Avant Elvis, Elton John et Madonna, il y a eu Liberace : pianiste virtuose, artiste exubérant, bête de scène et des plateaux télévisés. Liberace affectionnait la démesure et cultivait l’excès, sur scène et hors scène. Un jour de l’été 1977, le beau et jeune Scott Thorson pénétra dans sa loge et, malgré la différence d’âge et de milieu social, les deux hommes entamèrent une liaison secrète qui allait durer cinq ans. ‘Ma Vie avec Liberace’ narre les coulisses de cette relation orageuse, de leur rencontre au Las Vegas Hilton à leur douloureuse rupture publique.

 

♥♥♥♥

 

Behind the Candelabra - Ma Vie avec LiberacePour son dernier présumé long métrage de cinéma, Steven Soderbergh a bien fait les choses en présentant en compétition officielle au 66e festival de Cannes comme il avait fait en 1989 avec Sexe Mensonges et Vidéo, reparti quant à lui avec la Palme d’or, le prix d’interprétation masculine pour James Spader et et le prix Fipresci de la critique internationale). Ma vie avec Liberace (Behind the Candelabra), diffusée sur HBO le 26 mai dernier et qui sort finalement au cinéma via ARP Sélection, remplit de manière exquise son contrat de semi-biopic flamboyant, drôle et touchant. Pourtant rien n’était gagné d’avance puisque ce film, jugé beaucoup trop gay par les studios hollywoodiens, a rencontré de nombreuses difficultés pour rassembler les fonds. Un mal pour un bien qui a pu brillamment capitaliser avec la collaboration efficace du producteur Jerry Weintraub de la trilogie des Ocean’s et du réseau câblé américain, toujours prêt à se différencier de ses concurrents et à prendre des risques. Soderbergh livre ainsi une œuvre intimiste, loin des projecteurs, qui pénètre dans la villa bling bling à Las Vegas de l’exubérant Liberace, pianiste virtuose de music-hall légendaire aux Etats-Unis, qui avait la spécificité de poser un chandelier sur son piano à chaque représentation. Steven Soderbergh et son scénariste Richard LaGravenese retracent avec vivacité sa relation tumultueuse, interdite et secrète pendant cinq ans, avec son jeune amant Scott Thorson à la fin des années 1970, d’après la biographie de ce dernier, Behind The Candelabra: My Life With Liberace.

 

Behind the Candelabra - Ma vie avec Liberace - Michael Douglas et Matt Damon

 

Avec une liberté de ton à l’humour incisif, passant de la naissance d’une romance fusionnelle à une relation conflictuelle plus émotionnelle et dramatique, Behind the Candelabra est captivant sur bien des niveaux. Au cœur de cette histoire d’amour passionnelle entre cette star, qui a toujours voulu cacher son homosexualité à son public – à l’instar de Rock Hudson évoqué dans le film -, Soderbergh dresse également en toile de fond une peinture fragile du show business des années 70-80 et développe le portrait d’un protecteur-mentor, submergé par une profonde solitude, qui désirait sans cesse maîtriser sa notoriété jusqu’à contrôler celle de son jeune Adonis, allant jusqu’à le modeler physiquement à son image. Mais Behind the Candelabra, dont l’issue du récit est publiquement connue, étincelle surtout par les performances de Michael Douglas et de Matt Damon, glittérisés et à contre-courant, s’adonnant sans compromis ni tabou, à un amour fusionnel entre baisers langoureux, pilules vivifiantes, coke et sexe sans limite. Car si l’acteur de 69 ans, qui a réussi à vaincre un cancer de la gorge après une perte de près de 20 kilos, revient ici totalement irrésistible et bluffant en Liberace (Lee pour les intimes), on peut en dire autant de la prestation de Matt Damon en Scott Thorson, dont la métamorphose physique est aussi impressionnante que son cheminement émotionnel. Sans oublier les interprétations parfaitement exquises de Rob Lowe en chirurgien plasticien surlifté du Dr Jack Startz et de Debbie Reynolds, méconnaissable en mère de Liberace. Le cinéaste américain éclectique et prolifique, qui n’a jamais été aussi présent sur grand écran ces deux dernières années en explorant successivement le film de virus (Contagion), l’univers du strip tease (Magic Mike), le thriller d’espionnage (Piégée) et le thriller psychologique (EFFETS SECONDAIRES – notre critique), parvient à transposer l’une des histoires d’amour gay les plus étranges et clinquantes jamais filmées. Un rendu transcendé par l’admirable travail des équipes techniques sur les costumes extravagants garnis de cristal, les bijoux en or, les maquillages-prothèses efficaces, les décors fastueux au design de luxe kitsch et la bande son disco-jazzy, qui reconstituent superbement toute l’atmosphère tape-à-l’oeil de l’époque à Las Vegas…

 

 

MA VIE AVEC LIBERACE (BEHIND THE CANDELABRA) de Steven Soderbergh en salles le 18 septembre 2013 avec Michael Douglas, Matt Damon, Rob Lowe, Scott Bakula, Dan Aykroyd, Debbie reynolds, Tom Papa, Paul Reiser, Bruce Ramsay, Nicky Katt. Scénario : Richard LaGravenese d’après l’oeuvre de Scott Thorson. Producteurs : Jerry Weintraub. Musique : Marvin Hamlisch. Costumes : Ellen Mirojnick. Décors : Howard Cummings. Distribution : ARP Sélection. Durée : 1h58.

.

Commentaires

A la Une

Disney+ atteint les 50 millions d’abonnés dans le monde

Le service de vidéo à la demande de Disney disponible depuis mercredi en France, connaît un succès considérable cinq mois… Lire la suite >>

La Nuit du chasseur : un remake du classique en préparation

Soixante-cinq ans après sa sortie hexagonale, un projet d’adaptation du culte de Charles Laughton, incarné par l’inoubliable Robert Mitchum, est… Lire la suite >>

Tyler Rake : Chris Hemsworth en mercenaire dans le trailer musclé du nouveau film Netflix

Netflix enrichit son catalogue d’exclusivités avec cette production des frères Russo portée par Chris Hemsworth et Golshifteh Farahani.    … Lire la suite >>

Cannes 2020 : Thierry Frémaux rejette l’idée d’un Festival numérique

Selon les propos de Thierry Frémaux, une édition numérique du Festival de Cannes, reporté à une date ultérieure, n’est certainement… Lire la suite >>

Twin Peaks : Kyle MacLachlan propose aux fans de fêter les 30 ans de la série avec lui

Le confinement n’empêchera pas les adeptes de Twin Peaks de se réunir pour fêter les trente ans de sa première… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 LA BONNE EPOUSE 171 000 1 171 000
2 EN AVANT 94 057 2 609 438
3 DE GAULLE 83 266 2 595 179
4 INVISIBLE MAN 59 311 3 620 402
5 RADIOACTIVE 36 738 1 36 738
6 L'APPEL DE LA FORET 34 114 4 1 179 087
7 10 JOURS SANS MAMAN 26 608 4 1 107 557
8 LE CAS RICHARD JEWELL 25 649 4 773 799
9 SONIC LE FILM 24 216 5 2 062 770
10 DARK WATERS 22 173 3 270 545

Source: CBO Box office

Nos Podcasts