Stanley Kubrick

Stanley Kubrick

Le réalisateur d’Orange Mécanique s’est vu un jour proposer de porter à l’écran un récit parodique sur l’industrie pornographique, l’histoire d’une actrice unijambiste et d’un producteur nécrophile. Une anecdote cinéphile croustillante méconnue.

 

 

 

Le cinéaste connu pour les emblématiques 2001 : l’Odyssée de l’EspaceFull Metal Jacket, Lolita, ou encore Shining n’était pas réputé pour avoir froid aux yeux en matière de sujets sulfureux. Pourtant, comme le raconte Vanity Fair, ce dernier n’aura jamais réalisé l’étrange projet proposé par Terry Southern.

 

Le coscénariste de Docteur Folamour, d’Easy Rider et de Barbarella a eu l’idée d’écrire, après une soirée passée chez Kubrick à disserter sur un navet, un film pornographique « haut de gamme », tourné avec les moyens d’un studio de cinéma, et doté d’une histoire érotico-satirique sur le monde du X.

 

D’abord conçu sous forme de roman, le long-métrage en question intitulé Blue Movie devait mettre en scène des personnages insolites, comme une actrice porno unijambiste, un producteur nécrophile et un réalisateur inspiré du cinéaste, King B, décrit par le magazine comme « froid, maniaque et calculateur ». Mais en dépit de cette base qui promettait une œuvre atypique, à même de marquer le cinéma américain des années 1970, Kubrick pourtant pressenti pour diriger le projet et le porter à l’écran ne s’engagera jamais dans l’aventure.

 

Celui qui a réalisé l’une des meilleures œuvres sur la culture de la violence avec le culte Orange Mécanique en 1971 n’était pas très à l’aise avec les scènes de sexe à l’écran : « Je pense qu’il est intéressant de savoir comment une personne montre à une autre personne qu’elle désire lui faire l’amour, et c’est intéressant de savoir ce qu’ils font après avoir fait l’amour, mais tant qu’ils y sont occupés… Et bien, c’est autre chose… C’est tellement subjectif et incongru pour le spectateur que ça peut être vraiment gênant », confiait Stanley Kubrick dans un entretien avec Terry Southern cité par Vanity Fair.

 

Sans pilote, Blue Movie reviendra sur le devant de la scène au cours de la décennie, avec un budget de quatorze millions de dollars, et la participation de Julie Andrews dans le rôle principal. Sachant que le film comporterait de vraies scènes d’ébats, l’interprète de Mary Poppins alors compagne de John Calley, président de Warner Brothers séduit par l’idée, aurait accepté de rejoindre le casting « par amour ». Un choix qui aurait certainement bousculé ses fans attachés à ses personnages chantants de l’univers Disney. Car le méta-porno ne sera finalement jamais tourné, au grand dam de Southern.

 

Coïncidence, Vanity Fair rappelle que Stanley Kubrick finira par reconsidérer sa vision du sexe au cinéma en signant en 1999 le sulfureux Eyes Wide Shut truffé de scènes érotiques, une ultime révérence au septième art sortie peu avant son décès, portée par le couple Tom Cruise-Nicole Kidman.

Commentaires

A la Une

The Bikeriders : Michael Shannon retrouve le réalisateur Jeff Nichols

Pour son sixième long-métrage, le cinéaste Jeff Nichols fait à nouveau appel à son acteur fétiche Michael Shannon, et collabore… Lire la suite >>

Wednesday : Première bande-annonce de la série de Tim Burton

Après trois ans d’absence, le réalisateur américain a dévoilé les images de sa première série télévisée pour le géant du… Lire la suite >>

Wise Guys : Robert De Niro dans le prochain film de gangsters de Barry Levinson

L’acteur de 79 ans retrouve le scénariste des Affranchis et s’associe au réalisateur de Rain Man, Barry Levinson, pour un… Lire la suite >>

Le Magicien d’Oz : Kenya Barris à la réalisation du remake

Le créateur de la série Black-ish, Kenya Barris, prend les rênes du remake du Magicien d’Oz pour le studio Warner… Lire la suite >>

Modigliani : Johnny Depp à la réalisation d’un biopic sur le célèbre peintre coproduit par Al Pacino

Pour son second long-métrage, l’acteur américain s’attaque au sculpteur italien Amedeo Modigliani, avec Al Pacino en tant que coproducteur.  … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ONE PIECE FILM RED 575 182 1 575 182
2 BULLET TRAIN 313 237 2 804 304
3 NOPE 224 705 1 224 705
4 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 213 497 6 3 358 761
5 THOR : LOVE AND THUNDER 197 826 5 2 577 053
6 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 191 457 3 747 548
7 TOP GUN : MAVERICK 180 658 12 6 057 934
8 LA TRES TRES GRANDE CLASSE 157 884 1 157 884
9 DUCOBU PRESIDENT ! 97 550 5 967 713
10 MENTEUR 82 714 5 777 133

Source: CBO Box office

Nos Podcasts