Le distributeur ARP Sélection conteste la décision de la commission de classification des œuvres cinématographiques qui a proposé jeudi 28 octobre d’interdire aux moins de 16 ans le conte érotique et obsédant ‘Sleeping Beauty’ de l’Australienne Julia Leigh, sélectionné en compétition officielle au dernier festival de Cannes, et qui sort en salles le 16 novembre prochain.

 

 

Mise à jour : La décision d’interdiction aux moins de 16 ans, du film Sleeping Beauty de Julia Leigh, a été confirmée par la commission de classification des œuvres cinématographiques, après un nouveau visionnage. A la suite de l’appel de cette interdiction par le distributeur ARP Sélection auprès du Ministre de la Culture, ce dernier s’est rangé à cet avis. Par conséquent le long métrage sortira mercredi 16 novembre avec la mention interdit aux moins de 16 ans.

 

 

SLEEPING BEAUTY est le premier long métrage de l’écrivaine australienne Julia Leigh, produit avec un budget de 10 millions de dollars, qui propose entre autres une relecture du roman des Belles Endormies de Yasunari Kawabata. Le récit a fait partie de la Black List 2008 de Franklin Leonard des meilleurs scénarios. L’histoire se concentre sur Lucy (Emily Browning), une étudiante de 20 ans, qui intègre – suite à une annonce – un étrange réseau de beautés endormies. Si un homme choisit de passer la nuit en sa compagnie, elle sera droguée sans qu’elle n’en ait le moindre souvenir à son réveil. Mais aucun ne devra la pénétrer, ni lui laisser de trace sur le corps.

 

Voici le message ci-dessous dans son intégralité du distributeur ARP Sélection qui conteste la décision après un renvoi du film en séance plénière pour les raisons suivantes : « Incitation à la prostitution, climat malsain et pervers ». Une campagne publicitaire sera lancée ce week-end par l’ARP dans le Monde et Libération pour mobiliser le public sur cette décision.

 

Chers tous,

 

Comme vous en avez peut-être déjà eu écho dans la presse, les membres de la commission de classification des œuvres cinématographiques ont proposé d’interdire aux moins de 16 ans le film Sleeping Beauty, que nous sortons le 16 novembre.

 

ARP Selection conteste fermement cet avis pris après un renvoi du film en séance plénière pour les raisons suivantes : « Incitation à la prostitution, climat malsain et pervers ».

 

Certains d’entre vous ont découvert ce premier film de Julia Leigh à Cannes, où il a été présenté à la séance de 19h30, sans avertissement particulier.

 

La réalisatrice du film s’est exprimée sur cette interdiction : « Selon moi, s’il y avait un film incitant à la prostitution qu’il aurait fallu interdire à des mineurs, c’était Pretty woman car l’héroïne, jouée par Julia Roberts se prostitue et à la fin du film, elle gagne le cœur de Richard Gere ainsi que sa fortune, dressant un portrait idyllique et mensonger de la prostitution. » Julia Leigh précise : « Sleeping Beauty se réfère au conte du même nom, mais aussi aux œuvres de Yasunari Kawabata et Gabriel Garcia Marquez, qui ont tous deux reçu le Prix Nobel de littérature, et qui ont abordé cette thématique des hommes âgés dormant avec des filles bien plus jeunes. Et même dans la Bible, le Roi David cherche à passer la nuit aux côtés de jeunes vierges. »

 

En début de semaine, ARP Selection a fait appel de cette interdiction auprès du Ministre de la culture. La presse (Libération, Le Monde, Le Parisien, France Inter… ) et les associations ( L’ARP, Festival de Cannes…) sont mobilisés face à cette censure d’un film réalisé par une écrivaine australienne (éditée par Christian Bourgois) et marrainé par Jane Campion.

 

Afin de renforcer notre mobilisation et d’inciter le public à se faire un avis par lui-même, une campagne presse est prévue ce week-end dans Libération et Le Monde avec le visuel que vous trouverez en pièce jointe de ce mail.

 

 

 

Articles sur le même thème

  1. Sleeping Beauty : trailer du conte de fée érotique de Julia Leigh
  2. Clip et nouveau trailer US de Shame avec Michael Fassbender
  3. The Ballad of Geneis and Lady Jaye : critique
  4. Trailer de Hysteria : Maggie Gyllenhaal découvre le vibromasseur
  5. Vidéo teaser de L’Apollonide, Souvenirs de la maison close

 

Commentaires

A la Une

I’m Thinking of Ending Things : l’intriguant thriller écrit par Charlie Kaufman pour Netflix

Le scénariste adepte des histoires sinueuses a écrit et réalisé l’adaptation du roman horrifique I’m Thinking of Ending Things de… Lire la suite >>

Un jour sans fin pourrait être décliné en série

Le fameux Jour de la marmotte maintes fois vécu par Bill Murray pourrait revenir sur le petit écran, dans une… Lire la suite >>

Yes, God, Yes : Natalia Dyer se laisse aller à la tentation dans un trailer divinement drôle

La star de Stranger Things poursuit ses débuts au cinéma dans un premier rôle hilarant, celui d’une lycéenne catholique confrontée… Lire la suite >>

Le Maestro Ennio Morricone nous quitte à 91 ans

Le compositeur italien principalement connu pour ses nombreuses musiques de film est décédé le 6 juillet 2020 des suites d’une… Lire la suite >>

Jurassic World 3 : Le trio Sam Neill, Laura Dern et Jeff Goldblum est de retour

Les trois héros de Jurassic Park vont à nouveau se confronter aux dinosaures génétiquement modifiés dans Jurassic World : Dominion, la… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 167 748 16 380 533
2 DE GAULLE 100 544 17 716 749
3 L'OMBRE DE STALINE 67 452 2 84 880
4 EN AVANT 67 233 17 682 890
5 INVISIBLE MAN 43 494 18 672 280
6 THE DEMON INSIDE 39 963 2 50 232
7 FILLES DE JOIE 28 192 2 28 192
8 RADIOACTIVE 25 701 16 69 150
9 L'APPEL DE LA FORET 22 152 19 1 203 400
10 NOUS, LES CHIENS... 22 113 2 22 113

Source: CBO Box office

Nos Podcasts