Les Nouveaux Héros de Don Hall et Chris Williams: critique

Publié par François Taing le 11 février 2015

Synopsis : Un petit génie de la robotique nommé Hiro Hamada découvre qu’un complot criminel menace de détruire la ville de San Fransokyo. Avec l’aide de son plus proche ami, Baymax, un robot infirmier, et de ses compagnons qu’il va transformer en une bande de superhéros high-tech, Hiro va tout faire pour sauver la ville et la population de l’infâme Yokai…

 

♥♥♥♥

 

Les Nouveaux Héros - affiche

Les Nouveaux Héros – affiche

Disney continue de moderniser son image depuis ces dernières années : que ce soit dans ses morales (l’amour fraternel plus important que l’amour conjugal dans La Reine des Neiges) ou via ses personnages à contre-courant des classiques (un « méchant » de jeu vidéo devient le héros dans LES MONDES DE RALPH – notre critique). Avec Les Nouveaux Héros, et grâce à l’impulsion Marvel cette fois-ci, la maison Mickey étend son champ de perspectives pour conquérir davantage un plus large public. Bénéficiant de cette base solide (les comics), les réalisateurs nous embarquent dans ce monde, combinant humour dans l’air du temps et références culturelles américaines et japonaises, notamment à travers l’architecture futuriste entre San Francisco et Tokyo. Si la traduction de titre n’est pas très accrocheur, Les Nouveaux Héros nous séduit par son efficacité redoutable. Il reste certes classique dans sa mise en scène et sa structure narrative, mais il offre de grands moments d’animation avec certains passages d’une grande gravité, nous rassurant dans l’idée que Disney n’a pas adouci ici le matériel d’origine. Bien que certains personnages soient par moments sous-exploités, ils ont chacun des répliques qui font mouche, une action déterminante et un look personnalisé pour qu’on s’attache totalement à eux. La caractérisation du protagoniste principal, Hiro Hamada, parvient à s’extraire des clichés de l’adolescent surdoué de 13 ans. Grâce à son entourage, on comprend que notre jeune héros, faisant preuve de courage et d’inventivité, n’a pas qu’une seule facette. Face à lui, celui qui devient son meilleur ami, le robot infirmier Baymax est le génial comic relief. Il génère véritablement toute l’émotion du récit. Entre sa personnalité atypique et son design épuré, ce bibendum, rebondissant sur le sol avec ses petits bruits de pas et son corps gonflable en plastique blanc, devient une grosse boule sentimentale auprès de laquelle on adorerait se faire consoler.

 

Hiro Hamada et Baymax - Les Nouveaux Héros

Hiro Hamada et Baymax – Les Nouveaux Héros ©2014 Disney

 

Le point intéressant à soulever dans Les Nouveaux Héros est qu’il surprend par ses thèmes. Disney parvient à creuser au plus profond de l’humain en abordant la mort d’un être cher. Le traitement des éléments rassemblés est très subtile permettant au spectateur-enfant de comprendre rapidement la psychologie des personnages. Dans cette réflexion sur le deuil, les réalisateurs contrebalancent intelligemment avec des sujets bien sûr plus légers via le sens du courage, de l’héroïsme ou encore la valeur de la famille et des amis. Si la bande originale est signée par Henry Jackman, derrière les compositions de X-Men le Commencement ou encore de Captain America : le soldat de l’Hiver, la chanson originale Immortals de Fall Out Boy impose de manière très énergique le ton et le rythme du film, avec une petite touche asiatique qui renforce l’inspiration japonaise. Les Nouveaux Héros mêle ainsi avec brio l’univers Disney à l’ADN Marvel, dont le clin d’oeil à Stan Lee reste un plaisir de fin gourmet et le post-générique, un ravissement pour les fans de super héros. Ainsi, en dépit d’une 3D un peu sous-exploitée (seules les scènes aériennes et quelques plans larges livrent de la profondeur), le résultat est un cocktail explosif, exaltant et totalement roboratif !

 

Notons parallèlement le fameux rituel de Disney qui consiste à diffuser un court-métrage en ouverture. Il s’agit ici de Festin (Feast) réalisé par Patrick Osborne. Ce superviseur de l’animation avait déjà montré ses talents sur Raiponce, LES MONDES DE RALPH et le magnifique court PAPERMAN de John Kahrs projeté en introduction. Cette nouvelle pépite de six minutes, qui suit la vie sentimentale d’un homme à travers le point de vue subjectif de son chien, est également absolument réussie, drôle et émouvante.

 

 

  • LES NOUVEAUX HÉROS (Big Hero 6) réalisé par Don Hall et Chris Williams en salles le 11 Février 2015.
  • Avec les voix américaine de : Scott Adsit, Ryan Potter, Daniel Henney, T.J. Miller, Jamie Chung, Damon Wayans Jr., Genesis Rodriguez, James Cromwell, Alen Tudyk et Maya Rudolph
  • Scénario : Robert L. Baird, Daniel Gerson et Jordan Roberts
  • Production : Roy Conli, John Lasseter, Kristina Reed & Bradford Simonsen
  • Photographie : Adolph Lusinsky
  • Montage : Tim Mertens
  • Décors : Paul Felix
  • Costumes : Paul A. Felix
  • Musique : Henry Jackman
  • Distribution : The Walt Disney Company France
  • Durée : 1h42

.

Commentaires

A la Une

Henry Cavill de retour en Superman dans d’autres films DC

L’acteur britannique, interprète de Superman dans les films de l’univers DC Comics chez Warner Bros n’en a pas fini avec… Lire la suite >>

Doug Liman va diriger Tom Cruise dans l’espace

Spécialisé dans la science-fiction et l’action, Doug Liman se chargera de réaliser le film avec Tom Cruise dans l’espace. C’est… Lire la suite >>

Les cinémas rouvriront à partir du 22 juin

C’est désormais officiel, le gouvernement a annoncé ce 28 mai la reprise d’activité des cinémas pour le 22 juin prochain…. Lire la suite >>

Cannes 2020 : la sélection officielle dévoilée le 3 juin

La liste des cinquante films labellisés Cannes 2020 sera révélée le 3 juin prochain depuis l’UGC Normandie, et diffusée en… Lire la suite >>

Killers of The Flower Moon : Apple pourrait hériter du nouveau Scorsese

La plateforme de streaming d’Apple serait sur le point d’ajouter le prochain long-métrage de Martin Scorsese à son catalogue. Une… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts