Livre/ Retour vers le futur par Andrew Shail et Robin Stoate : critique

Publié par Jacques Demange le 9 septembre 2017

Résumé : Retour vers le Futur fut le film le plus lucratif de l’année 1985 et le huitième film le plus lucratif des années 1980. L’étude d’Andrew Shail et Robin Soate replace ce film devenu culte dans le contexte de l’Amérique reaganienne et le contexte cinématographique de « Nouveau Nouvel Hollywood », ainsi que dans la carrière cinématographique de Robert Zemeckis.

♥♥♥♥♥

 

Retour vers le futur - couverture Akileos

Retour vers le futur – couverture Akileos

Le 21 octobre 2015, des milliers de spectateurs se rendirent en salles pour participer à une expérience temporelle peu commune. Car le 21 octobre 2015 correspond au jour choisi par Robert Zemeckis et son scénariste Bob Gale pour envoyer le jeune Marty McFly dans le futur. Et comme 2015 fut aussi l’année des trente ans du premier opus de la saga, certains réseaux de salles virent les choses en grand. Reproduction de la célèbre DeLorean en devanture et projections à guichet fermé : la popularité de la trilogie n’a pas décru avec le temps, bien au contraire.  Parmi les nombreuses publications qui succédèrent à cet événement, celle d’Andrew Shail et Robin Stoate, chercheurs à l’Université de Newcastle, Royaume-Uni, doit sans nul doute être signalée.  La première ambition de l’ouvrage est de chercher à définir la place et l’originalité de Retour vers le futur dans l’histoire du cinéma. Dans un premier temps, les auteurs reviennent sur les débuts de carrière de Zemeckis et Gale : études à l’USC, rencontre avec Steven Spielberg (qui produisit leurs premiers films et les soutint tout au long de la préparation et du tournage de Retour vers le futur), importance de la télévision dans l’édification de leur culture cinéphile. Ces pages introductives se révèlent précieuses pour le lectorat français toujours en attente d’une publication qui viendrait combler le manque concernant l’oeuvre de Zemeckis (remarquons tout de même sur ce point les belles pages que lui consacra Pierre Berthomieu dans Hollywood, le temps des mutants, ainsi que les articles et entretiens publiés dans la revue Positif).

.

Retour vers le futur - Akileos

Retour vers le futur – Akileos

.

Mais c’est bien évidemment du côté de l’analyse filmique que l’ouvrage de Shail et Stoate tient ses promesses. Après avoir relié le film à la période du « nouveau Nouvel Hollywood » (qui débute avec Les Dents de la mer de Spielberg et qui connut son âge d’or dans les années quatre-vingt avec la popularisation du blockbuster), les auteurs décrivent le style-Zemeckis comme une synthèse entre les recherches formelles des auteurs des années soixante-dix (Scorsese, De Palma, Pakula, Penn…) et un raffinement de la grande forme du classicisme (Hitchcock, Hawks, Wilder, Capra, entre autres). En se focalisant uniquement sur le premier film de la trilogie (un choix justifié par le fait que Retour vers le futur avait d’abord été imaginé comme une œuvre unique), l’étude prend soin de s’attarder sur de nombreux plans afin d’illustrer et de concrétiser ses propos. Soulignons ici l’excellent travail de la maison d’édition Akileos qui a intelligemment choisi d’intégrer de nombreuses captures d’écran, agrémentant la lecture tout en facilitant la compréhension des arguments.

.

Du complexe œdipien à la représentation cinématographique du temps, en passant par le brassage générique et la question de la récupération idéologique, l’ouvrage se présente comme une véritable somme, couplant l’érudition à la passion cinéphile. La lecture attentive des différentes versions du scénario, ainsi que l’analyse minutieuse des images conduisent à une redécouverte totale du film. En définitive, ce Retour vers le futur, répond parfaitement à l’exigence habituelle de la collection « BFI : Les Classiques du cinéma » qui s’est fait un point d’honneur d’associer la concision du format à la profondeur de l’écrit, ouvrant la connaissance cinématographique à un public élargi (du spectateur curieux au cinéphile averti).

.

.

.

  • RETOUR VERS LE FUTUR
  • Auteur(s) : Andrew Shail et Robin Stoate
  • Éditions : Akileos
  • Collection : « BFI : Les Classiques du cinéma »
  • Date de parution : août 2017
  • Format : 96 pages
  • Tarifs : 11,90 €

Commentaires

A la Une

Top 20 des bandes originales de musiques électroniques au cinéma

Pour inaugurer la réouverture des lieux culturels -et en attendant celle des discothèques-, rien de tel qu’une plongée dans les… Lire la suite >>

Bong Joon-ho prépare un film d’animation sur des créatures sous-marines

Le cinéaste sud-coréen est en développement de son premier film entièrement en animation qui devrait arriver après son prochain autre… Lire la suite >>

Top Gun Maverick : Tom Cruise face à son passé sur une nouvelle photo du tournage

Sur son compte Instagram, l’acteur a dévoilé une photo prise sur le tournage de la suite du classique de Tony… Lire la suite >>

Norman Lloyd, compositions extraordinaires

Disparu le 11 mai 2021 à l’âge de 106 ans, Norman Lloyd reste encore méconnu des cinéphiles. Dirigé par Orson… Lire la suite >>

Lisey’s Story : une première bande annonce pour la nouvelle série écrite par Stephen King

Réalisée par Pablo Larraín, avec en vedette Julianne Moore et Clive Owen, cette nouvelle série adaptée d’un roman de Stephen… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts