Quatrième de Couverture : A la fois expert scientifique de la police de Miami et meurtrier vengeur, Dexter découvre son nouveau rôle de papa. Malheureusement, il ne peut pas profiter très longtemps de son bonheur : une jeune fille de dix-sept ans a disparu dans des circonstances macabres. Il faut dire qu’elle fréquentait des adolescents gothiques aux mœurs étranges, et prétendait être… un vampire. Une seule certitude émerge de cette enquête : ces adolescents sanguinaires ont décidé d’ajouter Dexter à leur menu !

 

♥♥♥♥♥


Les lecteurs assidus, qui attendent patiemment la version poche, pourront dès le 10 novembre retrouver les chemins obscurs et impénétrables du serial killer popularisé par la série diffusée sur Showtime dans le cinquième volet du créateur et romancier Jeff Lindsay, Ce Délicieux Dexter (Dexter is Delicious) à paraître aux Editions Points. Pour les fans de l’adaptation sur le petit écran, qui n’ont pas lu les romans, il faut savoir que James Manos Jr. s’est affranchi dès la seconde saison du modèle Ce Cher Dexter (Darkly Dreaming Dexter), salué par la critique et le public. Si le justicier de l’ombre a un garçon à partir de la saison 4, dans ce nouveau thriller littéraire paru en amont, Jeff Lindsay nous présente une nouvelle facette de son personnage dénué de toute émotion, qui découvre et explore les joies de la paternité avec une nouvelle-née dans son quotidien, Lily Anne. Une différence parmi tant d’autres, comme celle de Brian alias The Ice Truck Killer, toujours en vie et qui revient inopinément dans l’existence de son frère. Ainsi des romans à la série TV – dont la sixième saison a démarré le 2 octobre dernier battant les records d’audience -, c’est donc double ration pour tous ceux qui veulent pénétrer au tréfonds de la psyché du Passager Noir et suivre deux trajectoires différentes pour une (presque) même destinée. Et question ‘double ration’, Jeff Lindsay met les petits plats dans les grands ne nous privant d’aucun mets dans Ce Délicieux Dexter (Dexter is Delicious), qui aborde le cannibalisme caché derrière les délires vampiriques d’une communauté d’adolescents gothiques qui aiment faire leurs dents sur de la chair fraîche.

 

>>> RENCONTRE avec Jeff Lindsay, le créateur incroyable de Dexter <<<

 

A l’instar de ses précédents volumes au chapîtrage court racontés à la première personne, Jeff Lindsay garde un style enlevé servi par une plume visuelle à la fois bien aiguisée, intensifiée par un sens de la dérision et de l’humour, et poétique dans l’appel de son Passager Noir usant du ‘nous’ comme une décharge schizophrénique tant assumée qu’incontrôlable. Si Dexter perdait sa voix intérieure dans le tome 3 Les Démons de Dexter (Dexter in the Dark), Lindsay le dépouille ici de ses noirs repères pour le submerger d’une vague d’humanité, de calme et de bien être qu’il ne maîtrise pas ni ne comprend, provoquée par la naissance de sa fille. Les escapades sanglantes nocturnes en chasse d’une proie prédatrice pour assouvir ses désirs disparaissent alors au profit d’une intrigue principale concentrée sur une enquête policière, menée par sa sœur Deborah, au caractère plus radical et au langage plus fleuri que celle de la série mais tout aussi opiniâtre, cinglante et courageuse. Si Lindsay met du temps à faire démarrer l’action du récit, s’attardant sur les questions existentielles de son protagoniste autour de Lily Anne, Rita – véritable cordon bleu qui ne finit hélas jamais ses phrases – et les enfants Astor et Cody – ce dernier développant des tendances sociopathes -, il embarque assez rapidement le lecteur dans une poursuite aux cannibales/vampires dans la ville crépusculaire de Miami dans laquelle se jette Dexter – désorienté par le flux de ses nouvelles émotions – à la recherche d’une adolescente disparue de 18 ans, fan de Twilight.

 

Ce cinquième opus souffre de trop peu d’action en solo de notre anti-héros sanguinaire, mais Lindsay parvient à lui redonner souffle en achevant le récit sur un superbe rebondissement qui annonce un nouvel épisode promettant deux fois plus de noirceur et un retour de Dexter au sommet de sa forme dans le prochain roman de l’écrivain, Double Dexter, à paraître courant 2012 chez Michel Lafon…

 

 

 

Articles sur le même thème

  1. Rencontre avec Jeff Lindsay, le créateur incroyable de Dexter
  2. Quelles perspectives pour les prochaines saisons de Dexter ?
  3. Dexter saison 6 : premier teaser
  4. Dr Sleep : Stephen King confirme l’écriture d’une suite à Shining (vidéos)
  5. Nouvelle traduction des textes originels des Contes des Frères Grimm chez TASCHEN

 

Commentaires

A la Une

Vince Gilligan retrouve Rhea Seehorn dans une nouvelle série pour Apple

Alors que Better Call Saul, série dérivée de Breaking Bad, s’est conclue au terme de sa sixième saison en août… Lire la suite >>

Blitz : Saoirse Ronan en tête d’affiche pour le film de guerre de Steve McQueen chez Apple

Pour son cinquième long-métrage, le réalisateur britannique Steve McQueen réalisera un film de guerre à destination d’AppleTV + avec Saoirse… Lire la suite >>

Bardo : Alejandro González Iñárritu dévoile la bande-annonce de son nouveau film

Sept ans après The Revenant, le réalisateur mexicain Alejandro González Iñárritu livre des images de son prochain film, Bardo, disponible… Lire la suite >>

David Cronenberg donne des nouvelles de son prochain film et produira pour HBO une série adaptée de Scanners

Depuis son retour au cinéma après huit ans d’absence, David Cronenberg est au taquet. Il prépare son nouveau long-métrage en… Lire la suite >>

Knock at the Cabin : Une bande-annonce pour le nouveau M. Night Shyamalan

Deux ans après Old, M. Night Shyamalan livre les premières images de son prochain film d’horreur à suspense, Knock at… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 KOMPROMAT 136 417 2 341 864
2 CHRONIQUE D'UNE LIAISON PASSAGERE 119 790 1 119 790
3 REVOIR PARIS 114 784 2 257 625
4 LE VISITEUR DU FUTUR 83 842 2 231 030
5 TOP GUN : MAVERICK 59 367 17 6 554 634
6 CITOYEN D'HONNEUR 57 538 1 57 538
7 COUP DE THEATRE 56 893 1 56 893
8 BULLET TRAIN 55 892 7 1 468 204
9 EVERYTHING EVERYWHERE ALL AT ONCE 55 329 3 263 548
10 LA DEGUSTATION 51 821 3 229 074

Source: CBO Box office

Nos Podcasts