Disney pourrait perdre les droits de Mickey Mouse

Publié par CineChronicle le 4 juillet 2022
Mickey Mouse

Mickey Mouse

L’année 2024 marquera les 95 ans de la souris aux grandes oreilles Mickey Mouse, symbole de la Walt Disney Company, qui tombera de ce fait dans le domaine public.

 

 

 

Véritable ambassadeur de la marque Disney, Mickey Mouse est le personnage de dessin animé par qui l’aventure de la Walt Disney Company a débuté. Créée en 1928, cette souris anthropomorphe à la voix fluette était doublée par Walt Disney en personne.

 

Depuis dérivé en bandes dessinées, journaux et autres produits commerciaux, Mickey Mouse devrait tomber dans le domaine public en 2024, conformément à la loi sur le droit d’auteur. Celle-ci stipule en effet que, passé 95 ans, une œuvre artistique entre dans le domaine public et peut être exploitée par n’importe qui sans devoir payer de droits à son créateur.

 

Une mauvaise nouvelle pour la firme qui domine l’univers pour enfants depuis les années 30. À moins que le Congrès américain diffère une nouvelle fois cette passation. Déjà en 1998, Disney devait se séparer de sa mascotte afin de la partager, elle et ses revenus, avec le reste du monde. Selon une estimation de Forbes, cela représente 5,8 milliards de dollars chaque année.

 

Néanmoins, même si Mickey Mouse tombait dans le domaine public, ce personnage reste très protégé, à l’instar de beaucoup d’autres appartenant à l’univers Disney. La souris est, en plus d’une création artistique, une marque déposée par la compagnie. L’utilisation de sa silhouette et de son nom restera ainsi légalement protégée. Contrairement aux premiers dessins animés dans lesquels Mickey apparaît qui, eux, tombent dans le domaine public.

 

Une nuance qui permet à l’entreprise de conserver un contrôle total sur ces sources de revenus. En 2014, un DJ canadien avait été attaqué pour avoir déposé un logo similaire dans une trentaine de pays. L’auteur Dan O’Neil avait dû verser près de 200 000 dollars aux studios pour l’apparition dans la souris dans une de ses bandes dessinées. En 1989, ce sont des centres pédiatriques que la Walt Disney Company avait assignés en justice à cause de peinture de ses personnages sur les murs. Ils ont depuis été remplacés par ceux d’Universal Pictures, à titre gracieux.

 

Il faudra donc attendre 2024 pour savoir si Disney fera une nouvelle pression sur le Congrès américain dans le but de garder encore un peu plus longtemps son emblème.

 

Emilie Bollache

Commentaires

A la Une

L’actrice et chanteuse Olivia Newton-John est décédée à l’âge de 73 ans

La célèbre interprète de Sandy Olsson dans la comédie musicale Grease a poussé son dernier souffle des suites d’un long… Lire la suite >>

L’Exorciste : Le producteur Jason Blum donne des nouvelles du remake

À l’occasion du Festival international du film de Locarno où il devrait recevoir le prix du Meilleur producteur indépendant, Jason… Lire la suite >>

Les femmes prennent de l’importance dans les films de mafieux

Alors que Prime Vidéo a récemment sorti l’intégralité des épisodes de Bang Bang Baby, de nombreux films et séries utilisent… Lire la suite >>

White Noise : Adam Driver dans la comédie noire du réalisateur de Marriage Story

Le prochain film de Noah Baumbach, sur une terrifiante et hilarante famille américaine d’aujourd’hui, avec Adam Driver, aura droit à… Lire la suite >>

The Veil : Elisabeth Moss à la tête de la nouvelle série du créateur de Peaky Blinders

Alors que la saison 5 de The Handmaid’s Tale est attendue pour la rentrée, l’actrice Elisabeth Moss est annoncée dans… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 BULLET TRAIN 460 136 1 460 136
2 LES MINIONS 2 : IL ETAIT UNE FOIS GRU 251 426 5 3 145 264
3 THOR : LOVE AND THUNDER 250 210 4 2 379 227
4 KRYPTO ET LES SUPER-ANIMAUX 222 730 2 556 091
5 TOP GUN : MAVERICK 165 278 11 5 877 276
6 DUCOBU PRESIDENT ! 132 886 4 870 163
7 MENTEUR 109 332 4 694 419
8 L'ANNEE DU REQUIN 79 534 1 79 534
9 LA NUIT DU 12 54 557 4 296 044
10 JOYEUSE RETRAITE 2 52 910 3 300 700

Source: CBO Box office

Nos Podcasts