollywood, Steve McQueen, devrait enfin voir le jour sur grand écran. Le… Lire la suite >>

Une nouvelle bande-annonce pour Midway de Roland Emmerich

Midway, la prochaine fresque historique spectaculaire du réalisateur allemand Roland Emmerich, se dévoile dans un nouveau trailer explosif. Le film… Lire la suite >>

Major Matt Mason : Tom Hanks campera le jouet dans un film écrit par Akiva Goldsman

Tom Hanks se transformera en astronaute dans un film d’action basé sur le Major Matt Mason, la figurine produite par… Lire la suite >>

Un reboot de Volte/Face (Face/Off) en préparation chez Paramount

Un reboot du film d’action de John Woo sorti en 1997, faisant s’affronter John Travolta en agent du FBI et… Lire la suite >>

Mark Rylance, Géza Röhrig et Matthias Schoenaerts chez Terrence Malick pour The Last Planet

Mark Rylance interprétera Satan aux côtés de Géza Röhrig en Jésus et de Matthias Schoenaerts sous les traits de l’apôtre… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA VIE SCOLAIRE 322 197 2 807 583
2 INSEPARABLES 311 918 1 311 918
3 ONCE UPON A TIME... IN HOLLYWOOD 260 342 4 2 309 501
4 FETE DE FAMILLE 153 691 1 153 691
5 LE ROI LION 138 307 8 8 388 607
6 WEDDING NIGHTMARE 119 394 2 352 636
7 LES HIRONDELLES DE KABOUL 95 918 1 95 918
8 LA CHUTE DU PRESIDENT 95 775 2 284 627
9 FAST & FURIOUS : HOBBS & SHAW 89 969 5 2 343 943
10 ROUBAIX, UNE LUMIERE 75 139 3 284 120

Source: CBO Box office

Nos Podcasts