Retour à Zombieland de Ruben Fleischer : critique

Publié par Erica Farges le 30 octobre 2019

Synopsis : Le chaos règne partout dans le pays, depuis la Maison Blanche jusqu’aux petites villes les plus reculées. Nos quatre tueurs doivent désormais affronter de nouvelles races de zombies qui ont évolué en dix ans et une poignée de rescapés humains. Mais ce sont les conflits propres à cette « famille » improvisée qui restent les plus difficiles à gérer…

♥♥♥♥♥

 

Retour a Zombieland - affiche

Retour à Zombieland – affiche

Après Venom, sorti l’année dernière, Ruben Fleischer réunit à nouveau le quatuor de survivants pour fêter les dix ans de la comédie de zombies culte Bienvenue à Zombieland. Le réalisateur, et désormais producteur de la série Santa Clarita Diet sur Netflix, réitère la formule qui avait fait le succès du premier volet, tout en insufflant habilement du renouveau. On y voit toujours ce super casting qui se bat contre des zombies dans un monde post-apocalyptique, le tout enrobé d’un humour désopilant, de clins d’œil à la pop culture et d’une mise en scène inspiré des bandes dessinées. En bonne suite, Retour à Zombieland contient également de nombreuses auto-références sur les événements antérieurs. On retrouve la petite famille recomposée, quelque peu dysfonctionnelle et absolument attachante que l’on avait laissée au parc d’attraction il y a une décennie. Ayant depuis établi domicile à la Maison-Blanche, les héros ont eu beaucoup de temps pour étudier les zombies et les catégoriser selon leurs particularités, avec des noms en référence aux Simpsons et à Terminator. Ils croisent ici la route d’autres humains, mettant ainsi fin à leur longue période d’isolement. À l’instar de son prédécesseur, l’intrigue reste définitivement sommaire ; un choix plutôt astucieux compte tenu de son registre. On savoure ainsi les retrouvailles avec ces quatre chasseurs de zombies tout en se familiarisant avec les nouveaux personnages. Ces derniers, encore plus caricaturaux que les protagonistes, viennent alimenter les gags, de même que la loufoquerie ironique et gore propre à l’original.

 

Retour à Zombieland

Retour à Zombieland

 

On se laisse embarqué dans ce survival via son aspect terrain de jeux géant. Bien que déjà utilisé dans Bienvenue à Zombieland, le ressort est ici atténué par cette volonté d’établir un background des personnages. L’ancienne demeure présidentielle est transformée en joyeux squat, le centre commercial devient une simulation grandeur nature, le mémorial dédié à Elvis Presley a des décors dignes d’un parc d’attraction, et une tour d’immeuble est rebaptisée Babel et convertie en un havre de paix pour des festivités néo-hippie. La succession des lieux nous donne envie d’aller les rejoindre malgré les morts-vivants qui ont évolué et grouillent un peu partout.

 

Simple et efficace, la suite des aventures de Columbus (Jesse Eisenberg), Tallahassee (Woody Harrelson), Wichita (Emma Stone) et Little Rock (Abigail Breslin) ne manque pas d’offrir quelques surprises jubilatoires. Notamment, lors du flashback de la séquence post-générique qui montre comment un personnage célèbre du premier volet a assisté au commencement de l’épidémie. Sorti dans les salles françaises la veille d’Halloween, l’humour zombiesque et déjanté de Retour à Zombieland est parfait pour se mettre dans l’ambiance.

 

 

 

  • RETOUR À ZOMBIELAND (Zombieland : Double Tap)
  • Sortie salles : 30 octobre 2019
  • Réalisation : Ruben Fleischer
  • Avec : Woody Harrelson, Jesse Eisenberg, Emma Stone, Abigail Breslin, Rosario Dawson, Zoey Deutch, Luke Wilson, Thomas Middleditch, Avan Jogia, Bill Murray, Dan Aykroyd, Ian Gregg
  • Scénario : Rhett Reese, Paul Wernick, Dave Callaham
  • Production : Gavin Polone
  • Photographie : Chung-Hoon Chung
  • Montage : Chris Patterson et Dirk Westervelt
  • Décors : Martin Whist
  • Costumes : Christine Wada
  • Musique : David Sardy
  • Distribution : Sony Pictures Releasing France
  • Durée : 1h39

 

Commentaires

A la Une

L’appel des 50 : les éditeurs vidéo français poussent un cri de détresse pour sauver le secteur

Cinquante éditeurs vidéo français s’unissent et appellent à sauver le secteur. Le marché de la copie physique (DVD, Blu-ray, Ultra… Lire la suite >>

Mort de George Floyd : le discours poignant de l’acteur John Boyega

L’interprète de Finn, héros de la saga Star Wars, s’est fait le porte-voix de l’indignation face à l’impunité des meurtres… Lire la suite >>

Ari Aster travaille sur une comédie cauchemardesque de 4 heures

Le réalisateur d’Hérédité et de Midsommar n’en a pas fini de traumatiser des rétines et se lance dans un nouveau… Lire la suite >>

Lovecraft Country : second trailer pour la série coproduite par J.J Abrams et Jordan Peele

La série de huit épisodes de Lovecraft Country, qui donne vie aux créatures lovecraftiennes dans l’Amérique ségrégationniste des années 1950,… Lire la suite >>

Léa Seydoux dans Le bal des folles d’Arnaud des Pallières

Prochainement à l’affiche des très attendus The French Dispatch et Mourir peut attendre, Léa Seydoux décroche le rôle principal du… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts