1921. Ewa et sa sœur Magda quittent leur Pologne natale pour la terre promise, New York. Arrivées à Ellis Island, Magda, atteinte de tuberculose, est placée en quarantaine. Ewa, seule et désemparée, tombe dans les filets de Bruno, un souteneur sans scrupules. Pour sauver sa sœur, elle est prête à tous les sacrifices et se livre, résignée, à la prostitution. L’arrivée d’Orlando, illusionniste et cousin de Bruno, lui redonne confiance et l’espoir de jours meilleurs. Mais c’est sans compter sur la jalousie de Bruno…

 

♥♥♥♥♥

 

The ImmigrantJames Gray, habitué de la Croisette, revient fouler le tapis rouge pour la quatrième fois avec The Immigrant, présenté en compétition officielle du 66e festival de Cannes, avec toujours son acteur-fétiche Joaquin Phoenix.  Si le cinéaste américain est également crédité au scénario de Blood Ties de Guillaume Canet, projeté hors compétition, il marque ici son retour derrière la caméra depuis le drame bouleversant Two Lovers. Ainsi pour son cinquième long-métrage, il dévoile une œuvre mélodramatique, qui se déroule dans les années 20, dans laquelle il est question des premiers immigrés arrivés à Ellis Island . The Immigrant possède ce cachet résolument personnel pour le cinéaste puisqu’il y aborde, via Joaquin Phoenix, les racines juives russes de sa famille, déjà évoquées dans sa première réalisation Little Odessa. Pourtant on suit surtout le périple de Marion Cotillard, qui porte ici les couleurs de la Pologne en incarnant Ewa, une belle immigrée qui s’apprête, avec sa sœur Magda, à franchir enfin la terre promise. Malheureusement, cette dernière atteinte de tuberculose est placée en quarantaine. Ewa, sauvée par sa bonne maîtrise de l’anglais, rencontre de Bruno, un homme dont ne sait d’abord pas grand chose mais qui semble avoir assez de pouvoir pour lui éviter l’expulsion. Fortement attiré par elle, il prend Ewa sous son aile. Une aile qu’elle accepte par résignation pour sauver sa sœur, pressentant d’emblée qu’elle ne peut faire confiance à cet individu protecteur, mais souteneur sans scrupules dans un théâtre de variété et qui l’incite à se prostituer.

 

 

The Immigrant photos

 

Toujours émotionnellement exceptionnel avec sa voix douce rassurante et son regard triste et fragile, Joaquin Phoenix manipule aisément toute l’ambiguïté de son personnage et porte aussi toute la dimension tragique de ce récit poignant, néanmoins un peu longuet. Le face à face avec Marion Cotillard, qui fait transparaître toutes les nuances de son individualité par sa valeur et sa position de femme immigrée et pauvre, alliant entre fragilité, sacrifices et détermination, en devient plus intéressant au fil de l’intrigue et ce, dès l’arrivée d’Orlando. Cet illusionniste et cousin de Bruno, campé par un Jeremy Renner en demi-teinte, s’éprend d’Ewa devenant alors le catalyseur qui nouera malgré lui, la relation perdue d’avance de ces deux êtres, voués désespérément à rester liés. James Gray parvient à dessiner une fresque historique sensible entre espoir, illusion et désenchantement, d’une Amérique entre deux-guerres, à la fois en déséquilibre et en pleine prospérité économique, qui prend son élan via une photographie soignée et picturale sombre de Darius Khondji (Amour) où la domine la couleur ocre. Pourtant à l’arrivée The Immigrant finit par perdre de son intensité ne parvenant pas à transcender cette histoire d’amour impossible, dont le sentiment se confirme par toute la mise en scène relativement classique du cinéaste laissant un goût d’inabouti…

 

 

 

THE IMMIGRANT de James Gray en salles le 27 novembre avec Marion Cotillard, Joaquin Phoenix, Jeremy Renner, Dagmara Dominczyk, Jicky Schnee, Yelena Solovey. Scénario : James Gray, Richard Menello. Producteurs : Greg Shaprio, Christopher Woodrow, Anthony Katagas, James Gray. Photographie : Darius Khondji. Costumes : Patricia Norris. Décors : Happy Massee. Directeur Artistique : Pete Zumba. Montage : John Axelrad. Musique : Chris Spelman. Distribution : Wild Bunch. Durée : 1h57.

Commentaires

A la Une

Vangelis, le compositeur de Blade Runner et Chariots de feu, s’est éteint

Décédé le 17 mai 2022, le compositeur grec, pionnier de la musique électrique et largement connu pour ses musiques de… Lire la suite >>

Moss & Freud : Un film sur le portrait de Kate Moss par Lucian Freud

Pour son premier long-métrage, le scénariste James Lucas s’attaque à l’histoire derrière la collaboration entre la mannequin Kate Moss et… Lire la suite >>

Trois mille ans à t’attendre : Un premier teaser avant la bande-annonce du prochain George Miller

Présenté en avant-première au Festival de Cannes, qui s’est ouvert hier, le nouveau George Miller dévoile un teaser inédit avant… Lire la suite >>

Le Pot-au-Feu de Dodin Bouffant: La romance historique avec Juliette Binoche et Benoît Magimel

Actuellement mis en vente au Marché du Festival de Cannes, Le Pot-au-Feu de Dodin Bouffant, la romance historique et sensuelle… Lire la suite >>

Vesper Chronicles : Un premier poster pour le film de SF de Bruno Samper et Kristina Buozyte

Le duo franco-lituanien Bruno Samper et Kristina Buozyte revient dix ans après Vanishing Waves pour un film de science-fiction sur… Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 DOCTOR STRANGE IN THE MULTIVERSE OF MADNESS 614 758 2 2 053 045
2 THE NORTHMAN 137 676 1 137 676
3 LES ANIMAUX FANTASTIQUES 3 : LES SECRETS DE DUMBLEDORE 96 507 5 2 524 670
4 TENOR 68 209 2 194 557
5 QU'EST-CE QU'ON A TOUS FAIT AU BON DIEU ? 66 602 6 2 178 047
6 DOWNTON ABBEY II : UNE NOUVELLE ERE 64 433 3 353 577
7 LES FOLIES FERMIERES 64 286 1 64 286
8 THE DUKE 54 622 1 54 622
9 LES SEGPA 53 082 4 507 116
10 IMA 43 862 1 43 862

Source: CBO Box office

Nos Podcasts