steven spielberg george lucas USC School of Cinematic Arts

 

Quand Steven Spielberg et George Lucas commencent à prédire des changements radicaux dans l’industrie du film, on se tait et on écoute attentivement. Les deux cinéastes, aux côtés de Don Mattrick, président de Microsoft Interactive Entertainment, et de Julia Boorstin de CNBC en tant que modérateur, ont abordé différents points fondamentaux à l’Université de Californie du Sud dans le cadre de l’ouverture du pôle médias interactifs dans l’enceinte de l’USC School of Cinematic Arts. Selon THR et Variety, les deux monstres sacrés ont donné leur vision de l’avenir des studios hollywoodiens prédisant que les films au cinéma deviendront un marché de niche face à la télévision sur internet. Le paysage cinématographique mondial est en phase de transformation radicale « avec la vente onéreuse des tickets de cinéma, la migration de contenus vers la VOD et même les rêves qui deviendront programmables ».

 

«Une importante crise arrive », a déclaré Spielberg « une implosion où l’on verra trois ou quatre voire même une demi-douzaine de ces tentpoles aux méga-budgets subir des échecs cuisants changeant le paradigme du marché. ». Pour George Lucas, après cette crise, « aller au cinéma coûtera 50, 100 ou 150$ comme à Broadway ou un match de football aujourd’hui. Ce sera quelque chose de coûteux … (Les films) resteront un an à l’affiche, exactement comme les spectacles de Broadway. On l’appellera  le business du « film ». Et c’est presque la situation aujourd’hui. LINCOLN (notre critique) et RED TAILS ont peiné pour obtenir une programmation au cinéma (…) et ce qui était autrefois l’industrie du cinéma sera la télévision sur Internet ».  S’ils ont salué Netflix, ils ont également évoqué les grandes différences entre cinéma et jeux vidéo car « ces derniers ne sont pas encore en mesure de raconter de bonnes histoires et d’intéresser les consommateurs à éprouver de l’empathie pour les personnages. Ils sont le fait de joueurs qui préfèrent la violence ». Cependant, rappelons que Spielberg a dernièrement collaboré avec Microsoft pour réaliser une série TV basée sur le jeu HALO pour Xbox 360. Il se penche aussi sur un autre projet similaire tiré du jeu d’Electronic Arts, Need for Speed. Selon Lucas, «le ‘big game’ des cinq prochaines années sera un jeu où vous sympathiserez très fortement avec les personnages et il est destiné aux femmes et aux filles. Ce sera un énorme succès avec pour résultat de devenir le ‘Titanic’ de l’industrie du jeu où soudain vous créerez une histoire d’amour ou quelque chose d’identique et tout le monde se dira ‘d’où est-ce que ça vient’ ».

 

Mais la vision la plus intéressante abordée sur Variety concerne celle précitée plus haut de George Lucas sur les ‘rêves programmables’. Selon lui, l’avenir de l’entertainment se situera au niveau de ‘l’utilisation d’implants cérébraux’ : « la prochaine étape sera d’être capable de contrôler ses rêves. Vous aurez juste à puiser dans différentes parties de votre cerveau et de créer votre univers. Nous serons en mesure d’utiliser le rêve dans 10 ou 15 ans et ce n’est pas un château en Espagne »

Commentaires

A la Une

Sony conclut un accord avec Disney pour diffuser les Spider-Man et ses prochains films sur Disney+

Sony Pictures est l’un des seuls groupes à ne proposer pour le moment aucune plateforme de diffusion en streaming. Pourtant,… Lire la suite >>

Antoine Fuqua à la barre d’une nouvelle adaptation de La chatte sur un toit brûlant

Le réalisateur de Training Day et d’Equalizer va adapter la pièce de Tennessee Williams, La chatte sur un toit brûlant…. Lire la suite >>

Monte Hellman, le prix de l’indépendance

Principalement connu pour son film Macadam à deux voies (1971), le réalisateur Monte Hellman nous a quittés ce mardi 20… Lire la suite >>

Rob Zombie à la réalisation d’une adaptation de la série Les Monstres

Rob Zombie va réaliser un film adapté de la série Les Monstres des années 1960. Cette relecture pourrait être diffusée à la… Lire la suite >>

Love, Death + Robots : une première bande-annonce impressionnante pour la saison 2

La série animée d’anthologie de David Fincher et Tim Miller sera de retour sur Netflix en mai prochain.      … Lire la suite >>

Nos vidéos

Box OFFICE France

Titre Cette sem. Nbr Sem. Cumul
1 ADIEU LES CONS 600 444 1 600 444
2 30 JOURS MAX 515 328 2 1 024 143
3 LES TROLLS 2 TOURNEE MONDIALE 469 045 2 888 619
4 POLY 458 929 1 458 929
5 PETIT VAMPIRE 155 496 1 155 496
6 MISS 113 727 1 113 727
7 PENINSULA 107 865 1 107 865
8 DRUNK 89 089 2 204 024
9 THE GOOD CRIMINAL 83 519 2 199 906
10 CALAMITY, UNE ENFANCE DE MARTHA JANE CANNARY 78 309 2 138 360

Source: CBO Box office

Nos Podcasts